5/10

X Factor 2011

Christophe Willem, Henry Padovani, Olivier Schultheis et Véronique DiCaire... le jury d'X Factor est là pour rencontrer et former LA star, ou le groupe star ! La question est : vont-ils survivre aux candidats improbables et mener à bien leur mission ?

Comme dit dans « ce que vous n'auriez pas dû regarder la semaine dernière », X Factor est arrivé en France, et il ne s'agit toujours pas du comics des années 80. X Factor, c'est un mélange de Nouvelle star et d'Incroyable talent. Le but ? Avoir ce petit truc en plus (ce facteur X) dans la voix, dans le rythme, qui feront d'une personne ou d'un groupe le grand gagnant. Pour juger de cet incroyable talent vocal Christophe Willem, Henry Padovani, Olivier Schultheis veillent, et peut-être même que Céline Dion, Vanessa Paradis, Rihanna, Olivia Ruiz, et Edith Piaf feront une apparition, sous les traits de Véronique DiCaire.


DR.
En soit, filmer des castings, des chanteurs, qu'ils soient exceptionnels, très bons, ou juste bons, ça semble un bon programme, un bon moyen d'entendre de tous les genres, ce qu'on ne fait peut-être pas habituellement. Oui, mais… parce qu'il y a toujours un « mais » et que c'est souvent le même concernant les émissions musicales-spectacles. Je disais donc : oui, mais M6 n'a pas pu résister, et a ajouté des candidats-pitres pour amuser le spectateur, parce qu'on sait (et je ne peux pas dire le contraire) que se moquer, les gens aiment ça !
Mais même si ça marche, ça prouve une fois de plus qu'il semble difficile d'envisager que les spectateurs ne s'attachent à une émission que par son contenu pur : ici ça serait la musique. Mais non seulement il faudrait jouer la carte du rire, mais aussi celle des larmes (ben oui, nous les spectateurs on est de gros sensibles !). Et voilà qu'une fois sur cinq, un candidat arrive pour faire le pitre, et qu'une fois sur trois on rentre dans les coulisses, qu'on voit la famille du candidat, qu'on l'entend pleurer sur son chien disparu alors qu'il écoutait cette même chanson qu'il va interpréter après, ou dire qu'il doit gagner pour vivre en France, pour rester avec son cher et tendre, pour sa mère qui croit en lui et mourra d'une crise cardiaque sinon…


DR.
Et du coup, même si on ne peut pas dire « c'est nul ! », on ne peut pas s'enthousiasmer non plus à coup de « ouais ouais trop bien, trop d'la balle c't'émission ». C'est juste… neutre. Alors c'est là qu'on trouve la véritable question : vaut-il mieux une émission que l'on va huer, ou une que l'on va juste accepter, puisque l'on ne peut l'adorer ?

Enfin, bientôt la fin des castings, et donc des interventions inintéressantes de non-candidats, on va enfin pouvoir rentrer dans le vif du sujet, et arrêter de parler du jury pendant les prestations, remarquer leurs coiffures, leurs choix vestimentaire, le petit bouton sur le coin du menton, etc.

Alors pour moi, X Factor, ça sera un petit non. Et pour vous?

A propos de l'auteur

Geek hyperactive

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques