5/10

True Blood - Saison 1

True Blood, la série vampirique la plus originale qui soit ne tient pas la longueur. Avec un mauvais casting et de grosses ficelles, on peine à faire tenir la toile.

Alan Ball, l'auteur de Six pieds sous terre, s'inspirant des romans de la communauté du sud de Charlaine Harris, reste dans une thématique morbide avec True Blood. Il y est en effet question de vampires et autres créatures de la nuit (à hauts-talons et vestes en cuir, bien entendu), dans un bled paumé de Bon Temps en Louisiane, abordé sous un angle quelque peu original, car résolument moderne et simple. Bill et Sookie
Bill et Sookie
Les vampires ont rendus leurs existences officielles et revendiquent leur souhait d'intégrer une société égalitaire. Si tout cela est possible, c'est grâce au Tru Blood, une boisson de sang synthétique, permettant aux dents longues d'épancher leur faim et leur soif à la bouteille plutôt que sur les jugulaires de pauvres hères.

Les bases de cette nouvelle société sont bien fragiles. La minorité vampirique est bien mal vue par les humains, lesquels craignent largement pour leur vie étant donné le lourd background des morts-vivants et leur réelle différence de puissance. Les uns se déplacent à une vitesse effrayante, peuvent assommer un ours à mains nues, tandis que les autres ne peuvent que se cacher derrière leur caractère grégaire pour se rassurer.

Dans le même temps, les dealers ont découverts que le sang de vampire avait un "je ne sais quoi" d'absolument incroyable. Bien meilleur que toutes les drogues connues. Dans le même temps, des femmes, ayant toutes couchées avec des vampires, sont retrouvées mortes, preuve qu'un tueur psychopathe se balade en ville. Dans le même temps, Sookie Stackhouse tombe amoureuse de Bill, un vampire solitaire. Dans le même temps, Bill tombe amoureux de Sookie, la serveuse aux pouvoirs télépathes. Dans le même temps, Sam Merlotte est amoureux de Sookie, son employée. Dans le même temps, Jason, le frère de Sookie, est accusé des meurtres.

La matière ne semble pas manquer pour évoquer la cohabitation des vampires et des humains. Du thriller à la comédie, en passant par le drame et la critique, tous les genres passent à la moulinettes dans True Blood. Jason, sans toison d'or, fait jaser
Jason vs Dracula
Si l'on est plutôt convaincu au début, d'autant plus qu'un zeste de violence et de sexe sont là pour brouiller la vue d'ensemble, et qu'on reste admiratif devant ce renouveau d'un thème maint fois exploré, on déchante progressivement, par manque de réelle tenue dans la qualité.

On se lasse assez rapidement des ficelles qui reviennent à tout bout de champs. Si les suspicions de tout un chacun sont plutôt agréables, les interventions ponctuelles de vampires carrément baroques prêtent à sourire malgré leur violence souvent brutale. On pensait la série parée à diffuser des propos intelligents en sous-main. Finalement, on se contentera de gros clichés et d'une accumulation de plus en plus inquiétante. On n'attend plus que l'arrivée des loups-garous (qui sait ;)), pour finir par se rouler par terre.

Si l'on assume le côté cheap des personnages et de certains épisodes, on peut alors se délecter de toutes ses bonnes choses : Sookie la crétine qu'on aimerait pouvoir baffer, Bill, l'empôté qui aime la jouer grand brun ténébreux sans en avoir les moyens, Sam, le naturiste protecteur et paternaliste, Jason, le soit disant beau gosse, inconscient jusqu'à la moelle, etc. C'est réjouissant de voir tant de bêtise, mais finalement peu comique, ni même foncièrement intéressant.

True Blood mérite le détour, pour son postulat de base bien pensé et générateur de tensions, mais on peut lui être infidèle, voire même préférer passer à autre chose aussitôt l'attrait de la découverte terni.

Le cul entre deux chaises n'a jamais mis personne à l'aise. Mademoiselle K.

A découvrir

Dead Set - Saison 1

Partager cet article

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

11 commentaires

  • Anonyme

    23/01/2009 à 19h27

    Répondre

    Pas mal du tout, comme série


    Ma critique complète ici :

    http://cinemariole.blogs.allocine.fr/ci ... _good_.htm

  • Anonyme

    31/03/2009 à 16h15

    Répondre

    Pas du tout d'accord, True Blood est plus interessant que cela, enfin j'ai pas envie de m'étaler mais la série d'alan Ball n'est pas supérieur à Six feet under mais ça reste une version plus passionante sur le thème du vampirisme que le pathétique Twilight ...

  • Veterini

    04/04/2009 à 10h25

    Répondre

    Déjà ; Ce qui peut mettre la puce à l’oreille que True Blood  ça n’allait pas être Six Feet Under, c’est qu’il s’agit d’une adaptation d'une série de romans paru chez Harlequin ; collection "Amour & mystère".



    Harlequin, amour et mystère, en gros ça résume tout. Une cruche est amoureuse d’un beau vampire mystérieux et poseur et voilà. A coté de ça on un Folklore de pacotille mal goupillé, des vampires organisés en société secrète gothico-Teen, des télépathes et un autre truc bizarre sans que rien ne soit expliquée, ni ne semble vraiment relié.


    Il y a quand même des choses biens, le climat de la Louisiane assez poisseuse, ses flics débiles, et ses racistes (il y a même une légère métaphore entre l’homosexualité et le vampirisme ;enfin légère, on a un « God hates Fangs » dans le générique quoi.) Après on est vraiment à l’extrême limite du cliché.  

    C’est pas immonde, mais c’est assez nul quand même.



    21/100

  • Anonyme

    06/04/2009 à 12h13

    Répondre

    Tout à fait d'accord avec le poulet.


    Cette série, c'est un navet qui, avec un peu de temps et de chance, se transformera peut être en nanar.


    Dans le genre indéniablement nanar, il y a le final de la saison 1, les dernières secondes du dernier épisode qui font exploser le ridiculomètre : les deux héroïnes-nunuches hurlent de terreur avec une crédibilité telle qu'on croirait les observer dans le concours de celle qui crie le plus fort.

  • Anonyme

    12/07/2009 à 21h27

    Répondre

    La meilleure série de 2008

  • Anonyme

    28/08/2009 à 19h24

    Répondre

    Une horreur


    On ne peut accrocher à rien, tout est trop vulgaire, pathétique, sans aucune sensibilité. Je m'étais dit au premier épisode qu'il fallait peut-être un temps d'adaptation,mais non pour moi cette série n'a aucun interêt, plus que ça elle me dégoute c'est pour dire

  • Anonyme

    09/12/2009 à 01h35

    Répondre

    bonjour,


    j'aimerais savoir ou ont pourais regarder l'épisode 1 sur internet......

  • Anonyme

    22/12/2009 à 20h13

    Répondre

    La meilleure série depuis des années, tout y est, l'ambiance, des personnages haut en couleur, un ton très original, des bonnes lignes de dialogue.


    C'est la rencontre entre buffy et twin peaks par un allan ball décomplexé qui se lache totalement.


    Le succès de true blood  n'est pas volé et ne repose pas sur des pisseuses en fleur émoustillées par des mannequins torse nu comme twilight. 

  • Anonyme

    22/04/2010 à 21h04

    Répondre

    JADOOOREEE

  • Lestat

    26/04/2010 à 19h27

    Répondre

    L'univers est intéressant, le générique démoule...mais alors qu'est ce que l'héroine est niaise ! J'avais pas vu ça depuis 7 à la Maison.

  • Anonyme

    04/09/2010 à 18h03

    Répondre

    j'adore cette serie elle est vraimen tro bien 10 foi mieux que ce navet de twilight ou il ni a pa damour . mwa je di bravo o acteur et a alan ball

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques