4.5/10

part du lion (La)

Un lion, ça mord. Nagui aussi.

 

Un nouveau jeu télévisé a fait son apparition pendant cet été. Un jeu plutôt mordant, apparemment. Mais en fait non. Y a-t-il vraiment quelque chose de fortement changeant, avec les autres jeux télévisés passés ? Je dirais qu'il y a Nagui, cet animateur capable d'animer Taratata, tout comme N'oubliez pas votre brosse à dents !, pour vous donner un court aperçu de sa régression.


21a5d861d48ca2f5686b0fb8e10558e9_250
Nagui
Le jeu semble assez marrant, faussement dynamique : Nagui fait l'idiot, danse, chante, et fait des blagues, il n'est pas vulgaire, mais la frontière semble mince. Les candidats sont aussi les spectateurs, devrait-on dire acteurs ? Avant de participer au jeu, les participants se sont fait filmer, individuellement, ou par petits groupes, en train de se dandiner en chantant faux. Ainsi lorsque Nagui, en plein milieu du jeu dit « hey, Micheline, mais où êtes vous ? », nous avons droit à un échange, bien trop long, puis à la diffusion du petit film. Parfois, nous avons même droit a plusieurs diffusions de ce même film, tellement c'est drôle.

Le but du jeu n'est pourtant pas de ridiculiser le candidat, mais bien de lui faire gagner des sous. Pour cela, un écran géant sert d'unique support au jeu, sous la forme d'un QCM à quatre choix. Les participants, nombreux au début, sont évincés de la place de futurs candidats à chacune de leurs mauvaises réponses. Un test de rapidité est effectué en même temps, afin de décider, de façon purement numérique, celui qui jouera la part du lion. Là les candidats restants pourront tenter de le surpasser au nombre de bonnes réponses, afin de se répartir ses gains.

Le dilemme est là : les candidats répondant le plus vite possible ne sont pas forcément ceux qui seront interpellés. Au contraire, les plus lents sont montrés du doigt par l'ironie, comme par exemple en faisant croire qu'ils ont gagnés, ou par un humour spécialement cynique, rabattant le caquet de tous les courageux. Les perdants se trouvent ainsi en permanence rabaissés face à la caméra. A croire que pour participer, le public est trié en fonction de ses pratiques sadomasochistes.

Le principe pourrait être détonnant, seulement, peut-être dans un souci de compréhension de tous, on se retrouve souvent avec des questions inutilement bêtes, auxquelles tout homme normalement constitué doit être apte à répondre.

La question suivante peut alors atterrir dans nos petits esprits de spectateurs : Devra-t-on subir cela à nouveau, aux prochaines vacances ? Ou bien le lion aura-t-il eu l'intelligence de retourner dans sa savane ? Dans le doute, libérons les pauvres petits lions prisonniers des zoos voisins.

A propos de l'auteur

Geek hyperactive

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques