8.5/10

That '70s Show - Saisons 1 et 2

That '70s show, qui nous replonge dans les années 1970, n'a pas connu le succès qu'elle rencontre aux USA malgré la présence de l'incontournable Ashton Kutcher. Diffusée de façon aléatoire sur France 2, la série compte tout de même 8 saisons outre-Atlantique mais va s'arrêter à ce chiffre.
Alors pour découvrir cette série deux options : s'abonner au câble (canal Jimmy) ou mieux, commander en import les Dvds! J'opte pour la seconde et reçois ainsi les deux premières saisons, en décryptage pour vous!

Qui, quoi, où, comment ?

"Point place, Wisconsin - May, 1976, 8h47 - Location : Eric Forman's Basement"
C'est par ces indications que débute chaque épisode de la série qui, vous l'aurez compris, se déroule dans les années 70 ; années propices à toutes les tentations ou expériences psychédéliques "illicites". On suit donc la vie d'une bande d'ados, qui n'a rien d'autre à faire que de se retrouver dans la cave d'Eric, et dont les principales préoccupations sont : la découverte des filles, de l'alcool et de "l'interdit" ; tout cela sous la domination de leur parents veillant à l'éducation de leurs rejetons ! Ces thèmes, qui n'ont franchement rien d'innovant, sont traités avec humour et dérision. L'univers des 70's (décors, événements historiques) participe pleinement à définir la touche "groovy" de la série qui ne se prend définitivement pas au sérieux! Mais certains clichés ou valeurs américaines sont pourtant mis sur le devant de la scène.

La réalisation est excellente ! On a l'impression que les réalisateurs se sont repenchés sur leur propre jeunesse et qu'avec l'expérience et le recul, ils distillent finalement un humour destiné aux posts ados ! Certaines scènes se retrouvent ainsi figées en tableau parodique, ou bien, une même version d'un événement est traitée en parallèle du côté des filles comme du coté des mecs, la différence de jugement est alors hilarante ! Ecrans sonores (rock music, forcément) ou visuels (avec les fameuses Flowers à gros pétales) jouent le rôle de transition.

Les personnages, tous attachants, développent leur propre personnalité :
Eric Forman, plutôt sérieux, qui cherche à partager l'histoire d'amour parfaite avec sa voisine Dona ! Il est adoré par sa mère et élevé à la dure par son père qui ne cesse de le considérer comme un "dumb ass" ! Mais c'est ainsi que s'inculquent les valeurs de la vie. A noter, la montée en puissance de la grande soeur d'Eric, qui est l'opposée d'Eric, donc chouchoutée par son père qui ne voit pas tous les travers de son "bébé". On assistera alors à d'excellentes joutes verbales entre ces personnages. La série entière s'articule autour de la famille Forman. Viennent ensuite les copains d'Eric.
Michael Kelso est le personnage bête de la série, qui se fait mener par le bout du nez par sa copine Jackie. Celle-ci, issue d'un milieu aisé, est haïe ouvertement par l'ensemble du groupe.
Steven Hyde, le rebelle révolutionnaire, qui lutte par ses idées contre le pouvoir, trouvera refuge chez les Forman après que sa mère l'eût abandonné ! Il est forcément toujours à l'affût pour les plans "bière" et n'hésite pas à mettre Kelso dans l'embarras!
Fez est "l'étranger du groupe", le "non-américain", "celui qui vient d'ailleurs". On ne connait d'ailleurs ni son prénom en entier, ni son nom ! Avec un accent prononcé, il tente de s'intégrer en passant notamment par la voie des blagues (avec les intriguants : "Dans mon pays..."). Très important : c'est le roi du disco et du romantisme!
Les parents de Dona, Bob et Midge (très libertaires) et d'Eric, Kitty et Red (très traditionnels) font également partie intégrante de l'histoire et leurs répliques font souvent office de comique de répétition. Le rire, excellent en VO, de Kitty est à ne pas manquer !

Les Dvds :


Le coffret Dvd (saisons 1 et 2) est bien léger, quelques bonus moyennement intéressants (bande-annonce de Fox, interview des acteurs, commentaires audio) viennent compléter les 25 épisodes par saison. Les sous-titres, disponibles uniquement en anglais, sont appréciés pour une meilleure compréhension car la VO apporte un véritable plus.
On note un certain talent dans l'écriture des scénarios, car ils sont tous basés sur des événements ou faits assez ponctuels. Par exemple, la découverte d'un fût de bière, la première sortie en voiture, le premier job... Mais l'histoire d'amour entre Eric et Dona est le fil conducteur de la série, qui apporte un peu plus de cohérence entre les différents thèmes, trop classique. C'est ainsi difficile de différencier les deux premières saisons, espérons que les prochaines seront plus originales.

That '70s Show se démarque des autres séries pour ado par la qualité de son humour, la façon originale de présenter le moindre fait. Mais une fois l'effet de surprise passé, j'ai peur que la série s'essouffle et tombe dans le piège du "running gag". Cependant, la touche décalée des 70's que on l'apprécie ou non, permettra aux auteurs de faire vivre à leurs personnages les expériences les plus extravagantes. Dans mon cas, l'addiction reste totale ! Vivement la prochaine cure !

A découvrir

Julie Lescaut

Partager cet article
A voir

Wikipedia

A propos de l'auteur

9 commentaires

  • schiste

    19/01/2006 à 00h18

    Répondre


    Dans mes bras


    That' 70s show, c'est de l'humour à la sauce flower power ^_^

    Un cocktail d'humour, d'absurde, de nawak, de génial.

    Par contre à voir en VO, la traduction de beaucoup de blague/jeu de mot est dix fois moins hilarante en français (ca reste excellent en français)

    Et les personnages... Red Dur, sans pitié, "cruel", vil... magnifique

    Il est à noter qu'au fil des épisodes les parents, que ce soit d'Eric, de Donna ou plus tard de Hyde, prennent une autre importance... redonnant un coup de fouet à la série. On s'ennuie pas, on rit, on pouffe, on se moque... mais on final qu'est ce que c'est bon

  • PetitRobindesBranchettes

    19/01/2006 à 06h00

    Répondre

    Exact conçernant la VO, parce qu'en VF ils restent dans le politiquement correct, ce qui rend la série très asceptisée comme on en trouve déjà bien trop souvent ailleurs.
    Donc j'adore 70's Show, pour le peu que j'ai vu en VOSTF.

  • olympe

    19/01/2006 à 18h17

    Répondre

    Voici une serie bien amusante Il est dommage qu'elle soit si peu passée en France! Il n'est pas étonnant que la serie soit plus "fade" en français car c'est souvent le cas avec les series américaines délirantes!!

  • Attila

    19/01/2006 à 19h34

    Répondre

    PAr contre depuis cette serie je ne suis plus capable de voir Ashton Kutcher autrement qu'en Kelso... Ce qui a été génant dans l'effet papillon ou il m'a fait mourir de rire plusieurs fois

  • JC

    19/01/2006 à 20h44

    Répondre

    J'aime beaucoup [i]That '70s show mais je comprends son insuccès en France, un peu figée dans la culture américaine (beaucoup, beaucoup de références, guerre de Corée, show tv de l'époque, roller-disco, etc), avec trop de scènes explicitement illicites pour intéresser les chaînes hertzienne (d'où des diffusions à 1h30 le samedi soir sur Fr2...), et surtout extrèmement redondante.

    Je suis au milieu de la saison 7, et à vrai dire passé la saison 3, c'est dite, redite et encore redite, le couple Donna/Eric se défait maintes et maintes fois, Fez reste la bouc émissaire, Kelso demeure demeuré, les personnages sont peu construits psychologiquement ou plutôt ils évolue trop peu.

    Bien sûr que la série est drôle, surtout les premières saisons, malheuresement à vouloir tirer sur la corde et ajouter, ajouter des saisons, tout cela devient vain à l'image d'X-files par exemple (dans un registre tout autre).

    Dernier argument, tout sympa qu'est That '70s show, il est beaucoup moins bien écrit que Seinfeld, Friends ou Arrested Development[/i].

    Et puis Laura Prepon (Donna) qui se teint les cheveux en blond, on aura tout vu...

  • Attila

    19/01/2006 à 21h39

    Répondre

    JC a dit :

    Je suis au milieu de la saison 7, et à vrai dire passé la saison 3, c'est dite, redite et encore redite, le couple Donna/Eric se défait maintes et maintes fois, Fez reste la bouc émissaire, Kelso demeure demeuré, les personnages sont peu construits psychologiquement ou plutôt ils évolue trop peu.

    ...

    Dernier argument, tout sympa qu'est That '70s show, il est beaucoup moins bien écrit que Seinfeld, Friends ou Arrested Development.

    Je n'ai commencé à me lasser qu'au début de la saison 5 mais la fin était beaucoup plus réussie...

    JAckie et Hyde évoluent ... Eric aussi. Pour les autres c'est un peu les constantes !!! Tiens Friends par ex, Joey a tellement peu changé qu'il ne change même pas dans le spin off du même nom !!!

    Pour ce qui est de Seinfeld, c'est sur que c'est pas le meme registre !!! La Comparaison prends plus de sens avec marrié 2 enfants ou La vie de famille par exemple...


    Et puis Laura Prepon (Donna) qui se teint les cheveux en blond, on aura tout vu...

    Pour ça je suis d'accord d'un bout à l'autre !

  • Anonyme

    08/03/2008 à 03h12

    Répondre

    Fes aka Fez pour Foreign Exchange Student... Mais d'où? On ne sait pas...


    Série magnifiquement délirante... j'ADORE

  • Dat'

    08/03/2008 à 12h02

    Répondre

    Ce qu'il sera surtout bien, c'est que l'on attende pas 4 mois entre chaque coffret dvd des saisons...


     ça va faire 4 mois que j'attends la saison 3 u_u


     

  • Anonyme

    26/12/2008 à 09h57

    Répondre

    Je ne suis pas d’accord sur le fait que cette série n’a pas
    eu de succès, dans les pays francophones ! Cette série a beaucoup de fans,
    mais ce pseudo manque de succès vient de la piètre qualité diffusion de la part
    des chaines !


    Souvent diffusé très tard, dans le désordre le plus total et
    en boucle (souvent limité à quelques saisons). Aucune promotion des chaines,
    aucune diffusion digne de ce nom ! Ces derniers temps, les sitcoms n’ont
    plus le vent poupe sur les chaines française (mis à part sur les satellites et
    encore). Elles sont délaissées aux profits des séries policières ! Je
    rencontre énormément de personnes ne connaissant pas la série et devenant accros
    dès le premier épisode ! Mais également des fans frustrés du manque de
    considération de la part des chaines pour leur série favorite !


    Je vous conseille de regarder la VO également, même si les
    voix françaises rendent très bien sûr les personnages (c’est un très bon choix
    de doubleurs) !


    Malheureusement, les retranscriptions de certains jeux
    de mots et dialogues sont
    souvent remplacées par d'autres en français un poil moins percutant !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques