8.5/10

Sliders, les mondes parallèles

Sport de glisse

Attention ! La critique d'une série saison par saison peut nuire à l'effet de surprise.

Dans les années 90, X-Files remet à la mode les séries fantastiques : Au-delà du réel, Poltergeist, Dark Skies... C'est à cette époque qu'apparaît sur les écrans une série plus légère, plus originale dans son approche initiale, et qui pourtant souffrira de multiples crises dans sa production : Sliders, créé par Tracy Tormé (qui a travaillé sur Star Trek : la nouvelle génération) et produit par John Landis, Robert K. Weiss et Leslie Belzberg (le trio producteur de Code Lisa). Malgré ses faiblesses, ses opportunités ratées, ses invraisemblances et ses incohérences, ce petit joyau mérite toute l'attention de l'amateur de séries.

60708.jpgSaisons 1-2 : la base

Quinn Mallory, étudiant surdoué, découvre un passage vers des mondes parallèles. Certain de pouvoir revenir en arrière, il part en exploration avec son professeur de physique Maximilian Arturo et sa meilleure amie Wade Wells. Pas de bol, non seulement il embarque avec eux un innocent quidam appelé Rembrandt Brown, un chanteur sur le retour délaissé par son agent, mais surtout il réalise que le chemin du retour n'est pas si facile à emprunter. Les voilà donc partis à la rencontre d'une infinité de mondes alternatifs, chacun ayant évolué d'une façon un peu différente du nôtre : dans l'un les communistes contrôlent l'Amérique, dans l'autre le rôle traditionnel des hommes et des femmes est inversé (Hilary Clinton y est présidente des Etats-Unis, un épisode prophétique puisqu'elle devrait être candidate aux élections de 2008).
Si on veut bien accepter le postulat de départ (les mondes parallèles sont quasiment tous construits sur le même modèle que le nôtre, une hypothèse évidemment très improbable), il permet une déclinaison aussi riche qu'intéressante sur le mode « et si ..? ». Le plus souvent traitées avec humour, les histoires s'amusent à secouer les codes de la société américaine, de façon parfois un peu caricaturale mais toujours inventive.
Vers la fin de la deuxième saison néanmoins, le besoin d'élargir le champ d'action de la série se fait sentir : Wade rencontre un enchanteur qui la séduit dans ses rêves, les sliders découvrent l'existence d'une race guerrière d'« humains alternatifs » appelé les Kromaggs... bref, les éléments fantastiques et surnaturels commencent à se frayer un passage, tendance qui ne fera que s'accentuer dans la troisième saison.

6149-sliders-les-mondes-paralleles-2.jpgSaison 3 : la crise

Cette troisième saison marque l'arrivée à la production de David Peckinpah, qui représente l'antéchrist pour la plupart des fans de la série. On peut supposer que tout ce qui s'est fait d'intelligent dans les trois dernières saisons l'a été malgré lui et non grâce à lui. Sa préoccupation majeure a été de remplir les épisodes d'action et d'effets spéciaux, et son attitude a mené au départ de John Rhys-Davies, qui était pourtant un pilier de la série.
Dans cette saison chaotique, on trouve paradoxalement le meilleur et le pire de Sliders : le pire étant dans les premiers épisodes (Un monde sans ressource, Un monde de tornades), le reste étant finalement un cocktail idéal d'effets spéciaux et de scénarios inventifs, même lorsqu'ils plongent dans la S-F la plus fantaisiste (Un monde de feu sacré, Un monde d'androïdes avec Robert Englund). Dans l'excellent épisode Un monde de justice médiatique, les procès se déroulent comme des émissions de jeux télévisés, dans lesquels le public vote pour le verdict de son choix !
Le véritable tournant dans l'histoire de la série est la mort du professeur Arturo : après avoir vécu les pires souffrances, il se fait flinguer par l'affreux colonel Rickman (Roger Daltrey, le chanteur des Who) avant d'exploser sur une planète attaquée par des pulsars. Autant dire que le personnage est bel et bien décédé. Pour le remplacer, préserver le nombre magique de quatre sliders, et traquer le colonel Rickman d'un monde à l'autre, on embauche la bombasse Kari Wuhrer, qui incarne le capitaine Maggie Beckett. Les derniers épisodes de la saison partent complètement en cacahouète, puisqu'on y trouve des zombies, des vampires, des aliens et des nécrophages.
Cette troisième saison en dents de scie réserve autant de bonnes surprises que de mauvaises, mais réussit à séduire suffisamment la chaîne Sci-Fi pour qu'elle rachète les droits afin de produire la suite...

6149-sliders-les-mondes-paralleles-3.jpgSaison 4 : le renouveau capillotracté

La saison 4 s'ouvre sur une série de révélations tellement farfelues qu'on peut sérieusement se demander ce que les scénaristes consommaient au moment de la rédaction : les sliders rentrent sur leur terre et découvrent que celle-ci est tombée sous le joug des Kromaggs, qui ont colonisé bon nombre de mondes parallèles (admettons) ; Wade a été faite prisonnière et placée dans un camp de reproduction (Sabrina Lloyd s'est barrée) ; Rembrandt se fait torturer et raser la moustache (ok) ; mais surtout, Quinn apprend qu'il vient d'un monde parallèle, que ses vrais parents l'ont confié à leurs doubles (vous suivez ?) pour échapper à la guerre contre les Kromaggs qui a donc commencé vingt ans plus tôt (ah bon ?), et qu'il a un frère appelé Colin quelque part sur une autre Terre parallèle (allons donc). En deux temps trois mouvements, Quinn retrouve son frère (interprété par son vrai frère Charlie O'Connell, déjà aperçu en figurant dans les saisons précédentes), et le nouveau quatuor s'en va explorer de nouveaux mondes. Si on avale généreusement ce postulat invraisemblable, la quatrième saison se révèle peut-être la meilleure de toutes : les scénarios, mêlant habilement science-fiction hardcore et satire grinçante, amènent entre autres nos personnages à visiter des mondes parallèles à l'intérieur de chaque monde parallèle : la réalité virtuelle, la drogue, la mort, le temps... L'alchimie entre les personnages fonctionne curieusement bien, d'autant plus que Quinn a grandi et assume désormais son flirt avec Maggie autant que son rôle de grand frère avec Colin. Dommage que la série n'ait pas pu continuer sur cette formule.

6149-sliders-les-mondes-paralleles-1.jpgSaison 5 : le bout du rouleau

Car avant le début de la cinquième saison, les frangins O'Connell réclament une augmentation de salaire radicale, que Sci-Fi refuse. Ils quittent alors la série sans sourciller, laissant les scénaristes avec un énorme problème narratif à résoudre. La solution est évidemment à hurler de rire : suite à un bug, Colin Mallory se retrouve coincé pour l'éternité entre deux mondes (la haine), et Quinn fusionne avec un de ses doubles... qui ne lui ressemble pas du tout (interprété par Robert Floyd). Ce nouveau Quinn est donc schizophrène pendant une bonne partie de la saison, tiraillé entre sa personnalité boy-scout (l'ancien Quinn), et son attitude de mauvais garçon (le nouveau Quinn), jusqu'à ce que le Quinn d'origine soit complètement écrasé sous la personnalité de l'autre. L'équipe est complétée par le professeur Diana Davis, la nouvelle scientifique du lot autrement plus sexy que le Arturo des débuts.
Cet ultime quatuor improbable est toujours confronté régulièrement aux Kromaggs, mais a droit également à quelques épisodes de qualité, même si beaucoup apparaissent comme des redites des saisons précédentes.

Du point de vue des personnages, même si la question n'est pas abordée de front, ces deux dernières saisons se révèlent assez désespérées : Rembrandt a quitté son monde (le nôtre a priori) car il était dominé par les Kromaggs, Maggie a quitté le sien car il a explosé, Mallory et Diana ont quitté le leur car il était fasciste et régi par un scientifique fou. Tous les autres personnages sont morts dans d'atroces souffrances (le sort de Wade est réglé dans la cinquième saison). Autant les deux premières saisons donnaient au spectateur l'espoir que les personnages allaient rentrer chez eux et retrouver leurs proches, autant le reste de la série s'éloigne de plus en plus de la possibilité d'un retour en arrière. Les choses changent dans le monde que l'on quitte, c'est inévitable. Et si Dorothy peut rentrer chez elle à la fin du Magicien d'Oz en minaudant « there's no place like home » (c'est ce qu'espère le Quinn de la saison 1, le pilote fait d'ailleurs plusieurs clins d'oeil au Magicien d'Oz), Rembrandt le survivant réalise au bout de cinq ans que si l'on peut retourner chez soi, on ne peut pas revenir dans le passé... Jamais une série n'aura fait passer avec autant de légèreté un message aussi déprimant !

Rappelons toutefois que les changements de casting et les revirements de l'intrigue ne sont pas dus au génie des scénaristes ou des producteurs (qui n'étaient d'ailleurs pas une équipe constante), mais rien n'empêche de chercher le sens qu'une oeuvre génère spontanément, sans demander l'avis de ses artisans...

A découvrir

Eurovision 2007

Partager cet article

A propos de l'auteur

20 commentaires

  • Anonyme

    18/05/2007 à 12h15

    Répondre

    Ah Sliders, j'attends depuis des années que la série soit rediffusée sur M6 et je pense bien qu'un de ces quatre je me laisserai tentée par les DVDs (enfin au moins les premières saisons, je n'ai jamais vu la 5ème). En tout cas, cette chronique me donne bien envie de m'y remettre.

    Personnellement, j'ai commencé à décrocher au «tournant» de la série, la disparition du Professeur Arturo (et quand j'ai compris que Wade ne reviendrait pas non plus). J'aimais beaucoup le principe de départ, le «et si ?», même s'il pouvait parfois être caricatural (mais ça me faisait tellement penser à La Patrouille du temps que j'adorais étant gosse que forcément...) : je suppose que le concept n'était pas infini (quoique...) et que les quiproquos éventuels avec les doubles ne pouvaient pas tout faire non plus.
    Malheureusement, à mon sens, l'arrivée des grands vilains méchants nazis Kromaggs n'a pas résolu ce problème : si les premières saisons ne laissaient que peu de répit (on se demandait toujours dans quel type de monde on allait «glisser» ensuite, en sachant qu'il y avait peu de chances que ce soit Earth Prime), l'arrivée des Kromaggs a laissé la place à une routine, souvent simpliste : nouveau monde, envahi par les méchants, sorte de "mission" pour les vaincre etc., routine rompue parfois par de bonnes surprises mais, de mon côté, je m'en suis vite lassée.

    Et j'adorais tellement Arturo que sa disparition ne m'a pas aidée à rester fidèle à la série.

  • kou4k

    18/05/2007 à 13h08

    Répondre

    Quinn(Jerry OConnell), arturo et rembrant, c'était l'ame de la série...

    J'ai tout laché quand Quinn a disparu.
    D'une, c'était devenu vraiment déprimant, de deux, c'est l'attachement aux personnages et à leurs futurs qui nous interesse, pas l'arrivée de 3 ploucs dont on se fout royalement et qui essaient de s'integrer...

    Donc vala, comme avec Stargate SG1, routine, disparition de personnages clés, et on lache vers la fin alors qu'ils auraient pu finir tranquillement, et garder l'interet de la série.

  • hiddenplace

    18/05/2007 à 20h38

    Répondre

    Très chouette critique (et assez drôle par endroit^^) pour une chouette série dont j'ai été partiellement témoin à mes heures perdues, jadis.

    Je tombais irrégulièrement sur des épisodes le soir avant de dîner, et j'ai toujours apprécié le côté léger et sans prétention de la chose.
    Je n'avais même pas percuté qu'il y avait eu un changement de personnages aux dernières saisons, ce qui s'explique peut-être par le fait que j'ai du lâcher l'affaire en cours de route, pensant qu'il s'agissait d'une autre série?

    Dernier détail : ta critique bien que vraiment très alléchante, est quand même bourrée de spoilers pour qui voudrait se passer l'intégrale un jour Faudrait voir à ne pas trop en dévoiler quand même (moi-même c'est foutu si je veux regarder les saisons manquantes, y aura plus trop de surprise^^ pour une autre série que celle-ci, je t'aurais plus vertement tancé encore )

    Enfin je recommande quand même, pas transcendantal et 10 fois moins culte qu'un X files, mais plutôt sympathique quand même.

  • gyzmo

    18/05/2007 à 21h01

    Répondre

    Moi aussi, j'ai lâché la série en cours de route, sans doute à la fin de la saison 2. Mais ce n'est pas dit qu'un de ces quatre, je me relance dans cette aventure tout à fait sympa dans sa manière d'imaginer les mondes parallèles sans trop de prise de tête. Le casting de départ était en tout cas extra. Et même remarque que Hiddenplace : j'ai également zappé les 3/4 de cette critique qui effectivement, fait beaucoup dans le spoil. Dommage, ça avait l'air bien écrit^^

  • Choubide

    18/05/2007 à 22h14

    Répondre

    Que de souvenirs!!

    J'ai suivi jusqu'à la troisième saison. J'ai décroché à la quatrième à cause du frère neuneu , bon et surtout parce que l'histoire partait en couille. Et je ne sais même pas si la saison cinq a été diffusé sur M6.

    Le quatuor d'origine était très bon. Les histoires permettaient de répondre à nos propres interrogations : et si Elvis était toujours vivant??? La confrontation des personnages avec leur double était savoureuse ou intéressante (ceux qui ont mal tourné, ceux qui sont de l'autre sexe...)
    Bon après, ... no comment

  • riffhifi

    19/05/2007 à 13h15

    Répondre

    ok Gyzmo, j'ai trouvé un bel exemple de spoil, j'ai honte

    Je trouvais intéressant de retracer l'évolution de la série à travers les remous de son histoire, mais c'est vrai que j'aurais dû annoncer la couleur dès le début... Mais vous remarquerez que je ne raconte pas le dernier épisode de la série

    La saison 5 est effectivement inédite sur M6, mais elle a été doublée en français et diffusée sur 13ème rue.

  • Filipe

    21/05/2007 à 14h18

    Répondre

    mais c'est vrai que j'aurais dû annoncer la couleur dès le début


    Il n'est jamais trop tard

  • riffhifi

    23/05/2007 à 20h33

    Répondre

    Voilà qui est fait, merci weirdkorn

    Et merci Figo pour la remarque

  • Anonyme

    05/07/2007 à 22h44

    Répondre

    Bonjour!!! moi aussi j'ai beaucoup aimer regarder cette série, j'attendais qu'une chose c'est wade et Quinn se mette enfin ensemble et manque de chance a partir de la saison trois des changements de personnages.


    Je trouve pour ma part complétement nul de changer les acteurs par des autres même si on a rien à leur reprocher une série commence avec des personnages faudrer les garder jusqu'a la fin!!!! car après ca devient du n'importe quoi on s'y retrouve plus du tout et même qu'a la fin qu'elle chanboullement des acteurs enfin a près c'est les acteurs qu'il veulent arrêter mais ca reste beaucoup moins interessant les dernières saisons ca reste une chose sur !!!!


    J'aime me revisionner les premières saisons et imaginé les épisodes qui aurait pu etre réaliser avec les acteurs principeaux


    Je dirait juste DOMAGE mais beaucoup de série a cette tragique finalité c'est trop contrariant et on reste quand même bloquer sur cette fatalité qu'on les acteurs a ne plus vouloirs continuer qu'elle époque!!!


    Faudrait juste a la limite faire moins de saisons, épisodes  et conclure avec les même personnages Fin Heureux


    Enfin ce n'es que mon opinion tous le monde n'a pas la même pensée


    cordialement

  • Anonyme

    30/07/2007 à 18h15

    Répondre

    J AI ADORER VIVEMENT QU IL LA REDIFFUSE PS M6 est une trés bonne chaine entre buffy contre les vampires est surnaturale est plein d autre séries j attendait samedi avec impatiense pour la trilogie bien sur

  • Anonyme

    15/09/2007 à 22h09

    Répondre

    Moi j'ai du acheter les DVDs de la Saison 1 2 3, car elle ne seront plus jamais redifuser sur M6, a moin tête sur W9 sachant que c'est une cheine de M6. La saison 1 2 3 4 5 est de passage sur la cheine Sci ! Mais M6 n'a pas divulfger la Saison 5 c'est parceque apres le depart d'Arturo et celui de wadd (saison 3) les audiance on vachement baisser, donc trop cher pour M6. Peut-etre qu'un jour sa reviendra

  • Anonyme

    11/02/2008 à 03h34

    Répondre

    degouté que Quinn et Colin et wade son partie ca na pu la meme interaction ca donne meme pu envie de regarde la 5eme saison

  • Anonyme

    12/05/2008 à 20h14

    Répondre

    jaimerai que la saisaon 1-2-3et4 soient rediffuser sur m6 mai pa la saison 5 elle est pourite!!!!


    jadore sliders et je prefere la saison 1 sur les 5


    pourkoi quinn a kiter la saison 5????


    repon svp!!!!

  • riffhifi

    12/05/2008 à 22h31

    Répondre

    Jerry O'Connell et son frère Charlie ont quitté la série pour des raisons essentiellement financières. Ils sont partis en si mauvais termes avec la production qu'ils n'ont pas accepté d'apparaître dans le premier épisode de la saison 5 pour assurer la transition.

  • Anonyme

    25/05/2008 à 01h23

    Répondre

    moi je suis fan j'ai toute les saison de slider.je veux seulement une fin corecte a cette serie.je veux que quinn revient.est que les gliseur retrouve wade et que tout le monde rentre chez eux.esque il y a qu'elle qu'un qui ses si il va y avoir une suite a cette serie.oui c'est vrais que la 5eme saison est bizare mais avec un peux d'imagination est sa passe.c'est vrais que je praifaire les personage de la saison 1.si qu'elle qu'un ses qu'elle chose merci.a+

  • Anonyme

    26/06/2009 à 21h13

    Répondre

    Je suis aussi un grand fan de cette série j'ai l'es regarde jusqu'a la saison 4 j'étais trés amoureux de Sabrina Lloyd trés sexy a mon goût mais quand j'ai appris qu'il y avait une saison 5 j'ai voulu la visionné et j'ai tiré une gueule je me disais c'est pas sliders et en lisent vos critères je commençe a m'en rendre compte et franchement je comprends les acteurs de la saison 1 a 4 qui on voulu partir de la série car des vieux gars qu'il débarque dans la série tu te demande ce qu'il foute la franchement c'est une série que j'ai adoré a regardé quand j'étais gamin ily avait des histoires excellente , des mondes différents et c'est vrai que il ya aussi une moral la dedans mais a l'arrive de la saison 5 a tout foutu en l'air de toute façon quand ilya une bonne série il faut tout pour la saccagé. Moi je suivais cette série car quand Sabrina Lloyd se fait enléve par des Kromaggs je voulais croire que il la sauverais et arrivé a revenir sur leur terre natal. Bravo pour la série en tout cas et merci aux acteurs de la saison 1 à 4 de nous avoir fait passé un bon moment. Pfff la saison 5 c'est elle qui a tout foutu en l'air quelle gachi!!!!

  • Anonyme

    19/01/2010 à 12h40

    Répondre

    vous etes trop genial

  • Anonyme

    02/02/2010 à 22h06

    Répondre

    Personnellement je ne suis pas allée à la fin de la série.


    Enfait j'avais commencé cette série qd j'étais plus jeune bcp plus jeune, elle m'avait passionnée, alors la revoyant passer sur virgin 17 je me suis dit youpiii!


    Quelle ne fut pas ma déception!! Mort de mon perso fétich arturo ='( puis je lis des spoilers et là plus de wade, de quinn nan mais trop c'est trop!!Je veux dire pr charmed on a bien remplacé Prue et ça c'est super bien passé!! et là punnaise à lire c'est que de la pas bonne série xDdc je vais m'arréter car c'est trop triste que ça finisse comme ça!

  • Anonyme

    08/03/2010 à 00h35

    Répondre

    c'est deprimant de voir comment cette serie est parti en sucette!!! normal que les acteur du debut se soient barrés les uns apres les autres!!!

  • Anonyme

    13/06/2010 à 23h32

    Répondre

    Tout simplement sympas et c'est tout rien d'explosif

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques