3/10

NIH : alertes médicales - Saison 1

S'inscrivant au croisement de deux grands genres de séries, entre les enquêtes policières scientifiques des Experts et le quotidien médical d'Urgences, NIH : alertes médicales aurait pu avoir tout pour plaire. Suivre les aventures d'un groupe de spécialistes en tous genres travaillant pour l'agence nationale de la santé chargé de résoudre d'obscurs cas médicaux est effectivement une bonne idée de série. Seulement, entre la conception et le résultat, on constate un décalage assez flagrant. Ce type de série joue avant tout sur son réalisme et force est de constater qu'il frôle le zéro pour NIH. On ne croit que difficilement aux affaires traitées et encore moins aux méthodes utilisées pour les résoudre.

Tout d'abord, l'équipe ne tient pas debout. Composée de 5 personnes toutes plus jeunes les unes que les autres, elle ne séduit pas un instant. Le chef n'attire aucune sympathie, râlant sur ses subordonnés tout au long de l'histoire, les poussant même violemment afin de se servir des défibrillateurs, comme s'ils allaient mieux marcher avec lui. Le reste n'est pas forcément meilleur, entre la jolie doctoresse, l'assistante relationnelle sexy et un autre médecin qui a l'air de sortir du lycée. Avec des personnages de cet acabit, la série perd ici la majeure partie de son intérêt.

Les problèmes ne s'arrêtent malheureusement pas à ce niveau étant donné leur façon de gérer les urgences médicales. Face à ce qui aurait pu être une épidémie de premier ordre, ils ne trouvent rien de mieux que de manipuler les victimes sans précaution, sans gants ni masques. Seul un des agents enfilera une combinaison intégrale qu'il quittera aussitôt mais alors pourquoi la mettre dans ces conditions ? De plus, il semble que leur travail de médecin s'apparente davantage à de l'investigation. Comme dans les Experts, la petite équipe cherche les raisons des maladies dans d'infimes indices. Cela pourrait être certes prenant mais encore faut-il utiliser les bonnes méthodes, les leurs étant davantage policières que médicales. Ils rentrent dans des bâtiments fermés, poursuivent des suspects ou interrogent de probables criminels, le tout sans l'aide de la police.

Malgré la débauche de moyens et une base qui aurait pu être sympathique, NIH : alertes médicales s'enfonce dans d'innombrables travers. On reprochera surtout à la série de paraître fausse alors qu'elle se veut réaliste. Cette erreur ne pardonne pas et l'enfonce parfois davantage dans le comique que dans le réaliste. Les spectateurs américains ne s'y sont pas trompés, la série ayant été stoppée dès sa première saison.

A découvrir

South Park

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    06/02/2009 à 20h51

    Répondre

    Moi je trouve que NIH est une série suprbe, et bien faîtes, comparées a certaine. Je ne critique pas les autre séries mais je trouve que cette fais allusion a grey's anatomy un peu même si c'est pas le même genre de maladies a quoi ils ont a faire. Vraiment c'est dommage qui on arrêter la suite des saisons d'NIH car c'est eu série qui fantastique. 

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques