Plateau Télé du 5 Juillet : Cashback sur DirectStar

Ce soir, entre deux bouchées de poulet au curry, on s'esbaudira devant Cashback sur DirectStar. Un film d'un nouveau venu vraiment étonnant et bien foutu. On ne peut nier que l'utilisation un peu facile de la musique classique et de plans de femmes nues a de quoi laisser circonspect, mais quand on y regarde bien, on sent surtout que ce film n'est pas comme les autres.

Un OVNI qui devrait ne pas rester inaperçu. L'histoire d'un étudiant qui vit mal une rupture. L'histoire d'un type qui aime mettre le temps en suspens. L'histoire d'un supermarché où l'ennui est roi.

Étonnant et à découvrir de toute urgence. Sean Ellis signait avec Cashback son premier film et faisait preuve d'un talent plutôt bien maitrisé pour cette première fois.


La vie trépidante dans un supermarché ouvert jour et nuit.

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

1 commentaires

  • Brieux

    06/03/2007 à 01h14

    Répondre

    Sean Ellis avait-il vraiment les moyens de porter son film en long métrage? Comme tu le dis Vincent, le film est construit sur deux identités qui se chevauchent étrangement. D'un côté une espèce de philosophie adolescente de comptoir sur la beauté du monde absolument choquante de niaiserie et de lourdeur... et puis ces quelques scènes certifiées humour british (que dire du match de foot...) qui sauvent le film du marasme.
    On peut avoir envie de quitter la salle et exploser de rire dans la même minute.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques