8/10

Two and a Half Men - Saison 9

Suite à un différend entre Charlie Sheen et le co-créateur de la série, Chuck Lorre, ce dernier a disparu brutalement de la série et vous allez tout de suite découvrir comment !


A l'enterrement de Charlie...

 

Un renouvellement pour le moins étonnant.

La saison s'ouvre sur les funérailles de Charlie. Alan, Jake, sa mère mais aussi sa veuve Rose sont là. Cette dernière raconte d'ailleurs les derniers moments du trublions à problèmes. Il aurait glissé et serait tombé sur les rails du métro parisien... La maison est donc remise en vente et c'est Alan qui est chargé de trouver un acheteur. Il tombe sur Walden Schmidt, milliardaire qui vient de se faire jeter par son ex-femme (son amour de lycée). Malheureusement pour Alan, ce dernier est suicidaire. Il va donc devoir essayer de gérer ce nouveau venu pour garder sa place dans la maison (eh oui, le rat le plus tenace des séries hollywoodiennes n'a pas abdiqué !).


Ladies and Gentlemen... Jés- hum... Walden Schmidt !

 

Des nouveaux personnages super attachants.

Walden : Ne vous attendez pas à trouver en Walden un substitut à Charlie puisque les deux personnages ne se ressemblent pas du tout. Leur seul ressemblance réside dans leur compte en banque, ils ont tous les deux autant d'argent. Mais là où Charlie était un playboy cynique, prétentieux, sans aucune ambition et peu avenant avec les autres, Walden est un personnage chaleureux, drôle et très attachant. Il est d'une bonté et d'une gentillesse incroyable mais fait aussi preuve d'une patience à toute épreuve (il est vraiment trop gentil avec Alan). Même s'il est irrésistible vis à vis de la gent féminine, il reste très attaché à celle qui occupe son coeur (au début de la saison, c'est toujours son ex-femme mais ensuite, ce sera sa nouvelle petite amie) et ne pense pas une seule seconde à la tromper.

 

Bridget : L'ex-femme de Walden (aussi la co-créatrice de son entreprise) l'a quitté parce qu'elle le trouvait trop "gamin". Elle avait plus l'impression d'avoir un enfant qu'un mari et c'est quelque chose qu'elle ne supportait pas. Elle restera intraitable pendant la première partie de la saison mais commencera à douter sérieusement lorsqu'une autre occupera le coeur de son ancien mari. Elle sera d'ailleurs recueillie par Rose qui lui apprendra les voies du stalker (une suivante qui vire à l'obsession). Même si très classique, ce personnage apporte une petite dose de normalité dans un groupe très

 

Zoe : Elle va conquérir le coeur de Walden assez rapidement dans la série et devenir le nouveau personnage principal féminin. Elle déteste Alan qu'elle voit pour ce qu'il est (un cafard qui ne la laissera jamais tranquille). Divorcée avec une petite fille, son ex-mari est juste un peu moins riche que sa nouvelle conquête (il n'était que millionnaire, le pauvre...) mais elle n'est pas la chasseuse de tête que l'on pourrait imaginer. Pour ma part, elle m'énerve beaucoup avec son accent anglais sur-accentué et ses manières de princesse... mais bon, elle partage la vie de Walden, qu'on le veuille ou non (sa fille, par contre, est super mignonne).

 

Et les anciens dans tout ça ? Commençons par parler de Jake qui n'apparait pratiquement plus dans la série. Les seules fois où on le voit, soit il est en train de fumer, soit il a envie de fumer, soit il fait une blague sur un certain type de cigarette... C'est dire si son personnage est survolé. Il est très loin le gamin qui était au centre du trio composant le coeur de la série à l'origine. Alan est fidèle à lui-même. Toujours aussi radin, il mange à tout les râteliers et même si il cherche à profiter de Walden au début, il finira par s'attacher au jeune homme et presque par se faire une raison ! Berta aussi est toujours au rendez-vous pour des interventions ponctuelles sarcastiques toujours aussi bien senties. En tout cas, c'est un personnage que l'on ne se lasse pas de voir.


Duo de stars (et un personnage secondaire rajouté).

 

Une dynamique et un rythme de série changés.

Quand les précédente saisons étaient vraiment toutes focalisées sur Charlie, ce changement en tête d'affiche de la série devient l'origine d'un véritable renouveau dans la dynamique de la série. Walden et Alan se partagent tout deux la place de personnage principal et chacun possède autant de temps d'antenne. Comme à la fin de la saison 8, les scénaristes vont puiser un peu plus dans le personnage d'Alan qui possède un potentiel comique assez impressionnant en soi. Les situations liées à l'immaturité de Walden sont aussi légion. Exemple : il finira très souvent complètement nu en train de prendre Alan dans ses bras, ce qui ne manquera pas de créer des situations bizarres pour ceux qui tomberont sur la scène.

Outre l'éviction de Jake, Berta possède toujours ses interventions intermittentes et on voit aussi un peu plus Lyndsey (la petite-amie d'Alan) qui, même si elle ne veut toujours pas que ce dernier habite chez elle (la dernière fois, il a brûlé sa maison quand même), en profite pour venir très souvent chez Walden (qui ne la laisse pas indifférente soit dit en passant). C'est aussi l'occasion pour les scénaristes de faire intervenir un peu plus la mère de Charlie qui va enfin rencontrer la mère de sa "belle-fille" (ils ne sont pas mariés mais bon...) ; une rencontre qui va se révéler explosive !


Alan, Lizzie et leurs deux mamans.

 

Conclusion.

Le titre français, Mon Oncle Charlie, devient complètement obsolète avec le départ de Charlie Sheen (c'est une des raisons pour lesquelles je n'ai pas retraduit le titre) et on voit les problèmes qui peuvent se poser quand on traduit en impliquant un personnage (bon ok, ils prenaient pas trop de risques en théorie en utilisant le protagoniste mais quand même...). Après la dispute entre Chuck Lorre et Charlie Sheen, on se demandait comment la série pouvait continuer mais après cette saison, on ne se pose plus vraiment la question. Ça marche, tout simplement. Ashton Kutcher apporte un vrai vent de fraîcheur à une série qui peinait à se renouveler. On espère qu'elle va durer encore quelques temps, même sans Sheen pour que l'on puisse voir et apprécier les talents de Jon Cryer que les scénaristes n'avaient pas encore vraiment eu l'occasion de mettre vraiment en scène (sauf en toute fin de saison 8 avec son arnaque pyramidale) jusqu'ici compte tenu de l'omniprésence de Charlie. Puisse Walden et les siens perdurer à la tête de la série !


Walden et son... frère ?

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

1 commentaires

  • Maat

    01/06/2012 à 15h24

    Répondre

    Je suis assez sceptique, j'avais abandonné la série en saison 5 je crois, ça devenait barbant. A voir alors, mais ça ne m'inspire pas plus que ça.http://television.krinein.com/-25050/tw ... 18887.html

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques