7/10

Maison de Solenn (La)

Il y a des soirs comme ça, où il y a des chaînes qui décident de se faire intéressantes le temps d'une soirée. C'est le cas de F3 et son documentaire sur la MDA.

Ce petit documentaire diffusé sur France 3 il y a peu, parlait de la maison de Solenn, qui n'est autre qu'une clinique pour adolescents, créee par PPDA et Mme Chirac. Cette clinique prend en charge ceux qui souffrent de maladies qui sont souvent là durant la periode de l'adolescence : l'anorexie, la boulimie... On pourrait avoir peur, se dire qu'il s'agit là d'une façon détournée de faire pleurer pour avoir des dons. Mais non, ce documentaire présente sous forme d'informations les aspects importants de ces différentes maladies, en nous aidant à comprendre en se posant les bonnes questions. Des jeunes filles, en majorité, se confient à la caméra, dévoilent leurs entretiens avec les différents intervenants, ainsi que leurs sentiments, leur ras le bol comme leurs coups de boost.

France 3 n'a pas souhaité mettre cela sous la forme d'une fiction, comme elle aurait pu le faire, mais a juste gardé des passages importants et non diffamatoires pour les jeunes gens dont il est question afin de nous présenter plus que le bâtiment, les maladies qu'il combat. On assiste alors, de façon presque omnisciente aux journées et mois qui s'écoulent dans cette maison et aux évolutions qui s'ensuivent. Que la clinique mène à la guérison ou pas, on voit bien qu'il s'agit tout de même de mini victoires pour chacun des enfants qui comprennent enfin ce qu'ils ont, et surtout qu'ils peuvent s'en sortir, et comprendre le processus. Les réunions entre professionels sont dévoilées, afin de voir comment ils tablent sur l'action et définissent qui doit faire quoi et qu'elle sera la meilleure marche à suivre pour chaque cas particulier.

soleen_250
La maison de Solenn
D'un autre côté nous assistons aussi aux confidences des intéressés que ce soit dans des moments de crise, de chagrin, ou de bonheur, en plus de les suivre au milieu de l'environnement dans lequel ils évoluent, les divertissements apportés à la clinique, comme l'apparition de Nolwen Leroy, ou Castaldi, père et fils. Le documentaire séduit et nous laisse entrer dans un monde qui, même sil nous ne concerne pas directement, nous aide à entrevoir des sujets sur lesquels nous avons sans doute parlé sans nous rendre compte de ce qu'il en était vraiment. On est pris dedans et cela même s'il est tout à fait réussi car il ne fait pas tomber dans le pseudo-sensible à faire pleurer, mais bien dans une phase d'action.

Le documentaire creuse, mais pour rester dans le politiquement correct il est dommage qu'il s'arrête au moment de rentrer dans le vif et la réalité du sujet. Il permet quand même de ramener un peu de courage et ce n'est pas rien, surtout pour de telles maladies qui touchent tout le monde, dont personne ne veut réellement parler, et que peu arrivent à comprendre.

Partager cet article

A propos de l'auteur

Geek hyperactive

1 commentaires

  • Anonyme

    07/11/2008 à 16h35

    Répondre

    super acceuil merci pour tout

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques