2.5/10

Mystère

La série de l'été 2007 s'appelle Mystère. Il y est bien évidemment question de mystères en tous genres... pourquoi la direction d'acteurs est-elle si mauvaise ? Quid de la réalisation ?

Ca y est l'été est arrivé. Si, si, je vous assure. Vrai de vrai, on est déjà au mois de juillet. Bon, après moult investigations sur Internet, j'ai appris que 2007/2008 serait l'année de la recherche polaire. Le temps, serviable, a décidé de donner un coup de main. Voilà, c'est tout. L'explication est là. Les ronchonneurs sont priés d'aller voir ailleurs.

En tout cas, il y a une chose qui ne change pas en période estivale, c'est le programme télé. On a toujours droit à notre rediffusion de la Septième compagnie, qui dépasse les huit millions de téléspectateurs avec son quarante douzième passage. Et puis il y a surtout … LA SERIE DE L'ETE.

Courir dans les champs...
Courir dans les champs...
Grande tradition hexagonale, chaque année, le vacancier, les doigts de pieds en éventail et le cerveau au repos, a le droit de suivre les péripéties de quelques familles à la vie compliquée… mais pas trop. Et pour la deuxième année consécutive, M6 joue dans la cour des grands et nous gratifie d'une troisième saga de l'été. Sans Stéphane Bern mais en pole position, Suspectes a été diffusée dès juin. A voir le temps pourri du mois de juillet comparé à juin, ils étaient plus dans le ton à M6. C'est que c'est une figure imposée, la série de l'été ! Soleil, secret et szolies filles. La règle des trois « S ».

TF1 a donc pris le relais en ce mois de juillet. Les Mystères arrivent.

Et cette année, TF1 innove. Fini le format de chez mémé, place au 52 min avec pas moins de douze épisodes. Y a pas à dire quand TF1 se met à l'heure américaine, ça dépote. Et puis ils ont aussi piqué les extraterrestres de Mulder. Ce qui n'est pas super sympa quand même, comment il va faire Fox pour le deuxième long métrage en préparation ?

Tiens au fait, ils auraient pu demander de l'aide à Mulder et Scully, chez TF1. Car voici pas que de mystérieuses formes géométriques apparaissent dans les champs de maïs de notre belle Provence. Qui donc c'est amusé à gâcher nos vertes contrées, se demande Laure de Lestrade qui passait par là, comme de par hasard. La piste d'un bureaucrate de l'Union Européenne trop zélé à faire appliquer les quotas de jachère est vite écartée. Une nouvelle forme de terrorisme agricole ne fait pas plus recette. Ce seraient les petits hommes verts les coupables. Heureusement, comme de par hasard, le papa de Laure est à la tête d'une branche de l'armée chargée d'étudier ces phénomènes. Et comme de par hasard, la disparition de la maman de Laure est peut-être liée à ces formes. Que de mystères en somme.

Mais le principal mystère reste de savoir pourquoi Patrick Bauchau a quitté le Centre pour finir en général de l'armée française. On peut se poser la même question pour Marisa Berenson, vue il y a longtemps dans Barry Lyndon. En tout cas, le casting n'a pas de quoi rougir. On compte encore Bernard Blancan, le sous-off d'Indigène, Ronald Guttman, un second rôle bien connu des séries américaines, Babsie Steger l'Hilgeugeu de notre enfance, ou encore Fanny Cotençon ou Lio. Que du beau monde, j'vous dis.

Encore un coup de l'armée ?
Encore un coup de l'armée ?
Ce qui m'amène à prouver par A + B, qu'il ne suffit pas d'avoir de bons acteurs pour avoir un bon film. La direction d'acteurs de Mystère a sûrement été enlevée par les p'tits hommes verts, car il n'y en a pas. Ou plutôt, on se doute que la direction de TF1 a donné des ordres solides. « Ménagez le cerveau des téléspectateurs, ils en auront besoin pour la pub. » Le mot « nuance » s'est aussi fait enlever. (Ce qui fait beaucoup de disparitions. Vous me direz ça reste dans la logique de la série, mais bon…).
Les acteurs surjouent donc toutes leurs émotions. Difficile de passer à côté de quelqu'un de content ou en colère.
Tout de même, la relation de François de Lestrade (Yann Sundberg) avec son fils remonte un peu le niveau. Même si ses scènes de grand méchant sont ridicules.

La réalisation ne fait pas grande étincelle, tout comme les effets spéciaux.

Le scénario, laborieux, ne ménage pas les temps morts, et les répétions. (Encore un coup des extraterrestres, ils ont dû enfermer les scénaristes dans une boucle temporelle.) Ce qui est dit est montré et ce qui est montré est dit. Le tout souligné par une musique adéquate. Les personnages sont caricaturaux, leur psychologie plus mince que du papier à cigarette. La question des extraterrestres n'est là aussi qu'un prétexte à une intrigue mince. Mais c'est là que le bât blesse. La France est un pays cartésien, et partir du présupposé qu'en deux épisodes, tous les personnages vont croire à cette menace, est une gageure. Même s'il faut reconnaître que les scénaristes vont au bout de leur idée.

Au final comme le dit Laure de Lestrade « nous ne sommes pas seuls » à croire que TF1 devrait arrêter de nous prendre pour des c***. Pour preuve la série a fait un score moyen, avec moins de six millions de téléspectateurs en moyenne.

Niveau note, catastrophe... Un point pour le courage du scénario, un point pour le casting, et un demi-point pour Yann Sundberg qui arrive de temps en temps à tirer son épingle du jeu.

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Anonyme

    01/08/2007 à 16h59

    Répondre

    Je n'ai pas vu cette série, n'ayant pas la télévision. Je cherchais un point de vue pour être au courant et étant fan de science-fiction. Votre critique m'a éclairé. Il me semblait bien qu'il s'agissait d'une refonte des X-files. Comme quoi, il y a bien quelque chose de parfaitement cloné dans cette série !


    Je tiens un blogue de science-fiction :


    http://avenirdufutur.hautetfort.com


     

  • Anonyme

    12/04/2008 à 20h04

    Répondre

     moi j'ai regardée la serie et je l'ai aimer  

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques