4/10

No Ordinary Family : les super-Sims !


DR.
Une famille ordinaire : le père de famille (Michael Chiklis, tout droit sorti de The Shield) est dessinateur de portraits-robots pour la police, la mère (Julie Benz, la Rita de Dexter) est une grande scientifique bouffée  par son boulot, les deux enfants ados se disputent, mais pas la première place en cours… un jour, leur avion rencontre la mer, et PAF ça fait des chocapics verts : ils en ressortent tous avec de supers pouvoirs : super-vitesse, super-force, super-télépathe, et super-Einstein.
Les grands classiques, ceux que tout le monde a rêvé d'avoir un jour. Heureusement, la famille Powell (notez le nom prédestiné) a deux super-amis, avec deux superpouvoirs humains : ils sont chiants et... ils sont chiants ! Mais l'un aide au labo (c'est une femme, elle est jeune, candide et bonne), l'autre aide la police (il est noir, rigolo et désespérément célibataire).

Un scénario très comics, mais qui ne mène pas bien haut, même si les producteurs sont les mêmes que ceux des dernières saisons de Smallville (les seules bonnes),  il ne peut pas y avoir de miracles à toutes choses. La série hésite entre humour et suspense, sans jamais choisir de camp, et reste très insatisfaisante sur les deux plans. Les intrigues restent bien molles, on ne ressent jamais la menace qui est supposée peser sur la famille, et les références à l'univers des comics sont lourdes et trop fréquentes.

La composante "familiale" n'a rien de neuf, puisque c'était la base même des 4 Fantastiques de Stan Lee dès les années 60 (Michael Chiklis devrait le savoir, il jouait la Chose dans les deux films). Mais c'est pourtant ce qui sauve No Ordinary Family : malgré les violons et les clichés, les rapports humains permettent quelques scènes assez touchantes, notamment avec le frérot de Jim venu semer la zizanie (Jason Wiles, héros de New York 911). Mais sur le terrain du super-héroïsme, la série se fait laminer par la concurrence.

Chez nous, la diffusion a commencé le 10 juin sur Canal+ Family, mais il n'y a pas de deuxième saison à espérer.


DR.

A propos de l'auteur

Geek hyperactive

2 commentaires

  • steph121

    15/06/2011 à 15h26

    Répondre

    concept intéressant, j'ai bien aimé la série mais je lui reproche à peu près les même tares que ceux citées dans l'article à savoir naviguer entre de genre (familial et action) sans choisir son camp et au final décevoir dans les 2 aspects...

    A la rigueur si on avait eu des épisodes purement familiales (genre comédie avec effets spéciaux) mêlés à des épisodes plus sombre à la Heroes, dont elle partage un peu le concept des lambda avec des pouvoir, alors elle aurait pu faire le buzz.
    http://television.krinein.com/no-or ... 16362.html

  • naweug

    15/06/2011 à 21h53

    Répondre

    Elle aurait pu, mais elle a été annulée.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques