5.5/10

Rachida Khalil - La vie rêvée de Fatna

Cela fait du bien de voir une nouvelle tête dans le petit monde si fermé de la comédie de scène française. Faites une place à la jolie et pétillante Rachida Khalil. Son regard sur la société et son jeu de scène devrait bientôt la faire connaître au grand public. Née au Maroc puis arrivée tôt à Mantes-la-Jolie, elle s'est lancée dans le métier d'actrice avant de s'orienter naturellement vers les joies des planches et plus spécialement de la comédie. Son premier spectacle, La vie rêvée de Fatna, joué au Splendid rencontre un fort succès qui l'amène à tourner dans les pays francophones, ponctuée notamment par une date à l'Olympia. Voici le DVD de ce « one woman show », filmé en octobre 2005 au Théâtre de Suresnes Jean Vilar.

Rachida Khalil parle de ce qu'elle connaît et de ce qui lui tient à coeur : la condition de la femme arabe ou plus généralement celle des femmes. Sa franchise fait sa force. Elle n'a pas peur des mots, rappelant et dénonçant de nombreux tabous à travers divers portraits de femme. On y retrouve Karima, la belle actrice arabe superficielle, Fatna, la tante restée au pays et Sophie, la voisine de Mantes-la-Jolie. Construit autour de dix sketchs tels que le défilé en burka, la visite à la CAF ou la femme arabe emprisonnée chez elle, son spectacle a été écrit en collaboration avec Guy Bedos.

Rentrons dans le vif du sujet et posons la question fatidique « que vaut réellement ce one man show ». La réponse ne peut pas être nette tant le spectacle comporte du bon et du moins bon. Tout d'abord, il faut saluer la performance scénique de Rachida Khalil. Energique et totalement habitée par ses rôles, elle montre un excellent sens de la composition relevée par des mimiques ou différents accents. Les dernières minutes, joli message de tolérance, prouvent également l'étendue de son talent dans un domaine plus dramatique. Malheureusement, la dépense physique ne fait pas tout. Il faut aussi que l'humour suive, ce qui est plus difficile à obtenir. Certes, Rachida Khalil livre un humour plutôt osé et sans démagogie mais elle ne va pas encore assez loin dans l'insolence. Les sketchs seraient beaucoup plus drôles en poussant davantage les caricatures et les jeux de mots. Le rire franc fait défaut mais le potentiel comique est là. Il faut juste espérer qu'il soit mieux utilisé lors du prochain spectacle.

Le DVD comporte quelques bonus. Un reportage d'une demi heure dénommé Sur les traces de Rachida Khalil : du Rif marocain aux planches parisiennes présente l'artiste d'une façon complète et intéressante. On y trouve également sa biographie ainsi qu'une petite galerie de photos du Maroc agrémentées d'annotations rigolotes.

La vie rêvée de Fatna n'est sûrement pas le one man show de l'année mais une bonne occasion de découvrir une comique d'avenir. Si elle réussit à écrire des sketchs plus drôles et aller encore plus loin dans l'irrévérencieux, Rachida Khalil a de beaux jours devant elle. On espère vite réentendre parler d'elle.

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Anonyme

    09/09/2007 à 22h29

    Répondre

    Je suis entièrement d'accord avec la critique. Le spectacle est amusant et Rachida est remarquable sur scène mais on ne rit pas aux larmes.Il aurait fallu un peu plus de scènes, de personnages caricaturés.Je pense que ce n'était pas non plus le but de Rachida dans ce spectacle. Elle fait passer des messages et par la même occasion dénonce la condition de la femme arabe. Ce sont des situations qui font sourire mais malheureusement tellement vraies, je pense notamment au sketch où elle se fait giffler par son mari.


    Rachida est belle, dynamique et peut être fière de son spectacle. Elle a beaucoup de courage d'aborder de tels sujets. Je lui souhaite une longue carrière. 

  • Anonyme

    14/03/2009 à 16h31

    Répondre

    je ne suis pas d'accord avec la critique, j'ai beaucoup rit, j'ai touvé cette femme talentueuse et fine; elle en fait mais pas trop.C'est un spectacle comique avec un côté dramatique.


    Son jeu est fort et sa présence sur scene est forte


    Trés bon souvenirs...  


     

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques