6/10

MySpace

Parmi la foultitude de réservoir de sites refourguant de l'espace libre pour les blogs et autres développements de la vie personnelle, MySpace constitue une sorte d'exemple unique regroupant une élite « in » et « hype ». Véritable espace mondial regroupant groupes de musiques ou écrivains, artistes en devenir ou confirmé, simple blogeur ou internaute acharné, tout est disponible sur ce site. La langue de référence reste l'anglais, les pages uniquement en français devenant rares car le développement de la mondialisation d'Internet pourrait bien passer par MySpace. En tout cas, les chiffres ne le contrediront pas car le site aurait dépassé depuis peu les 40 millions d'inscrits et on commence à parler de "MySpace génération"...

Un développement fulgurant. En l'espace de trois années, le site a connu une expansion démesurée par le principe du bouche à oreille incitant à amener ses amis. "Amis", le mot est lancé. Le développement de l'ami virtuel atteint son summum avec MySpace car un seul clic suffit pour contacter n'importe quel membre du site, de l'inconnu le plus basique à la star confirmé... bien évidemment, le constat est à relativiser.

MySpace c'est un peu le regroupement de tout ceux qui ont dit « non » au blog traditionnel pour former une communauté regorgeant une population d'internautes avertis des dernières « tendances ». Comme tout site du genre, MySpace comprend un forum de rencontre plein de récits plus ou moins intéressants de blogueurs en mal de vivre, soit ! Mais c'est aussi un peu plus que cela ! Derrière l'apparente façade ludique, se cache un site bien pensé maniant avec intelligence les principaux intérêts d'une tranche d'âge supérieure à celle habituelle. Pas de « lâchers de coms » ou de « kiss everybody » à longueur de pages, la communauté est largement plus adulte. Le changement a son inconvénient car il est extrêmement difficile d'engager le dialogue par message privé avec qui que ce soit, une certaine froideur se dégageant du site fonctionnant par regroupement de sous-groupes. Pour autant, les forums développent de nombreux sujets.

Le gros point fort du site réside dans un autre intérêt. MySpace devient le lieu de passage privilégié pour découvrir un tas d'artistes musicaux indépendants ou autoproduits qui exposent leurs titres ou leurs vidéos en libre écoute. Derniers exemples marquants en date : les Arctic Monkeys. Les jeunes anglais ont crée un buzz faramineux autour d'eux par ce moyen avant de signer sur un label. La promotion par le web s'effectue désormais à travers Myspace, c'est presque un fait avéré et une tendance qui n'a pas échappé aux maisons de disque et aux labels. A tel point qu'un label MySpace a vu le jour... par conséquent, Myspace n'est plus seulement une communauté banale supplémentaire mais une sorte de confluence de la culture dans lequel chacun peut mettre ses talents en oeuvre, et pas seulement musicaux (peinture, dessin, photo, cinéma, etc...).

A l'inverse, les labels utilisent cette méthode pour faire parler de leur groupe par le bouche à oreille, supprimant les sites officiels. On y retrouve aussi des artistes confirmés : au niveau français, AqME ou Asyl ont senti le vent nouveau et s'est crée une page fin décembre alors qu'au niveau mondial, les pages de Cat Power et Bjork sont accessibles à tous. Enfin, façon de parler... il ne faudra pas s'attendre à pouvoir converser avec la diva islandaise... Le tout est monté en épingle afin de créer un faux effet de proximité.
Méthode curieuse mais efficace car la "proximité" et les échanges avec les artistes se créent rapidement, les dates de concert mieux annoncées et fortifie un noyau dur d'admirateurs. On peut néanmoins rester dubitatif sur la manière de procéder, MySpace devenant une gigantesque entreprise en devenir. Surtout lorsque vous apprenez qu'elle appartient au magnat des médias Rupert Murdoch, le sourcil se surélève. Et on prend peur lors de la lecture de ses projets économiques pour le futur concernant le net...

D'autres points plus ou moins intéressants rendent MySpace attractif comme l'annonce de soirées un peu partout à travers le monde, une zone de jeux en flash rapidement oubliables et une zone de petites annonces. Communauté très bien organisée, le site voit ses adhérents se multiplier. Effet de mode ou effet durable ? En tout cas, MySpace n'apporte pas de révolution mais juste des innovations ludiques possédant ses bons et ses mauvais côtés. Dans l'ensemble, l'effet de découverte est intéressant et la communauté est sensiblement différente de celle des internautes stéréotypés de Skyblog ou assimilés.

Le phénomène ne cesse de prendre de l'ampleur et s'il fait un peu peur devant son incroyable développement sans limites, MySpace est une solution bien pratique pour se tenir au courant de l'actualité musicale « à venir » et s'informer culturellement de quelques manifestations intéressantes. Sinon, bah... c'est un regroupement de blogs.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques