7/10

Point Pleasant, entre le bien et le mal

Dans l'état du New Jersey, Point Pleasant représente la ville tranquille par excellence. Les familles y vivent le parfait American dream. Les maisons spacieuses sont habitées par des individus aux corps bronzés, la richesse s'étale des voitures aux demeures et le soleil semble ne jamais vouloir se coucher. Un beau jour, Christina Nickson (Elisabeth Harnois), une belle adolescente, est rescapée des eaux par Jesse Parker (Samuel Page), un jeune sauveteur. Dès lors, d'étranges événements se produisent. Christina, gracieusement accueillie par la famille Kramer, serait l'enfant des ténèbres...

Créé par Marti Noxon (productrice d'Angel et de Buffy Contre Les Vampires) et John McLaughlin (scénariste sur Carnivàle), Point Pleasant est un programme hybride, entre la comédie, le fantastique, l'horreur et le soap. Un mélange plus ou moins réussi de Buffy, Carrie, La MalédictionL'Exorciste, Melrose Place et The O.C.

Il faut bien trois épisodes pour commencer à vraiment entrer dans la série. Les premiers épisodes ont du mal à convaincre avec un scénario de base difficile à avaler (la fille du diable cherche à définir son identité dans une petite ville des Etats-Unis...) et des effets énervants (flash-back répétitifs incessants, signes ridicules de manifestation du mal). Néanmoins, à partir du troisième épisode, les scénaristes parviennent à instaurer une atmosphère plus sombre, où le mystique rencontre les manipulations et les trahisons. Dans ce côté obscur, le personnage de Lucas Boyd, démoniaque par excellence, donne un intérêt considérable à la série. Grant Show (Jack Hanson dans Melrose Place) y expose un talent particulier avec son jeu tout en piques bien senties et en airs de pourriture finie. En perpétuelle oscillation entre les différents genres qu'elle propose, Point Pleasant se trouve une constante dans le jeu souvent limite de ses acteurs. Ils révèlent quasiment tous les failles des caractères de leurs personnages. Perdus dans la complexité des réactions qu'ils doivent jouer, ils manquent malheureusement de crédibilité.

En présentant des histoires amicales et amoureuses entre jeunes particulièrement séduisants, Point Pleasant est indéniablement une série agréable pour les adolescents. Cameron Richardson et Aubrey Dollar y sont de belles matières à fantasmes. Avec sa réalisation léchée (nombreux plans larges, travellings et une superbe photographie), le programme constitue un grand plaisir pour les yeux. Les accidents de véhicules, explosions et autres feus raviront les amateurs d'action. Les excès d'humeur de Christina rappellent clairement le Carrie de Brian de Palma. La musique du générique, signée Danny Elfman, ravira les amateurs du compositeur fétiche de Tim Burton. Côté sociologique, Point Pleasant offre une réflexion classique sur le passage de l'adolescence à l'âge adulte. En luttant entre l'ombre et la lumière qui s'entrechoquent dans son corps et son esprit, Christina représente une jeunesse en quête d'identité. Tiraillée entre les soirées, la famille, son passé et son avenir, elle ne parvient pas à se trouver. Intelligemment, les créateurs ont choisi de faire de ces troubles une généralité au sein de tous les autres personnages. Ainsi, les adultes se questionnent sur leur foi chrétienne, leur fidélité, leur sexualité ou encore l'éducation qu'ils doivent donner à leurs enfants. Si la série part le plus souvent dans le fantastique, elle propose aussi des moments d'horreur séduisants avec le personnage de Meg Kramer (Susan Walters) qui voit les morts. Arrivés aux deux derniers épisodes, on regrette que l'apocalypse annoncée avec tant d'insistance depuis le début soit décevante. La fureur de l'héroïne manque alors de cruauté et de violence. Toutes les montées de tension perdent de leur intérêt et l'on tombe presque dans le ridicule complet.

En 2005, Point Pleasant a fait partie des séries que la Fox a décidé d'arrêter prématurément. Sur 13 épisodes produits, seuls 8 ont été diffusés. Malgré un semblant de conclusion, Point Pleasant se termine avec un treizième épisode annonciateur d'une saison 2 qui ne verra jamais le jour.

Partager cet article

A propos de l'auteur

9 commentaires

  • weirdkorn

    11/04/2006 à 08h20

    Répondre

    Dernier jour des deux concours. Si vous n'avez pas encore participé, c'est maintenant ou jamais

  • weirdkorn

    12/04/2006 à 12h05

    Répondre

    En fait, je m'embrouille dans les dates, vous pouvez encore jouer aujourdh'ui
    Désolé.

  • weirdkorn

    13/04/2006 à 14h24

    Répondre

    Résultat des concours. Tout d'abord merci à tous les participants, on a battu un record.

    [b]Pour Point pleasant
    9261 participants
    Les vainqueurs sont :

    Daniel A.
    64122 Urrugne

    Didier B.
    37320 Esvres

    Gilles F.
    13124 Peypin

    Michael A.
    34790 Grabels

    Marie Jeanne D.
    95270 Lassy


    Pour Arrested development[/b] :
    8925 participants
    Les vainqueurs sont :

    Corinne M.
    17540 Fontpatour de verines

    Roland V.
    94510 LA QUEUE EN BRIE

    Isabelle P.
    51100 REIMS

    Sylvie B.
    91530 St maurice montcouronne

    Paul G.
    35000 Rennes

    Félicitation à tous les vainqueurs, le coffret sera envoyé à votre domicile.

  • Vincent.L

    14/04/2006 à 01h02

    Répondre

    Etonnant le nombre de participants!!!

  • Anonyme

    24/06/2007 à 16h45

    Répondre

     


    c'est trop bien mais je voudrai voir la suite

  • Anonyme

    12/11/2008 à 15h37

    Répondre

    J'ai trouvé cette série géniale, je suis déçue d'apprendre que l'on aura pas droit à une deuxième saison ='(


    Peut etre la fox changera t'-elle d'avis.. même si je n'espère pas trop =/


     


     

  • Anonyme

    21/04/2009 à 20h53

    Répondre

    Je suis déçus de voir qu'il n'y est pas de fin j'ai suivi la serie jusqu'au bout en achetant les episodes, il est vraie que pour une enfant de satan elle ne montrais pas assez de conviction dans sa tache de répendre le fléau mais au moins passer un episode ou quelques infos pour savoir ce que peut devenirs christina et les autres.

  • Anonyme

    17/06/2009 à 09h22

    Répondre

    série qui ne m'a pas déçue, dommage qu'il n'y est pas de saison 2!!!

  • Anonyme

    18/11/2009 à 09h54

    Répondre

    Si le thème de l'histoire est intéressant, les acteurs bien choisis, on peut tout de même déplorer les derniers épisodes avec une fin qui n'est pas très crédible. En effet, l'histoire nous tient en haleine mais "dégénère" dans les derniers épisodes. Une fin plus "méchante" comme annoncé dans les épisodes aurait été plus à la hauteur. Ceci dit, j'ai quant même passé un très bon moment.....

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques