9.5/10

Six pieds sous terre

Le premier mot qui vient à l'esprit est : changement. Je suis sûr que Six Feet Under est tout sauf ce à quoi vous pensez quand je parle de série télévisée. De la mise en scène à la photographie en passant par l'intelligence et la profondeur du scénario, c'est bien simple cette série surpasse toutes celles que j'ai pu voir à ce jour. Elle n'est pas seulement un peu mieux, c'est juste un autre monde, une autre classe.

Alan Ball, le créateur et principal scénariste (une demi-douzaine de scénaristes différents sont intervenus dans SFU) de la série, n'en était pas à son coup d'essai quand il lança Six Feet Under. Il est le scénariste et producteur du magnifique American Beauty. Ses thèmes de prédilection n'ont pas vraiment changé depuis : malaise de l'homme moderne, relations entre les générations...

L'histoire est celle de la famille Fisher. Une famille de croque-morts de Los Angeles. Le père est mort et l'affaire familiale est reprise par ses deux fils, David et Nathanaël (Nate). Leur mère, Ruth, et leur soeur encore adolescente, Claire, complètent le tableau. C'est à travers ce prisme que sont traités des thèmes sociétaux comme ceux de l'homosexualité avec David, du mal être des adolescents avec Claire, la drogue, les grosses compagnies qui tuent le petit commerce etc.

Tout ceci pourrait paraître standard, une série de type dynastique de plus serait on tenté de dire. Rien n'est moins vrai. Tout, jusque dans les moindres détails, est différent. La première chose que l'on remarque est que tous les épisodes commencent par une mort. La mort, ce thème soigneusement évacué du discours, est un tabou rarement abordé. La mort est normalement une conclusion ou une solution dans une narration dramatique : quand le héros ou le méchant meurt c'est généralement l'aboutissement de l'histoire. Ici c'est le point de départ. La mort est ce qui va lancer la narration. D'ailleurs dans le premier épisode, le père de la Famille Fisher meurt (mais il apparaît souvent dans les songes et délires des autres membres). Le coup de génie de cette série est justement de regarder ce qui se passe après. Comment la vie se réorganise, comment cette mort affecte ceux qui restent. Qu'est-ce que vous faites de votre vie ? semble nous dire chaque épisode. Tout prend alors une certaine gravité. Là vient le deuxième coup de génie : l'humour. Sans humour le climat serait trop pesant, et la série presque non regardable. Mais voilà la folie et la trashitude de la famille Fisher allège le tout. Le mélange entre le sérieux (la mort, le lien entre les générations, le sens de la vie), les faits de société (homosexualité, drogue, rapports humains post libération sexuelle) et un brin de folie et de poésie (Ruth notamment et son approche décalée de la vie) donne un mélange étonnant et détonnant. Dans un même épisode vous pouvez aussi bien avoir à faire avec un enfant de 6 ans qui s'est tué en jouant avec une arme à feu (avec la décomposition de la famille que ça implique) qu'aux délires de Ruth qui prend sans le savoir des extas planquées par son fils dans une boite d'aspirine en passant par l'employée qui raconte ses histoires de cul tout en reconstruisant le corps d'un campeur brûlé...

La photographie est elle aussi somptueuse, cela se remarque dès le générique. Du point de vue esthétique on peut noter aussi que dans des "détails" comme l'enchaînement entre deux scènes (qui se fait en passant par un blanc éclatant au contraire des séries standards où la coupure pub se fait en passant par un écran noir) rien n'est laissé au petit bonheur. La BO est elle aussi une réussite, elle regorge de musiques inattendues (solennelle comme dans le générique ou techno/branchée avec de surprenantes trouvailles comme Telepopmusik).

Alors quel est le point faible de cette série ? Franchement le seul que je puisse trouver est que France 2 dans sa grande témérité n'ait osé la diffuser qu'aux alentours d'une heure du matin...

A découvrir

Lost - Saison 1

Partager cet article

A propos de l'auteur

15 commentaires

  • JC

    07/09/2005 à 00h10

    Répondre

    Je viens de finir de regarder l'ultime épisode de Six Feet Under et je suis complètement destabilisé. Après 6 minutes 20 d'une scène qui a fait vibrer ma colonne vertébrale, j'ai les jambes qui flanchent (même si je suis assis), et du mal à écrire quelque chose de cohérent... Vous m'en excuserez.


    C'est lorsque les choses se terminent qu'on comprend vraiment ce que c'est que de le regret. L'intelligence de l'écriture d'Alan Ball qui confirme son statut de génie, la beauté de la photographie, le jeu des comédiens, tous excellents (une préférence pour Peter Krause et Frances Conroy), l'humour, la sensibilité, etc.
    Pas besoin de rentrer dans les détails, pour moi il s'agit juste de la meilleure série dramatique de ces dernières années. Et elle va me manquer.

    Kassad a dit :
    Alors quel est le point faible de cette série ? Franchement le seul que je puisse trouver est que France 2 dans sa grande témérité n'ait osé la diffuser qu'aux alentours d'une heure du matin...


    On regrettera aussi le manque de courage de Canal + pour n'avoir pas diffuser les saison 3 à 5. Je ne blâme pas non plus trop la chaîne cryptée, elle m'a fait découvrir la série et c'est déjà beaucoup.

  • shwarztein

    24/11/2006 à 23h14

    Répondre

    Savez vous sous quel nom est publiée la série (Six feets Under ou Six pieds sous terre?)?

    la série me paraissaie intéressante et j'aimerai bien me la procurer en Dvd et les quelques recherches que j'ai faites ne m'on pas emmenées très loin.

  • JC

    25/11/2006 à 22h56

    Répondre

    La série est disponible en DVD sous le titre Six Feet Under. Elle existe en pack par saison, mais une luxueuse intégrale est sortie le 8 novembre dernier. Attention les bourses : 199,99 euros.

  • Kei

    26/11/2006 à 11h45

    Répondre

    Ouch...
    Pour moins cher, vous avez l'intégrale des monty pythons

    Ceci dit, plus j'entend parler de cette série, plus j'ai envie de la regarder.

  • shwarztein

    26/11/2006 à 15h23

    Répondre

    ça fait mal aux fesses ça mais je crois que les saison seules doivent valoir 50 euros au moins...

    Mais 199 euros , bon avec Nowel on verra

  • Choucroot

    27/11/2006 à 15h24

    Répondre

    Je n' en suis qu' a la fin de la saison 2, et je suis d' hors et déja convaincu d' avoir affaire a un veritable chef d' oeuvre. Subtile, beau, touchant, dramatique, triste, drole, choquant, attachant, dépressif, hilarant... il y a de touts les extremes dans cette serie pas comme les autres, qu' il m' a déja mise la larme a l' oeil, et pas forcement pour les raisons qui s' y pretent habituellement...

    vraiment tres tres grand, a ranger entre Oz et les Sopranos.

  • hiddenplace

    03/02/2007 à 16h21

    Répondre

    Je n'ai découvert pour l'instant que le premier épisode de cette série, poussée par les différentes éloges (dont cette très belle critique, bravo Kassad ) qu'on lui fait et la présence de cet acteur talentueux que j'ai découvert à travers [url=http://www.krinein.com/medias/Dexter-Saison-1-5423.html" title="Dexter">[i]Dexter, Michael C. Hall. Et je puis déjà affirmer que pour l'instant, je suis face à l'une des plus belles séries (même s'il y en a peu) que j'ai été amenée à voir.

    Comme l'a parfaitement dit Kassad, la qualité de la photo (et ses teintes bleutées et froides tout à fait en accord avec le thème de la série) dépasse pour l'instant toutes mes attentes. Elle a l'air plus proche pour moi du cinéma que de la série TV (le choix des plans!!!! ), la musique est aussi subtile que discrète et complémentaire à l'image, et les jeux d'acteurs et les textes sont pointus, drôles et justes.
    La thématique, la mort, est un classique des univers fictionnels. Ici l'absence est traitée avec une telle justesse que cela m'a réellement touchée, me renvoyant à des films qui en parlent à peu près de la même manière, comme La chambre du fils, 21 grammes ou

  • Anonyme

    05/02/2007 à 13h03

    Répondre

    hiddenplace a dit :

    Je sais que je ne m'avance qu'après le visionnage d'un seul épisode, mais j'ai toute confiance, après ce que je viens de voir, et tout ce que j'entends et lis par ci par là.


    Vivement les prochains épiodes, dès que j'ai le temps!


    Moi j'avais du décroché car canal avait diffusé les deux premières saisons et j'ai donc pas pu voir la troisième. Ma chance est que France 4 diffuse la série depuis un moment et du coup je reprend la ou j'en étais (surtout que la fin de la saison 2 est terriblement dure).

    Bon pour le moment, j'adore cette série, et je répèterai toujour ma phrase, "Jamais une série sur la mort n'aurai aussi bien parlé de la vie".

    Une oeuvre incontournable.

  • hiddenplace

    18/02/2007 à 13h17

    Répondre

    Je viens de finir la saison 1, et je suis toujours autant sous le charme
    Cette série est magnifique, et, je m'en cache à peine, m'arrache par moment quelques larmounettes tant cette perspective de mort, qui nous attend tous, et surtout nos proches, me touche et est admirablement pensée ici.

    J'ai aussi eu l'occasion de voir un petit documentaire sur l'élaboration du générique, très instructif, et rendant hommage parfaitement à la première merveille que l'on découvre de cette série. Je tire mon chapeau très bas à Thomas Newman pour sa musique, faite au préalable, et au réalisateur et au monteur (dont je ne me rappelle plus les noms ) qui ont transposé à cette musique des images très proches de la photo d'art.

    Je regrette presque de ne pas avoir découvert tout cela plus tôt... et je m'impatiente déjà de voir la deuxième saison

  • hiddenplace

    25/04/2007 à 13h35

    Répondre

    Arf j'en suis presqu'à la finale de la saison 3 (il reste 2 épisodes), et je suis dans tous mes états
    Rien ne va plus, le monde est à deux doigts d'exploser (si certains connaissent, ils doivent savoir de quoi je parle), du coup, petite pause pour me remettre un peu avant d'asséner un coup fatal à tout ce petit monde (moi y compris)

    PS: Le générique, même au bout de 3 saisons, est tjs aussi beau

  • kalas

    28/09/2007 à 10h01

    Répondre

    Je viens de finir hier soir l'intégralité de six feet under pour la deuxième fois et je suis obligé de laisser un petit avis.


    Je vais faire original: il s'agit juste de la meilleure série de tous les temps, de très loin et sans contestation possible. Précisons tout de suite qu'il ne faut pas se fier aux apparences: cette série sur le thème de la mort est en réalité l'hymne à la vie le plus poignant qui soit. Jamais encore je n'avais été à ce point boulversé devant mon écran. Mais c'était avant de voir cet ultime épisode, avant de voir Claire au volant de sa voiture, jeter un dernier regard dans son retro et voir s'éloigner à jamais une partie de sa vie. Les 10 dernières minutes de six feet under sont inimaginables, le genre de truc qui vous marque à jamais.


    Finalement, et de façon paradoxal, un maître mot ressort de cette série: l'ESPOIR. Car c'est en s'appuyant sur des situations souvent dramatiques et desespérées que les créateurs parviennent, à l'épisode suivant, à rebondir et faire jaillir comme par miracle l'espoir. C'est finalement sur cette alternance constante entre espoir et désespoir, entre la vie et la mort, que sont bâties ces 5 saisons. Et c'est en jouant aux montagnes russes avec nos émotions que la série nous prend les tripes comme jamais, nous boulverse, nous arrache le coeur, puis nous laisse finalement hagard, les larmes aux yeux et dans un état second lorsque tout se termine.


    Absolument incroyable, merveilleux, sublime...

  • nazonfly

    19/11/2008 à 13h42

    Répondre

    Je viens de finir la saison 1, et je dois dire que je suis un petit peu déçu par cette série. Surtout après toutes les louanges entendues ici et là. Certes c'est largement plus regardable que Desperate Housewives, mais ça reste bien, sans plus.

  • hiddenplace

    19/11/2008 à 13h43

    Répondre

    Pfff de toute façon, t'es qu'un insensible, et c'est tout.

  • Swarley

    04/02/2009 à 01h01

    Répondre

    Comment ne pas s'arrêter pour écrire un petit mot sur une grande série. Que dis-je, la meilleure série de tous les temps et qui le restera à jamais. Six Feet Under, c'est plus qu'une simple série qu'on regarde pour passer le temps, c'est la définition même de la vie...


    Pfiou, cette série me manque. Heureusement, il y a les DVD!

  • Anonyme

    14/04/2009 à 01h10

    Répondre

    une série vraiment magnifique....on s'attache tellement aux personnes, j'ai regardé beaucoup d'autres série, rien ne l'égal. je viens de la finir a l'instant et j'en pleure... :'(

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques