Noël : La sélection de l'équipe Médias

Pour cette fin d'année, l'équipe médias vous a concocté un petit assortiment de séries comme on aimerait que le père Noël en dépose au pied du sapin. De l'action, du romantisme, des rires, des larmes... de quoi satisfaire tout le monde !

La sélection de l'équipe Cinéma / Home Cinema
La sélection de l'équipe Musique
La sélection de l'équipe Jeux Vidéo
La sélection de l'équipe Jeux de société
La sélection de l'équipe BD


La tendance des années précédentes s'accentue : les coffrets des intégrales se battent pour la palme du plus gros et du plus cher. Les vainqueurs à ce jour sont sans doute Arabesque, avec douze saisons et quatre téléfilms présentés dans un coffret à 160€ ; et Urgences, avec 15 saisons pour 195€. Prévoyez un camion de déménagement. Pour rester dans les camions, les fans de L'agence tous risques qui voudraient offrir la série aux spectateurs déçus du film seront heureux de voir la totale compilée dans une boîte à l'effigie de la camionnette de Barracuda (60€). Dans les présentations rigolotes, on notera également Les petits meurtres d'Agatha Christie, en forme de maisonnette (40€).
Critique de L'agence tous risques


Pour les séries encore en cours, méfiance : aussi tentants soient-ils, les coffrets de Dexter ou House seront has been dès l'an prochain, lorsque la saison suivante sortira... Tant qu'à faire, on pourra préférer se tourner vers quelques vieilleries judicieusement rééditées : la série Arsène Lupin avec Georges Descrières est enfin compilée en un seul coffret compact (50€), ainsi que le Zorro de Disney (40€), hélas toujours proposé en version colorisée (mais le problème est résolu en quelques clics de réglage).

Pour les bourses plus plates, il reste la ressource des séries courtes (les
grands classiques comme Amicalement vôtre, les perles comme Profit - 20€ !, ou le remake du Prisonnier avec Jim Caviezel - 20€ aussi), ou des saisons isolées : une petite saison de Kaamelott pour rire (25€), une petite saison de Robin des Bois pour l'aventure (20€)...
Critique de Profit
Critique d'Amicalement vôtre
Critique de Robin des Bois


Si vous avez un fan des Experts à combler de joie, prévoyez un budget de 320€ : trois séries, dix-neuf saisons, plus de 400 épisodes... Et dites-vous bien que l'an prochain, il y aura de nouveaux coffrets.




 

 

 

 

 

 

 

 

4, 6, 8, 15, 16, 23, 42, Soleil ! Du suspense, de l'amour, des bruits bizarres en pleine nature. Un ours
polaire furax sur une île tropicale, une colonne de fumée noire qui fait vroum vroum patatra, de gros sangliers qui ont la dent dure. Jack, Kate et Sawyer, triangle amoureux des temps modernes. Un casting qui va, un casting qui vient. Sans compter le Jacob, tombé des nues en cours de route. Et les Autres ? Et les Autres d'Autres ? Et les Autres des Autres des Autres ? Des questions sans réponses, des détours inutiles. Trop de blabla. Trop de pistes. Des embrouilles scénaristiques digne d'une oeuvre d'Art. Jusqu'à ce que... Bref ! Un coffret d'envergure, l'intégrale de Lost. Un incontournable pour les habitants d'un abri anti-atomique. Un indispensable pour les fidèles fanatiques des rois mages : Abrams, Lindelof et Lieber. Le tout, sans coupure publicitaire et gavé à ras bord de bonus en tous genres. Dans les 140 euros, qui dit mieux ?
Dossier Lost

Stargate SG-1 - Coffret intégral des Saisons 1 à 10

130€ divisé par dix, ça nous donne donc 13€ la saison. Et dix saisons multipliées par 22 épisodes (en moyenne), le tout multiplié par 40 minutes, ça nous donne 8800 minutes, soit environ 150 heures de programme. J'ajoute, parce que je ne suis pas chien, le pilote de la série remasterisé (Children of the Gods), et les deux téléfilms finaux (Continuum et Ark of Truth), nous arrivons donc à un total de 155 heures de Stargate à se manger dans les dents. Assez inégale, la série a su au long de ses dix ans de loyaux services marier l'humour et la science-fiction, n'hésitant pas à exploser des soleils, organiser des combats galactiques à grande échelle, et ré-inventer les mythologies égyptiennes et celtiques. Le coffret s'impose pour tout ceux qui ont suivi assidûment la série, et tout ceux qui souhaitent découvrir les aventures de Jack O'Neil, son humour, son équipe.
La critique de Stargate SG-1 - Saison 1
La critique de Stargate SG-1 - Saison 9
La critique de Stargate SG-1 - Saison 10
La critique de Stargate SG-1 - Ark of Truth
La critique de Stargate SG-1 - Continuum

Stargate Universe - Coffret intégral de la Saison 1

Vous n'aimez ni Stargate SG-1 ni Stargate Atlantis, mais vous persistez à croire au potentiel de la franchise Stargate ? Changez d'univers ! Stargate Universe, justement, malmène les codes de la série originale pour proposer une aventure spatiale plus subtile. Rapports humains, drames de société, survie et choix cornéliens, Universe a tout de la série moderne, réfutant l'humour et l'exagération de ses aînées. La première saison commence à tisser des schémas intéressants, et met en scène un des personnages les plus captivants de la franchise : le docteur Nicholas Rush, joué par le toujours excellent Robert Carlyle. Le reste du casting s'en sort honorablement, et donne corps et âme à cette communauté isolée de tout.
Le coffret se trouve à 30€.
La critique de Stargate Universe - Saison 1

How I Met Your Mother (Saisons 1 à 4)

Friends
avait en son temps fait son petit effet. Une bande d'amis, à New York, vivait leur vie, à travers déboires, amitiés et amours. Le principe ici n'est pas bien différent, mais complètement réactualisé à la génération facebook. Le groupe est plus réduit et donc, plus attachant, distillant stéréotypes et bonnes blagues. Le comique de répétition n'est pas non plus étranger à la chose. Si bien qu'au final la série devient culte.
Ne vous inquiétez pas, "It's gonna be legen... wait for it... dary ! Legendary"
La critique de How I Met Your Mother saison 1

Sur écoute (Intégrale - Saisons 1 à 5)

Baltimore pourrait passer pour être une ville sympathique. Mais dès le premier épisode de The Wire, on n'a qu'une envie, ne jamais y mettre un pied. Il faut dire qu'entre les brigades de flics tantôt incapables, tantôt géniales, et les dealers toujours méchants, on ne voit pas grand chose à part la pauvreté extrême et la rudesse de l'environnement. Le slang de la rue et le réalisme de la criminalité, peut-être pas le meilleur cocktail pour Noël, mais il serait tellement dommage de s'en priver !

Les Simpson (saison 20)

En 2008, les Simpson sortaient leur long métrage et fêtaient leurs 20 années d'existence. Du coup, le coffret consacré arbore le côté festif qui sied parfaitement à un cadeau de Noël. La saison n'est ni meilleure ni pire que les autres, mais comme elles sont toutes bonnes, autant offrir celle qui brille ! Au programme : humour absurde et destructeur, épisodes spéciaux, bonus en pagaille... Les bonshommes jaunes sont inépuisables. Plus que deux saisons, et les DVD auront rattrapé la diffusion toujours en cours de la série.

Si vous n'avez pas trouvé votre bonheur dans les suggestions ci-dessus, nos rédacteurs vous conseillent également :

- Intégrale 24, parce que désormais la série est finie (130€ pour huit saisons et un téléfilm)
- Intégrale Battlestar Galactica (100€ en DVD, 150 en Blu-ray)
- Intégrale Columbo (90€, et il faut bien dire que ça prend de la place sur l'étagère)
- Smallville saison 8 (30€)
- Mentalist - coffret de la saison 1 et coffret de la saison 2 (30€ et 40€)
- NCIS : Naval Criminal Investigative Service - coffret intégral des saisons 1 à 6 (100€)
- Scrubs saison 9 (20€)
- Dr House saisons 1 à 5 (90€)
- Dexter saisons 1&2 (40€)
- Intégrale Caméléon + les téléfilms (88€)
- Intégrale FBI portés disparus (100€)
- True Blood saisons 1 & 2 (60€)
- My name is Earl saisons 1 à 4 (54€)
- Intégrale Torchwood (60€)
- Weeds saisons 1 à 4 (50€)

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques