note2be.com mis en tort par la justice


C'est officiel : le site internet note2be.com n'a plus le droit de faire apparaître les noms des enseignants notés par leurs élèves, suite à une décision de justice des tribunaux en référé de Paris, rendue hier.

Stéphane Cola, l'un des fondateurs du site, s'est insurgé devant cette décision et a annoncé son intention de faire appel. En attendant, le site a moins de 48 heures pour faire disparaître toute trace des noms des enseignants, y compris sur leur forum, sous peine de devoir s'acquitter de 1000 euros d'amende par jour.

Alors, atteinte à la liberté d'expression, défense pusillanime d'une sacralisation inutile de l'enseignement... ou au contraire, protection de la vie privée et maintien du respect des professeurs ?...

A propos de l'auteur

10 commentaires

  • Sylvain

    24/02/2008 à 21h18

    Répondre

    Vu sur le site de la CNIL :


    "Saisie de 17 plaintes et de plus de 160 signalements relatifs au
    site internet « note2be.com », qui propose aux élèves de noter leurs
    enseignants, la CNIL a utilisé les pouvoirs que lui confèrent la loi «
    informatique et libertés» du 6 août 2004. Elle a ainsi effectué en
    urgence, en vertu de l’article 44 de la loi « informatique et libertés
    », un contrôle sur place le mercredi 13 février."

  • Anonyme

    26/02/2008 à 12h27

    Répondre

    Je suis élève de 1 ère, et je voudrais réagir sur Not2be. D'abord je tiens à signaler que je ne connaissais pas ce site auparavant; c'est grâce aux médias et à son futur procés que je connais ce site. D'ailleurs je suis trés loin d'être le seul dans cette situation, puisqu'à en croire la fréquentation du site, ce procés fais plus de la "pub gratuite" au site qu'autre chose...En effet, depuis plusieurs heures il est indisponible, mais une page vous permet tout de même d'indiquer votre e-mail pour que l'on vous envoi le formulaire d'inscription. Et je vais bien entendu m'inscrire!

    On entend dire que ce site est totalement illégal: certes, il ne respecte pas loi informatique et libertés du 6 janvier 1978, et peut être une atteinte à la vie privée. Mais d'une part cette loi est aujourd'hui en grande partie désuète -que peut on dire d'une loi qui a plus de 30 ans sinon qu'elle est totalement inadaptée à l'informatique d'aujourd'hui?- et d'autre part elle est trés souvent violée sur Internet. On voit par exemple trés souvent des élèves qui évoquent leurs profs sur des chats, forums,blogs...et pourtant, les profs restent relativement tolérants face à cela. Par ailleurs, si les enseignants ont peur pour leur vie privée, alors que devrions nous dire nous, élèves? Les collèges et lycées bénéficient d'un dossier complet sur nous, et notre cher ministre de l'éducation promettait il y a peu d'élargir ce dispotif: de la maternelle au lycée, les élèves seront fichés, et les profs, infirmières, principals, CPE et les autres auront accés à toute la vie scolaire de l'élève! N'est ce pas une réélle atteinte à la vie privée? Comparé à un nom et une note sur Internet...


    L'explication pour laquelle les profs s'associent pour dire "non" à note2be, n'est donc pas celle de l'illégalité. En réalité, ce qui dérange les enseignants, c'est le principe par lequel l'élève peut "noter" ses profs, le principe par lequel l'élève, le "gamin" qu'ils côtoient tous les jours, peut faire ce qu'ils font tous les jours. Car s'il est bien d'une chose dont les profs ont peur, c'est l'égalité parfaite. Cette égalité est pourtant neccéssaire; on est forcé de constater qu'aujourd'hui, l'école a "le cul entre deux chaise". Elle est en effet partagée entre la veille école stricte et sévère des années 60 ou 70, où profs et élèves sont clairement en opposition et une nouvelle école qui tente de se dévelloper, et qui serait une école moderne, où profs et élèves travaillent dans un univers plus détendu, plus égalitaire. D'où le besoin d'une vrai réforme; mais cela est encore un autre débat.


    Comme vous l'avez certainement compris, je suis POUR note2be, même si je trouve le slogan ("prends le pouvoir, note tes profs") trop fort, exagéré: il ne s'agit surment pas de prendre le pouvoir, mais juste de donner une appréciation -une note- sur une personne qui fait la même chose pour nous.


    Vive Note2be, et vive le débat!


     


    P.S: J'aimerai signaler par ailleurs la déclaration du site Note2be quant à sa légalite:



    "Conformément à la loi Fichier, Informatique et Libertés, la société NOTE2BE est le responsable du traitement mis en œuvre dans le cadre du site www.note2b.com, qui a fait l’objet d’une déclaration à la CNIL.

    Ce traitement est mis en œuvre afin de permettre aux élèves de procéder à une notation de leurs enseignants et des établissements d’enseignement. Ces données sont destinées à la société NOTE2BE ainsi qu’aux internautes utilisateurs du site www.note2be.com.

  • KaSuGayZ

    26/02/2008 à 14h58

    Répondre

    Site de merde avec concept débile, qui ne mérite que de fermer ou de sombrer dans l'oubli.

  • Sylvain

    26/02/2008 à 19h33

    Répondre

    " les élèves
    seront fichés, et les profs, infirmières, principals, CPE et les autres
    auront accés à toute la vie scolaire de l'élève! N'est ce pas une
    réélle atteinte à la vie privée? Comparé à un nom et une note sur
    Internet..."


    Non, ce n'est pas une atteinte à la vie privée car les données sont utilisées par des professionnels dans un but professionnel et qu'il y a obligation de non-divulgation.


    Ceci étant je ne suis pas contre l'evaluation, mais contre le site qui a choisi une voie particulierement mauvaise de faire (pourquoi ne pas faire un systeme qui envoie les notations directement aux profs volontaires ?) y compris dans les criteres de notations, qui n'ont pas de valeur pedagogique et ne separent pas la qualité de l'enseignant de l'interet pour la matiere.


    Enfin le site est mal réalisé, ça fait amateur qui s'est dépéché de faire le truc, et ça pour moi, croisé avec d'autres infos, c'est un signe d'opportunisme politique, mais nous n'en parlerons pas car sur Krinein pas de politique  

  • Anonyme

    27/02/2008 à 17h33

    Répondre

    I'm Watching You !

  • Anonyme

    04/03/2008 à 09h55

    Répondre

    Il suffit de noter par exemple : le prof de français de seconde de tel college, à la place du nom


    ceux qui le connaissent comprendront qui c' est.

  • Anonyme

    05/03/2008 à 02h54

    Répondre

    L'Education Nationale a peur de note2be. Il n'y a pas de fumée sans feu!


    Et que dire de certains IUFM où il est fait n'importe quoi en toute impunité!!! Les conséquences en sont désastreuses pour les stagiaires: licenciement et vie brisée!

  • nazonfly

    05/03/2008 à 06h47

    Répondre

    Que l'Education Nationale (et les IUFM) fassent n'importe quoi, je veux bien. Mais il y a sans doute d'autres moyens que mettre des notes à des profs. Surtout connaissant la subjectivité des élèves.

  • Anonyme

    12/03/2008 à 12h38

    Répondre

    Les élèves sont subjectifs, soit, mais les profs aussi!


    Et c'est plus grave, car ce sont des adultes, des professionnels formés (?) et les conséquences de leurs actes  peuvent être très lourds de conséquences sur l'avenir des gens qu'ils notent.

  • Kei

    12/03/2008 à 13h13

    Répondre

    Je vote 14 ans pour ce dernier post


    (même si je me trompe peut être lourdement, mais quand même y'a de quoi sourire avec un truc aussi facile) 

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques