6.5/10

Steve-O : Don't try this at home Vol. 1

Steve O...tout un programme que ce monsieur. N'étant pas spécialement un grand connaisseur de la Jackass Team, je n'avais jusqu'alors de Steve O qu'une image d'éternel adolescent finissant la plupart de ses sketchs par une flaque de vomi. Le visionnage de ce que l'on pourrait appeler les "Vidéos de Steve-O tout seul" m'a montré mon erreur : Steve O est un frappadingue !
Et ce n'est pas TF1 qui me dira le contraire, certains se souviennent sans doute de son pétage de plomb sur le plateau de la Méthode Cauet...

Souvent relégué en fin des épisodes de Jackass (le pire pour la fin ? ), Steve O s'est attiré une belle renommée par le biais de défis cradingues mêlant caca, vomi et grosses gamelles. Pour vous donner une idée, repassez vous le célèbre Golden Fish, où le bonhomme ingurgite un poisson rouge vivant avant de le refaire passer dans l'autre sens sans plus de conséquences pour l'animal, ce spectacle parle de lui même. En parallèle de Jackass, Steve O a décidé de pousser le bouchon encore plus loin, en réalisant ses propres vidéos. Et en imposant ses propres limites. Résultats : trois DVD's bien trashs interdits aux moins de 18 ans...

Dans le Don't Try this at home Volume 1, Steve O dévoile tout son talent masochiste et si l'on rigole moins souvent que devant Jackass, on ne peut que rester bouche bée devant certains performances. Trompe la mort devant l'éternel, Stevo O s'injecte de la Vodka dans le sang, s'agraffe les testicules aux cuisses (Ouch ! ), se prend des gadins à n'en plus finir, fait du skate avec quelques guest-star (et il maîtrise, le bougre ! ), mange des trucs innommables, les régurgite à la séquence suivante et j'en passe...

Parfois, Steve O part également dans le graveleux et nous montres quelques séquences assez sulfureuses d'un goût que l'on pourrait qualifier de douteux, si tant est que ce cap n'est pas été franchi par ce qui précède. Quoiqu'il en soit, si vous êtes une fille, arrangez vous pour ne jamais dormir à côté de Steve O, il trouvera d'autres substances avec lesquelles s'amuser...

Crade, répugnant, spectaculaire, ce premier DVD montre l'électron libre et déjanté qu'est Steve O, ne reculant devant rien, prêt à tout les trucs les plus impensables pour...pour quoi au juste ? faire rire ? Pour se dépasser soi même ? Là dessus, les motivations de Steve O sont assez floues. Comme il le dit lui même au cours d'une aparté, il n'y a que cela qui l'intéresse et il est payé pour le faire. Et puisque le public semble suivre, où est le problème ?

Don't Try this at home Volume 1, environ une heure de fascination dégoutée, de saloperies ignobles, de n'importe-quoi halluciné. Divertissant ou répulsif ? Les deux mon capitaine ! Malheureusement ce n'est ni plus ni moins. Steve O a beau enchaîner les pitreries scatos, son DVD, si il restera peut être dans les souvenirs, ne restera finalement pas dans les annales et il y a fort à craindre que le trublion finisse par se mordre la queue. Dur de se renouveler après avoir toujours repoussé les limites de l'osable...
A voir tout de même, malgré quelques passages dispensables. Pour se vider la tête, voir l'estomac pour les moins résistants...

N'empêche, on ne m'enlèvera pas de l'idée qu'un jour tout ceci finira mal...

A découvrir

Dead Zone - Saison 1

Partager cet article
A voir

Metalorgie

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    02/04/2008 à 17h31

    Répondre

    qu'est ce ça peut te faire si ça finit mal ?


    c'est ta vie ?


    si ça te dérange, tu n'as qu'à pas regarder et encore moins acheter son DVD ! 


    Moi, je l'adore !


    qui oserait aller aussi loin que lui ?


    je pense que ceux qui la ramènent, c'est des jaloux, c'est tout !


     

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques