Une union CanalSat / TPS ?

La news ne va plus loin que le titre. Les deux bouquets satellite français CanalSat et TPS s'uniront-ils dans le futur ? Pour l'instant rien n'est toujours décidé mais il faut savoir qu'un communiqué a annoncé l'ouverture des négociations.

Et s'il n'en restait plus qu'un ? Qu'est ce que le téléspectateur perdrait ou gagnerait ?

Toutes les réactions sur le forum sont les bienvenues.

A découvrir

M6 programme du neuf

Partager cet article

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • iscarioth

    13/12/2005 à 20h54

    Répondre

    Il pourrait y avoir des conséquences judiciaires en cas de fusion et de monopole. Dans une économie de marché, la concurrence est un droit pour le consommateur (voir l'affaire de l'entente entre les opérateurs téléphoniques condamnées il y a peu)

  • schiste

    13/12/2005 à 21h57

    Répondre

    Comme toute fusion, cela ne veut pas dire fusion des services. canal sat et tps sont en pour parler de fusion. Les consequences pour vous et moi? Peut etre unr baisse du prix des bouquets satellites... et que l'argent ira dans la meme poche... mais les deux services seront existant comme avant ... donc conurrence...

    Ce cas est loin d'etre une premiere...regardez le pocesseur des yahourts que vous achetez vous aurez une surprise

  • iscarioth

    13/12/2005 à 22h47

    Répondre

    schiste a dit :
    Comme toute fusion, cela ne veut pas dire fusion des services. canal sat et tps sont en pour parler de fusion. Les consequences pour vous et moi? Peut etre unr baisse du prix des bouquets satellites... et que l'argent ira dans la meme poche... mais les deux services seront existant comme avant ... donc conurrence...

    Ce cas est loin d'etre une premiere...regardez le pocesseur des yahourts que vous achetez vous aurez une surprise


    Oui, c'est le cas pour tous les secteurs, c'est ce que l'on nomme la mondialisation, concrétement (logique des groupes : vous voyez 110 marques, mais il n'y a que trois groupes qui se partagent le marché et les marques). Mais il me semble qu'un groupe étant le seul sur un marché donné est hors la loi. Visez Microsoft à la fin des années 90 qui a sentit venir ce problème et a du, par diverses manoeuvres, raviver les quelques braises de la conccurence. Je peux citer l'exemple concret de LAROUSSE, qui a voulu racheter VIVENDI UNIVERSAL PUBLISHING au moment de sa liquidation (merci messier) et qui se serait retrouvé avec 80% de la distribution en France. La cour européeene de justice a déclaré Larousse en situation d'illégalité et Larousse (Lagardère) a du revendre 60% de ses nouvelles acquisitions.

  • schiste

    13/12/2005 à 23h51

    Répondre

    Le secteur de la télévision est "Statellite ET cable"... hors il y a pas mal de distributeur cable, donc pas de monopole... de plus une société est jugé ayant un monopole que si 80% de la distribution est sous leur marque... on se fiche de savoir dans quel compte ca tombe le tout est le nombre de marque... pour ça que danone n'est toujours pas en procés pour monopole

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques