2.5/10

lyonpeople.com

L'odyssée du vide

C'est sur Internet que l'on percoit le mieux le malaise de l'homme moderne. En l'occurrence lyonpeople.com fait fort, très fort même. L'idée du site est tellement évanescente que j'ai du mal à la définir précisément. Peut-être que le plus simple est de reprendre l'intitulé du site "Lyonpeople.com : N°1 de l'actu people sur la région lyonnaise", tout un programme n'est-ce pas, et d'en analyser finement les termes. La première précision est que l'expression "région lyonnaise" n'est là que pour signifier "Lyon" et plus précisément encore la presqu'île de Lyon. Maintenant qui sont ces mystérieux "people" ? Des évadés du Loft, du P.A.F., des Jet-setters milliardaires, des hommes d'affaires libanais ? Non, vous n'y êtes pas. Pour être people à Lyon, il vous suffit de travailler dans un magasin de vêtements, voire d'être employée (employée avec forte poitrine pouvant aider) de l'office du tourisme ! Lyonpeople c'est du people près de chez vous, du people de proximité comme qui dirait. Ce n'est pas la peine d'être Loana, il vous suffit de la connaître ou même de l'avoir vue pour être aussitôt identifié comme "Jean-Robert qui a vu Loana le 17 août". Enfin, qu'est-ce qui constitue "l'actu" sur cette nouvelle planmète ? Et bien rien de plus simple, vous êtes Jean-Luc de XXX (non, il ne s'agit pas d'un vrai noble à particule mais de sa renaissance moderne. XXX désigne un endroit où il faut être vu : boutique de fringues, dernier resto chic etc.) et vous organisez un barbecue dans votre jardin. Ni une, ni deux, quelques lignes, deux
trois clichés flous (merci la technologie numérique), et voilà ! Vous venez de créer un événement qui prend tout naturellement sa place dans "l'actu". A ce stade tout le monde aura compris pourquoi ce site peut s'autoproclamer "numéro 1", il est le seul de sa catégorie.

Des articles de fond

La page d'accueil du site est, dans la forme, tout à fait similaire à celle de Krinein. Une liste des dernières news, qui là aussi comme sur Krinein sont rangées dans différentes rubriques telles que "Les gens", "Business News", "Presse/Rumeur", "Sorties/Fêtes"... La ressemblance s'arrête là, en effet pour accéder à certains articles (sûrement les plus croustillants) il vous est gentiment demandé de payer par Allopass : vous faites un 08 quelque chose, et tout en étant délesté de quelques euros, vous obtenez un code vous permettant de tout savoir sur "Gégé la frousse" (gégé c'est of course Gérard Collomb, le maire de Lyon pour ceux qui ne suivent pas)...

Les articles sont liés entre eux (lien page suivante) d'une facon assez étrange, mais qui permet de découvrir le site de manière ludique. Il suffit de prendre un article au hasard et de se laisser guider. Au bout de quelques clics, regardez le sujet et essayez de trouver un lien avec le sujet de départ : cela donne une mesure objective de la cohérence interne du site.

Microcosmos

Ce site vous offre, sous une forme que je qualifierais de chimiquement pure, la quintessence de la philosophie "people". Je ne me hasarderai pas à psychanalyser le pourquoi de cet acharnement des people à prouver qu'ils existent en archivant chacun de leurs actes (liste des invités, photos immortalisant des instants aussi symboliques qu'un apéro de fin d'après-midi en terrasse). Je ne cherche plus à comprendre ceux qui étant persuadés de n'avoir pas de vie se contentent d'une telle procuration pour rêver. Je suis simplement effaré et amusé.

En conclusion, je dirai que la visite de ce site est à vivre comme une véritable expérience de micro-sociologie in situ. Une sorte de performance géographique : c'est un véritable sommet du creux.

A découvrir

Bouledefeu.com

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques