5/10

Prison Break - Saison 3

Prison Break, jusqu'à présent, c'était l'assurance d'un show à 100 à l'heure, bourré d'intrigues coup de poing et de retournement de situations haletants. Avec cette troisième saison, la série accuse le coup, même si après une dizaine d'épisodes elle reprend du poil de la bête.

Moi aussi je te vois !
Moi aussi je te vois !
Incarcéré à Sona, au Panama, à la fin de la saison 2, Michael Scofield, l'homme au froncement de sourcil inquiet, découvre, dans cette troisième saison, que la prison est autogérée par les prisonniers, complètement isolée du reste du monde par un no man's land désertique surveillé par des fusiliers tirant à vue, n'ouvrant ses portes que pour laisser entrer de la nourriture ou pour charrier des cadavres hors des murs. Cette autogestion tient davantage du laisser-faire, laisser-aller que d'une politique de réinsertation avancée, ce qui a permis à Luchero, un prisonnier s'étant imposé par la force, de prendre le pouvoir de la micro-société et d'en régir tous les aspects.

Pendant ce temps, à l'extérieur, LJ, le fils de Lincoln Burrows et Sara Tancredi se fait enlever par la Compagnie, dont les objectifs resteront relativement flous. Utilisant les otages comme pression, Susan, émissaire élancée et brune de la mystérieuse organisation, imposera à Michael, par le biais de son frère, de faire libérer un autre détenu de Sona, un certain Whistler.

A partir de cette situation initiale, les dés sont jetés. A nouveau Scofield devra démêler le vrai du faux dans cette prison lugubre, en faisant tout d'abord tout pour survivre, puis en s'alliant avec ses anciennes connaissances (T-Bag, Mahone, Bellick, qui sont, honnête coïncidence, eux aussi prisonnier à Sona) pour trouver un chemin vers la sortie.

Les premiers épisodes, particulièrement mauvais, vont au-delà de la caricature. Comment s'extasier quand Michael joue le plombier de service pour rétablir l'eau dans la prison, ou le bricoleur pour réactiver l'électricité ? Comment considérer comme crédible cette prison laissée à elle-même, sans intervention extérieure, où les combats au corps à corps rythment les différents ? Comme s'étonner de l'organisation rapide de l'évasion alors qu'un téléphone portable permet de communiquer avec l'extérieur où Sucre et Lincoln mettent la main à la pâte ?

Un tel néant scénaristique est d'autant plus étonnant que cette saison de Prison Break ne compte que 13 épisodes (les américains habituellement superstitieux sur ce point aiment prendre des risques).

Du théâtre contemporain dans Prison Break ?
Du théâtre contemporain dans Prison Break ?
Heureusement, les derniers épisodes de la saison sont davantage fournis, même si on ne peut nier que les retournements de situations ont des ficelles aussi épaisses que des poteaux télégraphiques. C'est seulement avec les trois derniers épisodes que l'on a l'impression que la saison décolle, nous laissant pour le moins stupéfait de savoir qu'elle se termine là, alors qu'en réalité tout commence.

Du côté des acteurs, le jeu n'a pas tellement changé, si ce n'est que la chaleur du Panama colle littéralement à la peau. Michael Scofield limite sa palette d'émotions, façon bad boys stoïque, tandis que Lincoln Burrows joue sans cesse la colère ou le désarroi à grand renfort d'éclats de voix et de transpiration sur le crâne. Susan, le contact de la Compagnie, ne se lassera jamais, quant à elle, de délivrer l'image de la femme froide que rien n'étonne, façon méchante jusqu'au bout des ongles. Seul James Whistler, le prisonnier que Michael doit aider à s'échapper, est capable de varier les plaisirs, créant une certaine sympathie autour de lui tout en agrémentant de doutes sa sincérité.

La troisième saison de Prison Break tient bien plus de l'intermède, de la bande-annonce, que de la série qui avait fait ses preuves en son temps. On se conforte malgré tout en envisageant une saison quatre prometteuse et en se repaissant des traîtrises à répétition qui agrémente le quotidien de tout postulant à l'évasion.

Partager cet article
A voir

France 2 Foot

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

29 commentaires

  • Vincent.L

    25/10/2007 à 23h39

    Répondre

    Hum... juste hum

  • Anonyme

    28/10/2007 à 20h16

    Répondre

    Moi je trouve cette saison (du moins le début), assez agréable et prenante... La deuxième m'avait assez déçu, c'était décousu et ca partait dans tous les sens, sans parler des incohérences (comme la tatouage qui réapparait en milieu de saison de manière capillotractée)...


     L'ambiance panaméenne réussit assez bien au jeu de burrows et l'apparition de nouveaux personnages plutot efficaces ...


    Cependant, c'est vrai que le personnage de la femme qui tient burrows par les couilles est un peut trop surfait ...Le contenu de la boite du 4ème épisode (eheh) m'a attristé quant aux conséquence qu'il aura sur la suite ...

  • Anonyme

    08/11/2007 à 17h03

    Répondre

    au début j'ai été déçu... mais après avoir vu les 6 premiers épisodes je dois dire que c'est une belle saison... et même la femme qui tient Lincoln par les couilles devient crédible quand on voit certaines choses.... vivement l'épisode 7...

  • Vincent.L

    08/11/2007 à 18h11

    Répondre

    les épisodes 6 et 7 étaient vraiment sympas

  • Bzhnono

    08/11/2007 à 18h58

    Répondre

    D'accord et pas d'accord en même temps.


    L'épisode 6 nous montre que  Wentworth Miller a une expression de plus à son panel (limité) d'expression (les yeux ouverts avec machoire serrée, les yeux plissés avec machoire serrée, les yeux rouges avec machoire serrée et les yeux rouges et humides avec machoire serrée) et donne un peu de suspens sympa.


    L'épisode 7 nous offre un très bon moment de suspens puis un moment où les scénaristes n'ayant pas d'idée se sont dit on a qu'a recommencer et on est reparti comme dans la saison 1 : on se prépare a s'évader, ça foire, ben on va recommencer... et puis un cliffangher dont on se doutait depuis quelques temps.

  • Anonyme

    16/11/2007 à 17h37

    Répondre

    personnellement j'ai trouvé le debut de la saison 3 vraiment lente ...puis un evenement a surpris tout le mnde -lincoln le premier et les épisode 6,7 et 8 sont vraiment excellent !! vivement la suite progammée en janvier suite a la grève des scenaristes aux US

  • Anonyme

    26/11/2007 à 21h59

    Répondre

    CEUX A QUI CA NE PLAIT PAS ET BIEN JE LEUR DIRAIS TOUT SIMPLEMENT QU'ILS NE REGARDENT PAS!!! YA D'AUTRES CHAINES NON ??? ET LAISSEZ AUX AUTRES LE PLAISIR DE SUIVRE UNE SERIE QUI SORT DE L'ORDINAIRE.....

  • Luz

    26/11/2007 à 23h16

    Répondre

    CMOI, du calme, les majuscules font surtout mal aux yeux plutot qu'aux oreilles, et n'aident pas à te faire entendre, contrairement à ce que tu peux penser

  • Dat'

    29/11/2007 à 22h42

    Répondre

     


    Hey ben, c'est pas joyeux joyeux ce premier épisode en tout cas.


    Mais ça a le merite d'etre un peu mieu ficelé que la saison 2 pour le moment...


     

  • kou4k

    30/11/2007 à 01h18

    Répondre

    J'ai trouvé ça sympa moi... le coté prison ghetto encore plus ghetto que ghetto, ca donne du piquant.


    Reste à voir la suite, j'ai peur qu'on retombe dans le schema de al feurst saison...

  • weirdkorn

    30/11/2007 à 09h11

    Répondre

    Le début de saison est pas terrible mais à partir des épisodes 5 / 6, le niveau remonte considérablement avec des gros moments de tension dont seul Prison Break et 24 sont capables. Donc saison sympa pour l'instant, faut juste voir où ça va tout ça...

  • Anonyme

    06/12/2007 à 09h37

    Répondre

    Prison break 3, pas terrible!


    Les personnages les plus intéressants sont morts (Ah, Abbruzzi, Kellerman!) l'héroine, Sara... eh bien...Bye, bye, love (même si c'était pas torride avec Michael).


    Où va t'on? Ché pas , les scénaristes non plus , d'ailleurs....


    Dommage; PB part en couille...

  • Anonyme

    06/12/2007 à 19h13

    Répondre

    euh, comment dire "CMOI"....un avis ne sert pas à dire que du bien....sinon ce ne serait pas un avis. mieux encore: sinon, on ne créérait pas d'espaces de discussions.

  • Anonyme

    17/12/2007 à 18h31

    Répondre

    Un début de saison très prometteur, beaucoup plus violent et glauque que les deux premières saisons de PB... l'univers en devient bien plus prenant (même si l'idée de départ n'est plus là... ah moins que Michael se soit fait tatouer le plan de Sona en rat entre les fesses?). T-Bag est toujours un très bon salaud, par contre les personnages de michael et lincoln commencent à m'agacer -alors que ce sont les héros? Quand même, ils sont toujours autour de toutes les histoires, vous allez voir dans la saison 4 ils sauveront le monde - en espérant qu'il n'y ait pas de saison 4, quand même ^^


    Donc un bon p'tit début, au moins visuellement parlant, passke l'histoire...


    Par contre, pour Sarah, j'trouve que c'était une très bonne idée. En espérant vraiment que Michael va péter un cable et arrêter de faire le beau gosse en permanence! 

  • Anonyme

    14/01/2008 à 00h26

    Répondre

     


    je trouve que la 3eme saison apporte plein de choses surprenante. on apprend à mieux connaître lincoln michael essaye de faire face à tous ses soucis et je comprend sa tristesse et je n'aimerais pas etre à sa place. mais c'est un bon personnage.


    bizarrement je ne suis pas si triste que ça pour la disparition de sara vu toutes les épreuves qu'elle a traversé avec michael je ne sais pas comment ça aurait fini. mais c'est quand même dommage car on ne verra plus l'actrice donné la réplique. en tout cas j'adore la série et elle me donne toujours envie de la regarder

  • Anonyme

    14/01/2008 à 14h12

    Répondre

    que ceux qui n'ont pas encore vu la saison 3 jusqu'au 5eme episode ne lise pas ce quit suit !


    Voila il ya une chose qui me gene dans cette saison, c'est la mort de sarah. Pas que je soit fan de son regard de dinde angoissée, mais plutot pour michael qui a maintenant bel et bien foiré son coup, sans rattrapage possible. En voulant simplement sauver son frere, beaucoups de persos sont morts, dont des innocents, et parmis ceux ci, la dinde-junkie-toubib. Donc voila plus de happy end pour cette serie, d'ailleurs la fin elle est bien dure a imaginer (scotfield qui se tire une balle?).


    Enfin voila cette serie a vouloir la rallonger sans cesse pour faire des thunes, a coups de complots et autres embrouilles se ridiculise et c'est dommage (on dirait presque de l'auto parodie parfois).


     J'en suis a l'episode 5 (je crois)  et je ne sais pas  si je vais continuer a regarder, vous me le conseillez ? Y'en a qui partage mon avis ? est ce que la suite vaut le coup d'etre vue ?


    PS: si ils nous font le coup que la tete de sarah dans la boite c'etait celle de sa soeur jumelle, je fais une petition pour degraisser le salaire des scenaristes a Hollywood :-D

  • Anonyme

    06/03/2008 à 05h53

    Répondre

    Mdr vous me faite tous ris surtout celui avec Michael qui se tire une balle.. moi je suis au quebec et je l'ecoute en anglais et laisser moi vous dire que pour l'episode 13 vous aller adorer Michael et p-e meme que vous le reconnaitrer pas..


    Sinon perso je trouve que c'est une des meilleurs series jamais faite

  • Anonyme

    25/03/2008 à 15h52

    Répondre

    ben moi l'épisode 13 je le trouve bien mais sans plus. Au début PB était une série vraiment bien, mais à présent elle deviendrais presque banal. Il faut dire ce qu'il en est. Prison break est une pompe à fric , et comme beaucoup de série qu'on éternise, elle devient plus crédible du tout. Et c'est franchement dommage. Mais ce n'est pas la seul dans ce cas, même lost ou encore d'autre devient de moins en moins passionnant.  Pour moi la saison 3 de PB est limite une saison qui ne sert à rien.

  • EvilPNMI

    25/03/2008 à 17h43

    Répondre

    Tiger tu es un fake, une source proche de moi me signale qu'on dit JRB au Québec et pas MDR.



    *Ce moment de Hors-sujet total vous a été offert par EvilPNMI*

  • Anonyme

    28/03/2008 à 12h52

    Répondre

    C'est surement un franco canadien (quoi qu'il aurait dit MDRJRB).


     Sinon, difficile d'être en accord avec vous, la première saison était une histoire de 2 heures étalée sur plus de 20 épisodes, niveau exagération, on a rarement fait pire, surtout que les éléments scénaristiques était vraiment jeté dans l'histoire dans le seul but de faire durer.


    La saison 3, même topos, on refait venir Scofield en prison pour que le titre coincide bien avec le sujet, on remet un ultimatum (les proches enlevées ont ne sait même pas comment...) et on rajoute un personnage pour se coller à la saison 1, Bref, c'est du rafistolage à deux balles et si la violence et le côtés apocalyptique n'étaient pas omniprésents (à défaut d'être crédible), on s'ennuirai ferme.


     


    Pour moi la saison 2 avait l'avantage de suivre les personnages parrallèlements, entrainant un effort d'écriture vu qu'ils ont leur parcours personnels, permettant une liberté de ton bienvenue (au moin on voit pas Scofield en permanence), Certains personnages étaient carrément plus passionant (T. BAG en tête). L'espace étant plus vaste, cela colle mieux à l'esprit de la série (c'est un divertissement d'action à la base) Difficile de comprendre comment on peut s'éclater devant une série qui se repose entièrement sur un concept et conspuer une seconde saison plus soignées mais plus éloignées que la première.


    En même temps ça reste une série télé.


     Et quoi qu'on en dise, ce n'est pas LA meilleure (faut quand même remettre chaque chose à sa place non ???)

  • Anonyme

    04/04/2008 à 01h46

    Répondre

    les deux premieres saisons j'ai accroché,depuis le scénario est devenu quelquonque.pb surfe sur la vague de son succes initial et sur une promo efficace.c'est devenu chiant.

  • Anonyme

    23/04/2008 à 16h33

    Répondre

    salut moi sè cecile, prison break est un film réussi et j'aime le rôle de Michael Scofield, il  bon vraiment et le créateur aussi. merci

  • Anonyme

    23/04/2008 à 18h45

    Répondre

    La série prison break est une série qu'il faut regardé et à ne pas raté. Car les acteurs ont bosser dure pour faire cette série et ils ont beaucoup de qualiter c'est des proffessionnelles.

  • nazonfly

    23/04/2008 à 20h06

    Répondre

    Des proffessionnelles? Du genre de celles qui enseignent en marchant?

  • Anonyme

    05/06/2008 à 13h56

    Répondre

    je veut que sara revienne dans la serie car la seri sans elle c du ravin

  • gyzmo

    05/06/2008 à 18h43

    Répondre

    Elle s'est fait couper la tête ! Comment tu veux qu'elle revienne dans la série ??? Dans des flashback ou un sac mortuaire ???!


    Blagues mises à part, les scénaristes envisagent VRAIMENT de la faire revenir dans la prochaine saison oO

  • Anonyme

    06/02/2009 à 00h58

    Répondre

    tout a fait daccord personnellement jai adoré la premiere et la deuxieme saison mais la troisieme est vraiment ridicule on  peut presque tout deviner on dirait que les producteur cherche juste a nous surprendre avec des actions un peu inattendu le grand hic fut pour moi quil ny a pas vraiment d histoire on dirait que tout est improvisée au furent et a mesure

  • Anonyme

    06/07/2009 à 20h04

    Répondre

    Franchement je trouve ca bete que prison break c fini et je ne pense pas que prison break cherry truc hill sera a la hauteur

  • Anonyme

    06/07/2009 à 21h12

    Répondre

    Chéri Trukill  à la hauteur des péripatéticiennes de Naz ?


     

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques