Loft Story, Compte-rendu des émissions

Compte-rendu des émissions

Loft Story - Émission du 5 Juillet 2001.

L'aventure Loft Story touche à sa fin. Loana et Christophe sont donc les grands gagnants du jeu, remportant le gros lot de 3 millions de francs (quoique les "perdants" ne sont pas en reste), et toute la joyeuse troupe a fini à L'Étoile à Paris, pour un concert privé, acclamée tels nos vainqueurs de la coupe du monde en 98.

Le concept : 11 (soi-disant) célibataires coupés du monde dans un loft de 225 M², filmés 24h/24 par 26 caméras et 50 micros. Chaque semaine, les habitants élisent deux personnes que départageront le public. Le nommé devra quitter le loft sur le champ. A la fin il n'en restera que deux, qui devront passer 45 nuits dans une villa dans le sud pour gagner 3 millions de francs en bien immobilier.

Loft Story : en premier lieu, il s'agit d'un jeu. C'est à dire qu'il n'y a aucune obligation de rester, tout ce que risquent les candidats c'est d'être éliminés. En deuxième lieu, ils font ce qu'ils veulent. Il y a évidemment des restrictions, mais leur cage est plutôt dorée. Troisièmement, les candidats sont pour la plupart des personnes équilibrées qui ne sont pas là pour un spectacle érotique ou sexuel, malgré quelques apparences parfois.

L'émission a toutefois un certain impact psychologique, très mal rendu par M6. Je pense clairement qu'on peut apprendre sur soi en regardant Loft Story, même si on a parfois un spectacle assez affligeant. Le côté élimination par le public est aussi un peu ambigu, car ils choisissent selon leurs critères. Aussi, tout le monde dénonçait au départ que l'émission forçait la formation des couples, et finalement ce n'est même pas cela qui a provoqué la victoire.

M6 : le gros point noir du jeu, c'est la chaîne. Les images sont choisies de sorte à avoir un certain "scénario" ou plutôt impact visuel, on imagine bien que le contexte ne peut pas être reproduit en si peu de temps (40 minutes), mais la chaîne prend trop les téléspectateurs par la main. Ensuite, il y a tout un aspect commercial assez pitoyable, comme les cassettes vidéo en vente (absolument sans intérêt), le suspense à deux balles, les efforts faits pour que les gens appellent pour voter, etc. Malgré cela, il n'y a pas que des points négatifs. L'entrée de Chloé (le chien de la SPA) est un bon geste, et il y a un (petit) effort pour faire en sorte que les candidats ne soient pas des victimes.

Les présentateurs : pour Benjamin Castaldi, on sent parfois qu'il en a ras la casquette, il a un aspect un peu trop sérieux, trop politiquement correct. Marie Guillaumond, elle, c'est une vraie blague, elle sourit toujours très béatement, pose toujours les mêmes questions.

Les détracteurs : entre les hooligans qui cassent un bout du loft en hurlant "télé-poubelle", et certains journaux, on peut dire que Loft Story a provoqué une marée noire. Enfin presque, puisqu'il ne s'agit pas d'une catastrophe écologique, mais d'une évolution de moeurs. C'est du voyeurisme ? Bah oui, c'en est. Mais les candidats ont eux-mêmes choisi de se montrer. Aussi, ils offrent un spectacle, le spectacle de leur vie dans des conditions particulières. Il n'y a pas de quoi fouetter un chat, on regarde ou on ne regarde pas, c'est tout.

Les médias : Évidemment, les médias ont suivi le mouvement. Une des journaux, dossier spécial, etc. Parfois en bien (des chtis commentaires, des interviews), parfois en mal (critiques, enquête sur les candidats). C'est comme cela que certains journaux à scandales dévoilent des aspects sombres des lofteurs, comme le bébé de Loana, ou des soit-disantes photos compromettantes de Kimy. D'un certain côté, être attaqué de cette façon, c'est être devenu suffisamment célèbre pour que "les gens aient le droit de savoir". C'est stupide, mais c'est comme ça.
Il y a eu aussi des invitations dans les émissions les plus populaires de M6 et des chaînes payantes, comme Canal+ et Comédie !, dans des émissions de radio très connues comme Fun Radio ou NRJ, etc.

Les retombées : là, c'est le principal noyau des reproches. Les candidats, une fois sortis, se voient proposer des opportunités assez impressionnantes (tournage de film, poste d'animateur radio, présentateur d'émissions télé), alors que beaucoup triment en études pour en arriver jusque là. Là, il est clair qu'il y a exagération, même si certains des lofteurs ont un réel talent, je pense notamment à Julie et Philippe. Mais rien n'est fait, c'est le public qui suivra ou pas. Alors oui, c'est d'un certain côté injuste, mais il est très facile de se planter.

Les Lofteurs :
Delphine (2 ronds verts) : Delphine n'a pas pu pour d'obscures raisons (que nous qualifierons de médicales) aller jusqu'à la fin du jeu. 10 jours après son entrée, elle a dû quitter le loft et se faire remplacer par Kimy. Delphine était très naturelle, ne mâchait pas ses mots, très à l'écoute, vivante, et était plutôt séduisante. Et si elle était restée, il y a fort à parier qu'elle aurait fait du chemin.
En dehors du loft, on a appris qu'elle avait déjà un petit copain (liaison avec sa sortie ?), et elle a un certain goût pour les avis neutres et les phrases un peu trop "tout beau tout gentil".

David (1 rond vert) : David a fait cinq jours. Il a quitté le loft parce qu'il s'ennuyait, d'après lui. Et il n'y est rentré que pour la notoriété, comme il le dit aussi. Il voulait mettre en avant ses capacités d'acteurs.
Quand on le voit à travers les émissions du jeudi, il ne semble guère s'intéresser à ses congénères. En fait, il paraît important pour lui d'en profiter pour vanter les marques où il apparaît, comme Pepsi. Il en résulte une personne sympathique, mais plus intéressé par le côté médiatique que par le côté humain.

Aziz (1 rond vert) : Aziz a été le premier à sortir par le vote des téléspectateurs. Il a entre-temps lié une forte amitié avec Jean-Edouard, et a tenté de former un couple avec Kenza. Aziz, sous une apparence un peu frimeur, s'est montré plutôt attachant, assez sensible.
Ça a été la personne la plus médiatisée, vu qu'il est sorti en premier par le processus d'élimination. Il a eu pas mal de contacts intéressants, mais est resté fidèle à lui-même.

Kenza (1 rond orange) : Kenza a suivi Aziz pour les départs du loft. Elle a un certain nombre de qualités, mais a fait preuve d'égoïsme et est un peu trop "grande gueule" à mon goût.
En dehors, Kenza ne change pas des masses. Son franc-parler n'a pas bougé d'un cran, et elle s'amuse à vrai dire de sa notoriété.

Steevy (1 rond orange) : Steevy, la "fashion victim", n'est pas non plus dans mes préférés. Pas mal d'immaturité, peu de tact, et un humour assez ringard.

Julie (1 rond vert) : En couple avec Christophe, Julie a pourtant très vite quitté le loft. Elle semblait un peu effacée, trop facilement influençable, bien qu'elle sache écouter et fasse preuve d'une très grande gentillesse.

Philippe (2 ronds verts) : Philippe passait au départ pour un intello, et pourtant de tous c'était lui le moteur comique. Un humour grinçant, parfois cassant, mais beaucoup d'imagination et une très grande culture.
Philippe conçoit maintenant qu'il peut être comique, et s'efforce de paraître plus drôle. Il n'a cependant pas vraiment changé au contact de l'extérieur.

Kimy : (1 rond rouge) : Là, j'y peux rien, j'accroche pas du tout à Kimy. Son style qui me paraît assez "racaille", un vocabulaire trop "cru", me paraît très susceptible.
Quelques possibilités intéressantes, mais Kimy a su garder la tête très froide. A été très affectée par des propos médiatiques diffamatoires.

Fabrice (2 ronds verts) : Si je pouvais désigner un gagnant, j'aurais dit Fabrice. Énormément de qualités, de maturité, beaucoup d'humour, c'est vraiment dommage qu'il ait quitté le loft.
Pas de grands changements, mais ses parents eux ont beaucoup plus accepté la décision de leur fils de participer au jeu. En outre, il est très probable qu'il nourrisse des sentiments sincères envers Laure.

Christophe (2 ronds verts) : Christophe est très naturel, très sincère, neutre, généreux et disponible. Il a été pendant très longtemps un pilier solide du loft qui a failli s'écrouler avec le départ de Julie.
Le point faible (enfin, faible n'est peut être pas le mot) de Christophe, c'est qu'il est un peu trop toujours « zen ». Il s'accroche à ce qu'il est, n'a honte de rien, et vit sa vie comme il l'entend. Gagner la maison n'a pas l'air de l'avoir ébranlé (pour le moment).

Jean-Edouard (1 rond orange) : Derrière sa belle gueule (c'est les autres qui le disent, pas moi), il cache une grande fragilité et un beau sens de l'amitié, mais aussi une très grande susceptibilité, un humour très gras, et une mentalité qui peut blesser.
Sa sortie fut spéciale, il émanait de lui un désir d'évacuer un stress énorme accumulé. Mais l'histoire finit bien pour lui, puisqu'il était plus intéressé par une voiture qu'une maison, et c'est ce qu'il a remporté.

Loana (1 rond vert) : Loana a l'air superficielle et allumeuse. Ce n'est pas vraiment le cas. Elle a beaucoup de caractère et de timidité, mais aussi beaucoup d'égocentrisme et a du mal à se livrer. Et il faudrait aussi qu'elle change de fringues, ça n'arrange rien du tout.
Le loft va transformer Loana. Elle se livre plus facilement, elle a une réelle opportunité pour quitter son métier de Go-go-danceuse pour une carrière de mannequin, c'est une très belle fin pour quelqu'un qui a lutté dans sa vie.

Laure (2 ronds verts) : Beaucoup décriée, Laure est pourtant une de mes préférés. Elle a un gros côté concierge, une apparence très bourgeoise, et n'accepte pas les critiques sur elle. Mais c'est quelqu'un qu'il faut savoir prendre, qui a un certain sens de l'amitié, volontaire, malgré qu'elle mettent beaucoup de choses en avant qui ne sont pas vraiment "elle".
Laure n'a pas gagné la maison, et on sent qu'elle s'en fout. Elle a vécu quelque chose d'inoubliable, a appris la chanson de Maya l'abeille, et à peut-être trouvé l'amour.

En conclusion : On peut donc dire que Loft Story a été une bonne expérience télévisuelle pour tout le monde, que ceux qui ont le plus de risques d'en pâtir sont ceux entrés, et cela est leur vie. Il faut voir cela comme un jeu, certes inhabituel, mais un jeu quand même, et les opportunités données aux lofteurs doivent être vues comme les conséquences d'une espèce de graines de stars.
On est en droit de penser qu'une chaîne renouvellera l'expérience, j'ose espérer qu'elle modifiera les règles avant l'entrée dans le loft. Je pense notamment à réduire le temps de présence dans le loft (on pourrait par exemple éliminer deux par deux), et bien verrouiller leur système de casting.

Loft Story - Émission du 28 Juin 2001.

Le compte à rebours est lancé. Plus que sept jours, et les noms des deux gagnants seront connus de la France entière. D'après les estimations, ce serait Christophe et Loana les vainqueurs, mais les retournements de situations ne sont pas rares dans le jeu.

Les neuf lofteurs déjà sortis ont pu rejoindre les quatre encore cloîtrés pour une petite demi-heure, ce qui n'a pas manqué de surexciter les habitants. Touchantes retrouvailles, entre amoureux (Christophe - Julie, Fabrice et Laure pour leur premier baiser en direct sur M6), et entre amis (Jean-Edouard - Aziz), puis on finit par Benjamin Castaldi obligé de venir les chercher par la peau du cul, à la différence que c'est lui qui sera attrapé et jeté à la piscine.

Cet épisode un peu folklorique va donc redonner un peu de tonus aux finalistes, et leur permettre de retrouver un second souffle pour achever leur parcours. De plus, comme l'on dit les psy, une barrière a été franchie, celle de l'animateur qui fait subir et des lofteurs qui subissent. Et une scène de plus pour le zapping, une.

J'ai aussi enfin eu des précisions sur le règlement de l'après loft. Les deux gagnants doivent vivre pendant 45 jours dans une maison à St-Tropez, avec pour seule obligation d'y passer toutes les nuits. S'ils remplissent ce nouveau contrat, ils gagnent 3 millions de francs à investir dans un achat d'ordre immobilier.

On peut parler d'une émission de transition, censée mettre un peu d'animation avant la grande finale. Donc pas grande chose à dire, tout du moins pas avant 7 jours. "Dans une semaine, ils ne seront plus que deux..."

Loft Story - Émission du 21 Juin 2001.

Difficile à comprendre. Le public aurait-il décidé de fabriquer SON couple ? Quoi qu'il en soit, Fabrice a été choisi parmi les trois derniers garçons pour quitter le loft, laissant donc en suspens sa relation avec Laure. Christophe et Jean-Edouard se voyaient déjà dehors, et pour cause, il n'était pas ou plus en couple. Julie était dehors, aussi Christophe pensait la rejoindre vite, et il l'espérait d'un certain côté, et Jean-Edouard n'avait aucun sentiment pour Loana alors que Laure fricotait avec Fabrice, ce qui ne laissait plus de place pour le jeune garçon. Et pourtant, il semble que le public n'aime pas les couples, car pour la deuxième fois il sépare deux tourtereaux. Alors maintenant, je pose la question, quel sera le couple final ? Christophe est déjà avec Julie, donc il me semble inespéré qu'il construise un autre couple avec une des deux finalistes, et Jean-Edouard n'empiétera pas sur le terrain de Fabrice et n'a pas de sentiments pour Loana. Donc il ne peut en découler qu'un couple construit voué entièrement à l'échec. Qui mérite le plus la maison ? Des deux filles, on dirait Loana. Laure est issue d'un milieu aisé, et d'après elle n'est pas là pour la remporter. Des garçons, ça serait plutôt Christophe, pour un tas de raisons. Mais j'ignore si les gagnants prennent la maison de suite ou s'il y a un sevrage avant. J'avais entendu parler de quelques mois en couple avant de vraiment la gagner, mais plus ça va et plus j'en doute. De plus, comme je l'ai dit avant, comme le couple est voué à l'échec, personne n'aurait la maison.

Voilà, on est dans la grande ligne droite finale, qui laisse présager une fin assez surprenante. J'espère que pour le prochain Loft Story, s'il y en a un, que les producteurs feront un effort, surtout du côté des animateurs (virez Benjamin Castaldi et la tête à claques Marie Guillomond).

Loft Story - Émission du 14 Juin 2001.

En avant pour les derniers tours de piste. Loana et Laure sont donc les finalistes féminines du loft, puisque le public a choisi d'évincer Kimy. Cette dernière a donc quitté ses compagnons et sa grande amie Loana. Laure et Kimy sont les deux piles du groupe. Les deux sont très impulsives, très remuantes, et il était normal que cela fasse parfois des étincelles. Mais les tensions se sont calmées, et les derniers jours on été à peu de choses près calmes. On soulignera toutefois les rapprochements Laure-Fabrice et Jean-Edouard-Loana, qui donnent quelques indications sur les quatre qui vont sûrement rester la semaine prochaine, et sur l'"hymne du loft", chanson plutôt ringarde qui va sans aucun doute se retrouver dans les bacs sous peu. Côté émission, Philippe a donc rencontré l'équipe de la grosse émission sur Comédie!, équipe qu'il rejoindra peut-être pour la saison prochaine, M6 a invité Jean-Claude Van Damme en tant que surprise pour Aziz (sans commentaires), qui est pressenti pour jouer un rôle dans Taxi 3 (rôle ou figuration, le suspense reste entier), Kenza est partie pour l'Algérie rencontrer le pays de sa mère, et... bah voilà. Donc pas trop de souci. Ils sont encore loin d'évincer les vrais talents et les professionnels du métier. Kimy elle s'est vu proposer de rejoindre l'équipe de MCM et de www.sport24.com, ce qui est plus que correct aussi. On approche donc de la grosse critique finale, avec une véritable note de chez note, objective et tout et tout. En attendant, mon petit pronostic est entièrement voué à Laure et Fabrice.

Loft Story - Émission du 7 juin 2001.

C'est assez étrange. En effet, la majeure partie des moteurs comiques des habitants du loft sont sortis. Philippe, choisi de justesse à la place de Fabrice, a quitté le loft le sourire aux lèvres, après un show d'environ 5 semaines qui, il faut le dire, fut assez mémorable. La première semaine, on a tous collé à Philippe l'étiquette coincé - intello. Et petit à petit, il a de lui-même déchiré cette étiquette pour nous montrer son vrai visage, à l'humour acide et souvent complètement délirant. Et cela va sûrement laisser un grand vide derrière, car il était un peu la conscience du groupe...

Et son rôle d'amuseur à été bien perçu par le grand public, on a pu se rendre compte qu'il avait un certains nombres de fans, et qu'il a été remarqué pour participer à la Grosse émission sur Comédie! pour la saison prochaine, aux côtés de Kad et Olivier (les robins des bois et Axelle Laffont ont commencé par là). Je dois dire que cela risque de bien me faire triper... Autre chose, le dossier "Laure". Kimy et Loana ne l'aiment pas, dénoncent que des groupes se sont formés (alors qu'elles se mettent volontairement à l'écart), et une vague d'amitié envers Laure se crée (Jean-Edouard, Fabrice adhèrent net maintenant). J'ai un peu l'impression que Loana est nombriliste, trop préoccupée par son bien-être que par celui des autres, mais je peux me tromper. Je conçois que Laure ait beaucoup de détracteurs, mais je me demande toujours pourquoi alors elle est restée. Surtout que les lofteurs constamment en opposition avec elle sont tous sortis... Pour les autres, on a eu une nouvelle fois un topo sur Christophe et Julie (cette dernière a rencontrée les parents de Christophe), mais peu d'événements concrets sur son avenir professionnel. Quatre des lofteurs (Aziz, Delphine, David, et Kenza) ont fait une pub pour M.M.A., et la plupart sont déjà passés sur FunRadio aux côtés de Max. Bon. Il est maintenant établi que M6 fait un peu tout pour suivre une espèce de scénario, en vue d'attirer encore plus de téléspectateurs (car quand c'est ennuyeux, bah on regarde plus). Le choix des images diffusées à l'antenne paraît de plus en plus suspect. De plus plusieurs rumeurs circulent sur les différents départs (comme Delphine et David), qui n'encensent pas la chaîne. Bref, je reviens à ma première idée, "Loft Story c'est bien, M6 c'est caca"... Il faut reconnaître que cela commence à tomber, on s'est habitué à les voir sur les couvertures des magazines, à les entendre, peut-être que le syndrome "télé-poubelle" est passé. Les passions se sont éteintes (pour certains), et on approche tout doucement de la fin. Alors, bilan positif ou négatif ?

Et bien mon avis ne change pas trop. Il y a certaines choses à améliorer, des progrès à faire pour la sélection pour que cela ait l'air moins truqué, et surtout pour éviter les délires médiatiques. Je suis totalement pour une deuxième expérience, et j'espère qu'ils en feront une.

Loft Story - Émission du 31 Mai 2001.

Il y avait un couple dans le loft, les compteurs sont maintenant retournés à 0. Julie a été choisie parmi les trois filles (avec Laure et Loana) pour quitter le loft et retrouver ses amis les ex-lofteurs. Et ce fut un véritable déchirement pour Christophe dont l'univers s'est écroulé en quelques instants. Cette fois-ci, trois filles nominées pour l'élimination, dû à des votes égaux pour Julie et Loana. Laure a été nommée pour les mêmes raisons que la dernière fois (quoique Jean-Edouard ait changé d'avis tout de même), Loana pour sa faiblesse morale des derniers jours (elle se sentait rejetée, délaissée par les filles), et Julie pour son aspect trop influençable et trop gentille. Et donc le public a préféré évincer Julie de la course, pourtant la seule en couple. Est-ce pour relancer le jeu ? Lui préfère-t-on vraiment Laure et Loana ? Ou est-ce pour briser un couple et assister au déchirement ? Je ne possède pas la réponse, mais il est clair que Julie paraissait terne par rapport à ses consoeurs.

Et ce départ a été très mal perçu par Christophe, on peut le comprendre. Il pensait que le public comprendrait et ne pourrait jamais séparer les tourtereaux. Et pourtant c'est ce qui est arrivé. Et on peut imaginer que le lofteur va vouloir quitter le loft, par l'élimination de la prochaine fois. Ou alors il va prendre sur lui, et rester pour être avec ses amis, sans trop d'espoir de gagner (car s'il reformait un couple dans le loft, je vous raconte pas les retombées). Pour la petite histoire, Julie s'est vu proposer d'enregistrer une chanson (enfin tout du moins la mettre en relation avec des auteurs, compositeurs). Et j'ai pas trop compris, mais il semble que les lofteurs vont avoir un nouveau pensionnaire, un chien de la SPA. Ce n'est pas une mauvaise idée, ça va mettre de l'animation. Les histoires autour du loft commencent un peu à se tasser. Les journaux à scandale se sont jetés sur l'affaire Loana, qui aurait abandonné un enfant à la DDASS dans le passé. Je ne poserais pas de jugement là-dessus, c'est l'éternel problème des paparazzis qui cherchent le sensationnel au détriment de la vie privée des gens. Voilà, donc nous avons assisté à un point charnière de l'histoire, et tout reste ouvert aux sujets des deux futurs vainqueurs. Courage Christophe !

Loft Story - Émission du 24 Mai 2001.

Et de trois. Steevy a rejoint Aziz, Kenza, Delphine, et David dans la famille des ex-lofteurs. Et sa réaction par rapport au choix des téléspectateurs a été radicalement différente des précédentes, puisque c'est presque en sautant de joie que le blondinet a quitté la prison dorée. Donc Steevy a été nommé avec Fabrice. Et les réactions furent plus que sobres, comme si les lofteurs s'étaient rodés avec les précédentes. Par contre la semaine ne fut pas l'une des meilleures pour le fan de Mylène Farmer. Affecté par le départ de Kenza, Steevy était à cran et a multiplié les accrochages. Car, pour Steevy, Kenza, Aziz, et Delphine étaient des piliers indispensables au groupe. Aussi lorsque Kenza est partie, Steevy s'est senti seul. Il n'y a pas d'autres explications. Kenza a rencontré ses fans, a fait de la radio avec Max de FunRadio, s'est vu proposer de devenir animatrice de radio, David a un projet de pub, Aziz va jouer dans un téléfilm, Delphine a des propositions d'émissions, et Steevy à déjà été briefé pour animer une émission sur Fun TV. Et on continue à les voir un peu partout, tout va bien pour eux. Evénement de la semaine aussi, la réaction du C.S.A. Les dirigeants viennent d'imposer certaines petites nouvelles règles comme deux heures par jour d'intimité aux lofteurs, et un changement de ton au niveau de l'émission : ce n'est plus "Toi, tu pars !", mais "Toi, tu restes !". Je trouve cela plutôt anecdotique. Le C.S.A. ne pouvait pas faire grand chose de plus de toute façon, couper une émission pendant son déroulement avec un tel succès serait un suicide. Je termine par ma critique des critiques de Loft Story. Premièrement, les 11 lofteurs ne sont pas des cobayes, ce sont des joueurs. Et puis, un cobaye n'est pas un être inférieur ou irrespectable. C'est sûrement une des remarques les plus infondées. Il y aussi les sujets de discussion, qui les font passer pour des écervelés. Là je défie quiconque de trouver des sujets intéressants tous les jours tout le temps pendant un mois. S'ils parlent de sexe, je peux vous dire que cela arrive tout le temps, même chez les gens les plus respectables. Et je vais achever par l'attitude absolument dégoûtante d'un EX de Laure, qui s'est permis de diffuser des photos intimes d'elle (à ce qu'on m'a dit), et de la fameuse scène de Loana - Jean-Edouard dans les chambres qui se trouve paraît-il sur Internet. Pour le premier, c'est du cyanure en intraveineuse, et pour les gens du deuxième cas qui cherchent désespérément sur Internet, et bien n'oubliez pas que cela rend sourd... Par contre, pas de hooligans cette fois-ci. Résignés ou reconvertis ? Donc trois sont dehors, et je crois malheureusement que c'est à partir de maintenant que l'engouement va retomber. Les plus extravertis sont sortis, et restent à l'intérieur les plus stables de tous. On pourra noter que Loft Story a été très bénéfique sur un tout autre plan que professionnel, je pense notamment à Philippe (qui est devenu une solide base du groupe), et à Jean-Edouard (qui a gagné en maturité de façon étonnante). A la semaine prochaine pour l'élimination des filles.

Loft Story - Émission du 17 Mai 2001.

Kenza est sortie. Choisie à 46 % par les téléspectateurs. Et elle a ainsi pu se rendre compte de leur popularité derrière la caméra, bien que ce fut plus agité que pour les autres. Donc Kenza et Laure se sont retrouvées toutes les deux nommées, et les conséquences ont été légèrement différentes des garçons : au lieu de se solidariser, elles ont fait comme si de rien n'était. Il y a eu les accrochages les plus violents entre-temps, même si tout s'est bien terminé.
M6 en a aussi profité pour remballer son suspense à deux balles. Résultat, les nominations ont été sèches (pas de "Fabrice....................... Vous n'êtes pas nominé"), et ils ont moins fait languir pour ouvrir l'enveloppe (malgré l'intervention de Kad qui l'a chourravée). Bien, on peut dire que l'émission corrige peu à peu ses défauts. On a eu droit au point sur la vie de Aziz et des autres : séjour à Cannes, rencontre avec l'équipe nationale féminine de Volley-ball, autographes, etc. Kenza va y avoir droit, et s'est déjà vu proposer de co-présenter un soir l'émission de Max de FunRadio. Je ne pense pas que ce soit un mal, elle sait parler et passe plutôt bien... Pour cette fois-ci, je n'ai pas grand chose à dire. Le loft évolue constamment, c'est parfois houleux, parfois puéril, mais comme l'a dit Olivier Baroux sur le plateau, "Ce n'est qu'un jeu". Et il a raison. Je rejoins également les avis de Delphine et Kenza. Il est tellement facile de les écraser alors qu'ils ne sont pour l'instant rien, tellement facile de crier qu'ils sont une honte alors qu'ils n'ont pas le droit de réponse. "Il n'y a que ceux qui ont vécu ça qui peuvent en parler", a dit Kenza. Beaucoup devraient l'écouter. Dernier point, j'aimerais parler de l'accueil réservé à Kenza dehors et des opérations commandos contre le loft. Je trouve super-intelligent déjà en signe de protestation de s'attaquer au loft, félicitations au club des moins de 50 en QI pour cette action mémorable (si vous voulez restaurer l'honneur de la France, vous n'aviez qu'à aller sur les plages polluées par l'Erika, on avait besoin de vous là-bas). Je conçois qu'il y ait des détracteurs, mais de là à se dire "Ouais, allez ! On va aller péter un bout du loft !" Il y a un mot à ça, Hooligans... Des types qui jettent et cassent des trucs parce qu'ils sont pas contents.

Même reproche à ceux qui ont bombardé Kenza à sa sortie, ne pas respecter le fait qu'elle soit triste de se séparer de ses amis, tout cela parce qu'elle est passée dans une émission qui ne fait pas l'unanimité... On se retrouve en maternelle ! Mon avis ne change pas. Je trouve cette émission intéressante et d'une grande force psychologique. Je sais que je ne suis pas connu, que je ne peux pas faire pencher la balance, que mon avis ne compte pas, mais si vous n'aimez pas Loft Story, vous avez le droit, alors ne jugez pas ceux qui sont à l'intérieur. Allez Philippe, Laure, Loana, Jean-Edouard, Julie, Steevy, Kimy, Fabrice, Christophe, et bien sûr bonne chance à Kenza, Delphine, David, et Aziz ! P.S. : J'adore Delphine :)

P.P.S. : Autre chose, et ça je trouve franchement que c'est la classe, Aziz est passé aux guignols. Être parodié, c'est être consacré...

Loft Story - émission du 10 Mai 2001.

Le jugement est tombé. Après un suspense vraiment pitoyable de la chaîne, Aziz a été choisi pour quitter le loft, à quelques voix de Jean Edouard. Et le lofteur a pu se rendre compte de la folie engendrée par le jeu, et retrouver ses deux compagnons, Delphine et David. L'ensemble pourrait être comparé à une élection présidentielle : d'abord le premier tour (le jugement des filles), puis le deuxième à deux (le vote des téléspectateurs). Jean-Edouard a été très vite mal vu à cause de son comportement envers Loana, mais finalement, cela est passé comme une "erreur". Pour Aziz, se fut plus compliqué, puisqu'il était un des piliers du groupe. Et l'attitude de meneur et son caractère assez spécial ont semble-t-il rebuté les filles, qui l'ont nommé. Et les deux grands amis du loft se retrouvent soumis au vote de l'extérieur.
Aziz a perdu à peu de choses (49,6% pour Jean-Edouard contre 50,4% pour Aziz). Et les premiers jours risquent d'être durs pour les habitants du loft, on le conçoit. La dure réalité du jeu les a rattrapés, et ils doivent maintenant faire avec. Le monde tout beau qu'ils habitaient depuis deux semaines va devenir de plus en plus vide. Et ils sont loin de se douter de ce qui les attend dehors. Delphine et David l'ont expliqué, ils sont maintenant devenus de véritables stars. Et cette expérience ne va sûrement pas les quitter tout de suite. Aziz vient de découvrir cet aspect de la chose qu'il ne pouvait pas imaginer à l'intérieur du loft, et quelques images de ses amis qu'il n'avait pas pu voir. De plus, il s'est vu proposer certains avantages pouvant le lancer dans une carrière artistique. Est-ce un bien ou un mal ?
L'émission a servi de long casting à Aziz, c'est tout. Et s'il réussit dans ce métier, la méthode est égale aux autres. S'il est devenu célèbre, c'est parce qu'il a été aimé, parce qu'il a su se rendre sympatique aux yeux des caméras. Et il l'est. En deux semaines, on a pu voir un grand nombre de ses qualités et défauts, et si tout n'a pas été cautionné par tout le monde, c'est une personne à respecter. Maintenant, il va voir ses amis d'un autre angle, puisqu'il est passé de l'autre côté de la caméra. Cela risque d'être dangereux pour leur amitié. Qui vivra verra comme on dit... Alors maintenant, j'aimerais comprendre une chose sur les détracteurs. On dit que M6 exploite les lofteurs qui sont là par appât du gain. Mais ils ont gagné une renommée avec ce jeu, et ont maintenant l'occasion de réaliser leur rêve. Ils n'ont pas vendu leur âme, mais loué leur image pour tenter d'atteindre quelque chose. Et ils ont beaucoup plus à gagner qu'une maison. Pourquoi ne tenteraient-ils pas leur chance ? Si Aziz a les qualités pour être acteur, les producteurs ne se tromperont pas, alors autant qu'il y aille à fond.

A découvrir

Loft Story

Partager cet article
A voir

Urgences

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • Gabrielle

    05/03/2004 à 00h00

    Répondre

    Le mot "real TV poubelle" prend tout son sens ici.
    Des personnes enfermés "en cage" comme des animaux. Ils mangent. Ils dorment. Ils se baignent. Ils parlent. Wouh. C'est réellement passionnant. Dans le genre voyeurisme malsain on ne fait pas mieux.

  • Anonyme

    01/05/2008 à 14h48

    Répondre

    c etait formidable

  • Wax

    01/05/2008 à 15h06

    Répondre

    ...ment con.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques