8/10

Miss Digital World

Ouais... peut être que Niestzche avait raison quand il disait : "Dieu est mort". N'empêche que depuis quelques temps l'être humain semble s'acharner à le ressusciter. Non en fait il tente, après l'avoir éliminé, de prendre sa place. Les manipulations génétiques, le clonage sont les preuves les plus visibles de ce putch. MDWC marque la dernière offensive en date : Miss Digital World Contest. Oui vous avez bien lu, il s'agit d'une version électronique, virtuelle, du concours Miss Monde. C'est madame de Fonteney qui va être surprise...

Après la course éperdue envers l'intelligence artificielle, on se rabatterait donc sur l'"e-fashion" ? En effet dans les années soixante-dix on rêvait plus d'un futur de l'informatique fait de traducteurs automatiques, de machines intelligentes que de jeux (au multiple sens que peut prendre ce mot) vidéos. Du point de vue culturel ça nous donnait des ordinateurs psychopathes comme Hal dans 2001, l'odyssée de l'espace, et une vision somme toute romantique et humaniste des ordinateurs (Wargames, Tron). Bienvenue dans la réalité, le troisième millénaire vous assène Lara Croft et les piteuses traductions automatiques de Google (essayez une fois ca vous fera rire : le mieux est d'enchaîner les traductions automatiques, au bout de trois itérations on ne comprend plus un mot).

C'est donc à l'image d'une presse où la peopolification est toujours plus grande, d'une société dans laquelle la passion pour l'intellectuel est en chute libre (on est passé des philosophes aux intellectuels au nouveaux philosophes aux journalistes, puis aux stars du cinémas, puis aux mannequins, puis aux footballeurs, puis, dernière évolution, aux gens de la rue avec la télé réalité, pour répondre aux questions telles "quel est le sens de la vie ?", "qu'est-ce que le Vrai ?"...), que Miss Digital Word Contest prend sa place.

Tout ce que je viens de dire là est teinté d'un certain pessimisme, je le reconnais. Une vision optimiste pourrait être de dire que l'art prend le pas sur toutes les activités humaines. L'homme est cet être merveilleux qui vous transforme, par la magie de son esprit et de sa créativité, n'importe quelle technique, objet ou savoir en un moyen pour s'exprimer, se réaliser. Et si MDWC nous permettait d'obtenir la Mona Lisa du troisième millénaire ? Et si le nouveau Michel-Ange se trouvait derrière son ordinateur portable plutôt que sous les plafonds de la chapelle Sixtine ?

Optimiste ou pessimiste vous pouvez choisir votre scénario, nous n'aurons la réponse que dans quelques siècles. En attendant vous pouvez toujours aller consulter, voter, pour votre miss numérique 2005 préférée, et si vous en avez la capacité vous pouvez aussi y inscrire la vôtre...

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • nazonfly

    07/10/2005 à 14h09

    Répondre

    C'est donc à l'image d'une presse où la peopolification est toujours plus grande, d'une société dans laquelle la passion pour l'intellectuel est en chute libre (on est passé des philosophes aux intellectuels au nouveaux philosophes aux journalistes, puis aux stars du cinémas, puis aux mannequins, puis aux footballeurs, puis, dernière évolution, aux gens de la rue avec la télé réalité

    J'aime bien cette enchaînement lié à la "passion pour l'intellectuel en chute libre". Si j'ai bien compris, philosophe>journaliste>star de cinéma (la bonne blague)>mannequin>footballeur>gens de la rue... (le ">" étant à prendre au sens de supérieur bien sûr).

    Comment dire? Comment être d'accord? Ce n'est peut-être pas ce que tu as voulu dire mais c'est ce qui ressort de ton propos.

    Quand à Miss Digital World, c'est un concours finalement pas plus bête que de récompenser la "plus belle femme de France" (Miss France). Si on peut voir une certaine utilité à ce site, c'est sur l'avancement des techniques numériques d'imitation de l'homme...
    Bon c'est sûr qu'on peut avancer qu'une nouvelle fois c'est la femme objet qui est mise en exergue par le biais du numérique. Mais en aurait-on parlé si le sujet avait été The best digital work in the world???

    Sans compter que sur Internet tout le monde (= les bêtes gens de la rue vus plus haut) peut faire son propre site et créer son concours officiel de je-sais-pas-quoi. Donc voilà quoi...

  • Kassad

    07/10/2005 à 14h41

    Répondre

    Tu fais inférences rapides...
    je soulignai juste qu'on demande de plus en plus aux personnes qui n'y ont jamais pensé d'avoir une opinion sur les affaires du monde et qui si ça se trouve n'en ont pas mais se trouve obligées par la pression médiatique de "dire quelque chose". Il y a aussi une notion de temps, avant un philosophe mettait toute une vie pour exprimer ses idées, puis les intelectuels sont allés plus vites (tous les deux trois ans un essai résumant leurs pensées du moment) puis les journalistes qui vivent dans l'instant (par définition), et enfin les personnes prises par surprise au détour du marché dont on demande une solution au problème israelo palestinien et qui ont bien une grosse dizaine de fraction de secondes pour sortir une réponse (les footballeurs et les mannequins ont eux au moins la chance d'avoir eu plusieurs fois la question posées vu leur exposition au média). Donc le signe ">" tu peux le comprendre comme "a>b" implique que a à passé plus de temps à réfléchir que b.

    Sinon comme la note l'indique je trouve que l'idée du concours est en soit plutôt pas mal...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques