7.5/10

NASA World Wind

World Wind a été le premier logiciel disponible gratuitement sur Internet permettant de naviguer en 3D sur la surface du globe grâce au téléchargement en direct d'images satellites. Créé par la NASA, il est aujourd'hui concurrencé par Google Earth, meilleur dans bien des domaines. Moins intuitif, moins performant et moins pratique que son concurrent, il est toutefois plus complet sur certains points.

Pour le faire tourner, rendez vous sur cette page. Téléchargez-le (45Mo) puis installez-le. Il est tout de même quatre fois plus gros que Google Earth et à la vue de ses performances techniques, on se demande ce qui peut causer de telles différences. En effet, la navigation est moins pratique, uniquement à la souris, et plus lente. On n'a pas la sensation de fluidité que l'on peut ressentir sur le logiciel de Google. De plus, la résolution est de moins bonne qualité.

Le principal changement de World Wind provient de l'affichage des images. Alors que Google ne propose qu'un seul choix, la NASA en présente six. Les voici :
- NLT Landsat 7 (visible color) : C'est le choix utilisé par défaut. Disponible pour toute la surface du globe (comme les autres Landsat), il donne des images satellites en couleur réelle et à un seuil de zoom assez faible. Il vaut la moins bonne résolution de Google Earth et permet de représenter l'aspect global du paysage.
- Community Landsat 7 (visible color) : Ces images présentent un seuil de zoom un peu meilleur que le précédent et les couleurs changent. Elles ne représentent pas ce que l'on voit sur le terrain mais ce qui a été enregistré sur les différentes bandes du satellite. C'est donc une photo satellite non retravaillée (ou peu) tout ce qu'il y a de plus classique. Elle n'est véritablement utile que pour les spécialistes.
- Community Landsat 7 (pseudo color) : Ce mode permet de voir les mêmes images que précédemment mais en fausse couleur afin de produire une meilleure impression visuelle. Là encore le non spécialiste restera sur sa faim.
Le reste n'est disponible que pour l'ensemble du territoire américain et est fourni par l'USGS qui, je suppose, est leur IGN national.
- L'USGS Digital Ortho : Ce mode représente des photographies aériennes en noir et blanc pour un bon seuil de zoom, permettant de distinguer les maisons.
- L'USGS Topo Maps : Cela correspond à ce que l'on pourrait voir sur un plan Michelin.
- L'USGS Urban Area Ortho : C'est un ensemble de photographies aériennes couleur d'un très bon seuil de zoom (jusqu'à la voiture) uniquement disponible pour les grandes villes. Même si le résultat est un peu moins bon que sur Google Earth, c'est ce qui se fait de mieux sur le logiciel au niveau de la précision.

Au final, même si le choix des images est grand, on lui préfèrera Google Earth qui offre une meilleure résolution sur l'ensemble du globe et même sur les Etats-Unis. Ce système est bon pour les américains vivant en zone rurale ou qui veulent consulter un fond de carte classique. De plus, le logiciel n'offre pas d'information de type pratique comme les types de restaurants ou la localisation des distributeurs de billets.

Toutefois, World Wind est loin d'être mauvais et se permet même de battre Google sur quelques points. Même si elle est longue, la recherche est plus précise et permet de trouver toutes les communes, y compris celles dont le nom revient plusieurs fois. Il est également meilleur pour tout ce qui est connaissance scolaire. L'affichage des noms est mieux maîtrisé et plus complet. On peut ainsi voir les drapeaux, les frontières administratives, le nom des mers, des fleuves et même chaque petite localité. Le studio de visualisation scientifique est très appréciable, peu pratique mais particulièrement intéressant puisqu'il permet de suivre de grands sujets environnementaux comme l'évaporation de la Mer d'Aral ou la progression des ouragans. Il est d'ailleurs possible de voir le cyclone Katrina après son passage en Louisiane grâce au module "Rapid fire modis" qui donne des images vues du ciel de toutes les dernières catastrophes naturelles.

Jusqu'à la sortie de Google Earth, World Wind était un logiciel d'un excellent niveau à la pointe du progrès. Aujourd'hui, on se rend compte qu'il comporte pas mal de défauts et qu'il ne fait pas le poids face à son concurrent. Plus lourd, moins pratique et plus lent, le système de navigation devrait subir un sérieux lifting. Il en est de même des images dont la résolution est moins précise et des données, plus scientifiques qu'utiles. Cela fait beaucoup et aujourd'hui, on préférera pour ces raison son concurrent. Davantage tourné vers la science et la connaissance géographique scolaire, World Wind n'en reste pas moins intéressant, particulièrement bien fait et complémentaire de Google Earth.

Partager cet article
A voir

Google Earth

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • juro

    09/09/2005 à 20h52

    Répondre

    Un logiciel particulièrement utile pour faire les cartes de mémoire

  • Protos

    09/09/2005 à 22h56

    Répondre

    J'ai téléchargé les deux, Nasa World Wind et Google Earth. Si ce sont bien deux globes terrestres interactifs, ils n'ont pas la même ambition ni la même fonctionnalité. Le globe de la Nasa est scientifique, avec des informations sur la Terre, en tant que système planétaire. Des informations précises sur les climats, on peut y voir les cyclones, retracer les activités sismiques et autres joyeusetés géographiques, tandis que Google Earth est avant tout un outil d'aide pour le grand publique, avec la localisation des restaurants, la localisation de villes, c'est un outils pratique pour le voyageur.
    On ne peut pas vraiment les comparer, car ils n'appartiennent pas au même domaine d'application.

    Et la dernière version de Nasa World Wind est trés bien, je trouve.

  • Anonyme

    24/09/2007 à 21h01

    Répondre

    Comparer la qualité de GE et de WW (ou d'autres logiciels de la même famille) doit se faire avant tout sur la qualité (et la destination) des sources d'images auquelles ces logiciels donnent accès (Landat, orthophotographie, Spot, etc...), car ces logiciels ne font que montrer les images collectées par d'autres, ils ne les fabriquent pas. Je vous conseille donc de faire la liste des sources accessibles (laquelle varie avec le temps et les alliances) ainsi que la fraîcheur des collections utilisées (les satellites ou les avions font de nombreuses campagnes de prise de vue).


    Certains de ces logiciels ont un but autre que celui d'afficher des images qui coûtent cher à exploiter commercialement... d'abord leurs éditeurs doivent amortir les coûts d'exploitation, ensuite faire des profits. Internet, et d'une manière générale tout ce qui est "gratuit", fonctionne à l'aide de la publicité. D'où la fourniture de services et de liens vers des sociétés qui paient pour être référencées (le fast food du coin, le médecin du coin,etc...), le tout enrobé dans un paquet "utilitaire" acceptable, et souvent mis au point par les "early adopters" du produit. La collecte d'informations "anomynes" fait aussi partie du fonctionnement. Anonyme veut dire qu'on ne retient que votre adresse IP par exemple. Savoir si c'est un anonymat facile à lever... quiconque connait un peu de technique des réseaux et de leur protocole sait que c'est très facile en recoupant quelques infos anonymes de base et il n'est pas nécessaire de faire lever ce "secret" de polichinelle par le FAI. Faites-vous votre idée, ce système n'est pas "a priori" mauvais, mais c'est la grande différence entre la Nasa / WW et d'autres éditeurs.


    J'utilise WW, je n'ai jamais utilisé GE (google maps me suffit). WW est bien moins fourni que GE, les sources sont plus nombreuses, mais comme l'auteur le fait remarquer, elles sont pour la plupart des curiosités scientifiques de quelques minutes ? La meilleure résolution est évidemment sur le territoire US, avec les images issues de USGS Digital Ortho et USGS Urban Ortho (1 pixel pour représenter un mètre). Cela peut changer dans l'avenir. Comparer les sources pour choisir.


    En ce qui concerne l'ergonomie, si vous savez utiliser un jeu vidéo, vous saurez utiliser WW. Si vous voulez utiliser des fichiers KML/KMZ.. hum il faut trouver un plugin qui va bien (celui intégré à WW de base est incomplet). La communauté des développeurs de plugin WW n'a pas la même densité que celle des Google Spotters !


    WW plante de temps en temps (pas gênant en pratique).


    Le développement de WW semble s'essoufler, les sites qui en parlent ne sont pas à jour pour la plupart. C'est pas le logiciel sur lequel investir, mais pour l'instant il permet de ne pas tomber sous la domination des deux grands commerciaux du secteur, alors... il n'est pas utile de ce précipiter...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques