0/10

True Blood : La fin, avec ou sans mordant(s) ?

Ca y est, c'est fini !

True Blood s'arrête, vive True Blood ?

Après un ensemble de saisons en dents de scie, tour à tour géniales ou complètement nazes, cette dernière saison vient achever la série en lui donnant un goût de déjà mâché, recraché, re mâché, recraché...  
Jusque-là il était possible de rester attaché aux personnages, mais là, impossible ! Moins de sexe, moins de sang, moins d'intrigues, moins de tout et beaucoup de rien. Le mordant qui permettait de suivre s'est envolé il y a déjà plusieurs saisons.

DR.

Dans le dernier épisode de True Blood « Thank you », on se demande si ce n'est pas nous qui remercions les créateurs de stopper maintenant :

Attention, une de ces affirmations est fausse.  

Sookie tue Bill parce qu'elle en a ras le cul de faire des allers-retours dans la boue avec ses escarpins de 20 cm de haut et sa robe de la même longueur. Déprimée suite à cette folie, elle mange tous les lutins et prend énormément de poids.

Jason et sa toison d'or se tournent vers dieu et ne couchent qu'au troisième tour de voiture, il feront naitre plein de petits apôtres.

Hoyt et Jessica se marient, l'un mourra vieux, l'autre pas, et aucun n'aura d'enfants.

Sookie arrête de manger des champignons hallucinogènes, elle se réveille dans un petit appartement de New York avec la nausée, prend une douche, et part travailler.

Eric, fatigué par toute cette non-agitation reprend place sur son trône, et regarde danser ses lingots d'or, pendant que Pam entreprend de reprendre ses habitudes de proxénète en vendant du temps sanguin avec Sarah Newlin.

DR.

 

A propos de l'auteur

Geek hyperactive

1 commentaires

  • sven

    30/08/2014 à 16h57

    Répondre

    C'est vrai qu'elle était bien naze, cette saison...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques