8/10

The Shield - Saisons 1 à 4

Il faut avouer qu'il est bien difficile de ne pas recevoir la série comme un coup de boule dans la face...

"Ce n'est pas un flic, c'est Al Capone avec un badge !". Voilà comment David Aceveda, tout frais capitaine du commissariat de Farmington (Los Angeles/USA), qualifie le héros de The Shield, l'inspecteur Vic Mackey, lors du premier épisode de la série policière.

© Sony Pictures Television International
© Sony Pictures Television
International
Une ligne de script qui résume bien ce que veut donner à voir The Shield. Création de Shawn Ryan, scénariste d'Angel, la série a tout bonnement envie de dynamiter les codes de la fiction policière lambda, passer la seconde, voire la cinquième en terme de protagonistes torturés, d'enquêtes sordidement dégueue, et de complexité du rapport politique/police, notamment avec ce personnage nommé Vic Mackey, intronisé héros de la série. Vic roule pour lui n'hésitant pas à s'arranger à coup de tatanes avec un dealer pour avoir 10% de son bénéfice, à doubler la mafia arménienne, et même à tuer de sang froid un collègue enquêtant sur lui (épisode pilote de The Shield).

Ce chien fou de personnage, les critiques TV l'ont rapidement surnommé le "pitbull humain". Plutôt bien trouvé. Physiquement et comportementalement parlant, c'est indéniable, l'inspecteur Mackey a des traits communs avec le molosse. D'ailleurs, comme pour le canidé, nombreux sont ceux qui voudraient l'extinction de la race. Si la castration chimique semble inadéquate, ses ennemies préfèrent utiliser d'autres armes comme une surveillance accrue et une enquête de l'IAE (Police des polices US). Et aucune injustice là-dedans, Vic est un pourri, un vrai. Mais il est aussi un père de famille qui aime ses trois enfants (dont deux autistes) et un équipier loyal. Ce n'est pas un éléphant, euh, pardon un monstre, c'est un être humain.

C'est un des points forts de la série, l'étrange sentiment qui peut naître dans la cervelle du téléspectateur face à ce personnage qui inspire autant de sympathie que de dégoût. Cet aspect bidimensionnel, les auteurs de The Shield le maîtrisent à merveille au point qu'il arrive parfois, dans un même épisode, de souhaiter voir tomber Vic Mackey tout en se disant "ouf" intérieurement lorsque celui-ci s'en tire.

© Sony Pictures Television International
© Sony Pictures Television International
Vous l'avez compris, The Shield est "Vic Mackey-centric" mais la série jouit aussi d'une galerie de personnages savoureux. D'abord, les membres de la Strike Team, l'équipe de quatre flics menée par l'inspecteur Mackey. On y retrouve Ronnie, Shane et Lem. Généralement ils posent les questions et tapent, soit avant, soit après, c'est selon. Proche du mutisme, Ronnie Gardocki fait bien pâle figure à côté de Shane et Lem, bien plus construits narrativement. Shane Vendrell est le spécialiste de l'embrouille, une vraie tête brûlée, Curtis Lemansky, lui, est un bon policier qui aime faire échouer les criminels malgré quelques entorses à la Loi...

Dans l'enceinte du commissariat de Farmington, ils côtoient les inspecteurs Claudette Wyms et Holland "Dutch" Wagenbach. Ce dernier est peut-être un des personnages les plus sympathiques créés dans la série. Privilégiant la réflexion, il est un vrai double négatif de Vic Mackey, il passera de bouffon à personnage torturé et fin limier maladroit au fil des saisons. Avec Claudette, ils mènent des enquêtes moins physiques mais souvent tout aussi glauques. Deux officiers de police complètent le casting, Danny Sofer et Julian Lowe, un homo refoulé assez peu gay-friendly avec lui-même. Puis, enfin il y a le grand méchant loup, David Aceveda, le capitaine de police qui garde un oeil braqué sur la mairie tout en ayant les dents qui rayent le parquet.

Cette distribution et ses caractères spécifiques permettent de naviguer agréablement d'une scène à l'autre avec des tensions différentes : fracassante pour la Strike Team, dramatique pour Danny et Julian, et "rouletabillesque" pour Claudette et Dutch. Cela avec l'avantage de ne pas tomber dans le mélo même quand les problèmes de couple de Mackey entrent en jeu.

La réalisation de la série se veut, elle, nerveuse comme une veille d'examen avec un recours à la caméra à l'épaule très documentaire et délectable. Une mise en scène qui sert totalement le propos de The Shield.

© Sony Pictures Television International
© Sony Pictures Television
International
Avec l'idée de cette série Shawn Ryan avait l'ambition de révolutionner la fiction policière. Si certains confrères se sont effectivement enflammés, il est de bon ton de nuancer cela et de qualifier The Shield de série trois étoiles plutôt que de révolution. Car cela reste avant tout du policier, du policier méchant et pas très courtois mais du policier. Cependant, il faut avouer qu'il est bien difficile de ne pas recevoir la série comme un coup de boule dans la face, certaines scènes restent en effet longtemps en tête par leur violence physique ou mieux psychologique comme celle de l'agression sexuelle de David Aceveda par deux malfrats qui doit encore faire frissonner ceux qui l'ont vu par son côté malsain et réaliste (saison 3).

The Shield mérite son 8/10. D'abord pour l'interprétation de Michael Chiklis, crâne rasé, regard d'acier, qui incarne un Vic Mackey terrifiant (Golden Globe du meilleur acteur en 2003, même consécration aux Emmy Awards 2002). Aussi grâce à ses personnages bien écrits. Enfin par son scénario précis qui n'hésite pas à utiliser les intrigues antérieures afin de mieux les faire se recouper plus avant dans la série pour créer des arcs narratifs hyper-cohérents.

En clair, The Shield ne va pas révolutionner votre vision de la série policière (les personnages violents et ambivalents sont maintenant monnaie courante) mais elle risquera fort de vous visser sur votre canapé pour peu que vous appréciiez le genre.

Partager cet article
A voir

Enigma X

A propos de l'auteur

    12 commentaires

    • Anonyme

      16/03/2006 à 21h19

      Répondre

      The Shield c'est un gros coup de fusil a pompe dans le monde de la série policiere. C'est méchant,c'est noir ,c'est drole (faut aimer le cynisme...), sa le fait. Vik Mackey prend sa place dans le panthéon des inspecteur qui marque les esprits. C'est un dingue. Mais c'est aussi un homme ce qui fait en grande partie le charme de la série.
      On se demande souvent si Shane pense avant d'agir (bétement) et on personnellement j'adore Claudette Wyms et Holland "Dutch" Wagenbach Il sont le contrepoid parfait à la violence de Vick et L'actrice qui joué Claudette et impréssionnante (je l'ai déja vu dans d'autre série si vous connaissez son nom...).
      Voila une série qui Fait tres Mal. Surtout quand on a pas Canal...

    • bill colby

      17/03/2006 à 11h05

      Répondre

      Pour être précis, la citation d'Aceveda est "C'est Al Capone avec une plaque !".

      Je pinaille, je pinaille, je sais.

      En tout cas, cette série est à mon sens une des plus réaliste jamais faite à ce jour traitant de la vie des policiers de Los Angeles.
      Avec d'un côté des idéalistes essayant de faire leur boulot avec conscience, des pourris avec des brides de morale et des arrivistes essayant de tirer au maximum la couverture vers eux. Les acteurs sont très bien choisis et collent parfaitement avec leur personnages.

      On assiste avec intérêt aux magouilles politico-economico-judiciaire d'une brigade qui malgré tout réussi à faire baisser le crime par des méthodes peu orthodoxes. Mon personnage préféré reste Dutch, le souffre-douleur de la brigade de choc, en quête de respect et d'affection de la part de ses collègues.

      Cette série reste dure avec des séquences très choc comme dans la saison 2 avec les pneus enflammés.

      Je n'ai pas Canal + donc dur dur d'attendre les DVD.

    • Choucroot

      17/03/2006 à 13h36

      Répondre

      bill colby a dit :
      Pour être précis, la citation d'Aceveda est "C'est Al Capone avec une plaque !".
      En tout cas, cette série est à mon sens une des plus réaliste jamais faite à ce jour traitant de la vie des policiers de Los Angeles.

      Bon avant toutes choses, nous sommes tous d accord pour dire que the Shield est une exelente serie, mais tout de meme:

      Realiste ? ha ?
      Sans concession, a coup sur, mais realiste faut pas pousser. j ai du mal a croire qu une ordure comme Vic puisse rester dans le circuit. il en va ainsi d a peu pres toute les magouilles...mais ce ne est pas un probleme puisque justement ce sont ces magouilles qui nous regalent..mais pas seulement. Au dela de personnages a forts caractere (pour le coup, mon prefere est et reste Dutch, un personnage inteligent, embigue, un peu niai, un peu tengeant dans sa passion pour la traque de violeurs divers et varies... passionnant en tout les cas), d une realisation "documentaire" et de scene choques, on a tout simplement la meilleur serie policiere que j ai vu, avec des enquete bien ficelees, plus ou moin resolues... pour le realisme, la je veux bien y croire.
      Sinon concernant le badge ou plaque, je vote pour badge... a moin que tu regqrde en vf ?

      ps: Allez mes chers critiques adores deja surbookes mais qu on en veut toujours plus, une petite critique des Sopranos ? ca commence a faire un trou beant dans votre toile resplendissente . Ah et pis tant que j y suis, le Roi et l Oiseau merite emplement d avoir sa place dans vos archive.

    • bill colby

      17/03/2006 à 20h31

      Répondre

      Dans le mot "réaliste", j'entendais surtout le fait que :
      - les gentils ne gagnent pas tout le temps à la fin.
      - On ne sait pas trop quels sont les gentils et les méchants
      - Les passages à tabac des gardés à vue sont monnaie courante surtout à L.A (une petite couverture party ...)
      - Les hommes politiques (surtout communaux) et les flics sont autant de mèche que montré à l'écran.
      - Les flics s'occupant d'affaires de drogue n'hésitent pas à faire en sorte qu'un dealer "gère" un quartier pour pouvoir en faire tomber d'autres ( Le film français L 627 illustre bien la relation ambigue qui existe entre les dealers et la brigade des stups)

      J'ai également lu que certains des événements étaient tirés de faits réels rapportés par des flics à la retraite (alors d'accord peut-être pas l'attaque du train de l'argent).

      Et sinon quel mal y-a-t'il à regarder les épisodes en VF ?

    • naweug

      21/03/2006 à 11h57

      Répondre

      Il n'y en a pas, vu que l'acteur qui joue MacKey a une voix affreuse en VO

      Sinon j'aime beaucoup cette série, que j'ai pu voir jusqu'à la 4e saison, qui baisse un peu de régime par certains instants mais qui sait redécoller en plein milieu.
      La série mêle réalité et fiction, est très choc et sait divertir... et surout les acteurs qui s'y croisent sont bons !

      Je n'ai pas particulièrement de chouchou, mais Dutch est un personnage bien étudié pour être aimé .

    • Anonyme

      26/04/2007 à 18h19

      Répondre

      The shield est surement une des meilleurs série qui soi, et en tout cas la meilleur des série policiére. pour ce qui est de la VO c'est plus agréable pour le jeu d'acteur qui sont souvent trés mal d'oublé dans les séries en générale
      et en plus pour ce qui est de vic il a l'air encore + agressif avec cette voix

      cette série est vraiment dessus de toutes les autres par sont rythme et sont réalisme on est loin de derrick et toute les série du genre ennuyeuse et dégou
      linante de gentil petit flic ne voulant que le bonheur des gens.
      par ailleurs les comédiens sont excellent et l'apparition de guest comme
      Glen close et forrest witacker rajoute à l'excellence du casting.

      les personnages sont humain avec leur qualité et leurs gros défauts
      Pour moi les plus attachant sont vic qui malgré tout ces travers est un père de famille aimantprés à tout pour le bien etre de ses enfants aindsi qu'un ami loyal. mais mon personnage preferé par dessus tout est lem qui est prés a tout pour ses amis qu'il considère comme une famille il peut être le plus humain de la strike team et la façon dont il fini est vraiment horrible

      enfin le personnage de deutch ne m'est pa trés sympathique c une fouine hypocrite même si c'est un inspecteur hors paire et le duo qu'il forme avec claudette et parfois drôlle et attachant
      j'aime bien claudette car elle apporte un peu de normalite au barn

    • Anonyme

      29/06/2007 à 09h23

      Répondre

      Géant de voir une série comme çà...


      SI vous avez Canal+,la saison 6 est a couper le souffle.


      ...pouvez jeter à la poubelle -ou presque- toutes les autres polars TV (et meme ciné )


       


        ps: C'est vrai 8, c'est insuffisant !

    • Anonyme

      05/11/2008 à 01h13

      Répondre

      une super série que j'ai beaucoup aimé et j'espère que les prochaines saisons seront aussi agréables à voir que les 6


      la cinquième saison très passionante..beaucoup de stress et de suspens avec cet inspecteur de la poilice qui essaie de coincer les flics véreux mais n'y arrive pas


      bravo au producteur et aux acteurs


      une série poilicière originale

    • riffhifi

      05/11/2008 à 10h17

      Répondre

      Une série poilicière est une série où les vedettes sont poilues.

    • Anonyme

      16/04/2009 à 12h31

      Répondre

      Je viens de voir la fin de la saison 7 et par là même la fin de la série. Triste que ce soit fini, on aurait voulu que ça se termine bien pour tout le monde mais franchement c'était impossible, surtout depuis la fin de la saison 5. Malgré tout, triste de la façon dont fini Shane, tout comme Vik qui au final ne va pas en prison mais perd tout (famille, boulot, et amis). On est pas prêt de revoir une série avec tel impact.

    • Anonyme

      12/08/2009 à 16h09

      Répondre

      Best show ever, drame, realisme, tout y est, ce qui laisse à reflechir c'est qu'on ne peu s'empecher d'apprecier et de se soucier du sort de Vic malgré ses crimes! En regardant la serie on plonge vraiment dans la dur réalité de Los Angeles, loin de l'image glamour holywoodienne! J'ai 20 ans et je suis fan de la serie.

    • Anonyme

      12/08/2009 à 16h12

      Répondre

      J'ai oublier de mentionner, le role de Claudette, elle est toutb simplement fabuleuse, forte perseverante dans tout ses enquetes et dans tous ses combats....

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

    Rubriques