3/10

Loft Story 2

Loft Story... mais si, vous vous en souvenez forcément! Des cheveux décolorés, des plateform-boots, un gars qui soufflait dans un long tube pour faire du bruit avec des verres, une fille qui s'éclatait des boutons contre un miroir et une autre qui s'éclatait dans une piscine, un gars qui faisait des pompes sur une main, un oeil jaune et bleu qui clignotait et un animateur qui parlait les yeux fermés... Alors, qui c'est qui avait pété le premier jour ? Et qui c'est qui avait regardé Loft Story du premier au dernier jour ? Rendez-moi mes neurones !

Eh oui, en mars 2001 naissait un nouveau concept télévisuel en France : celui de la télé-réalité qui consiste à montrer de "vrais" gens dans un univers pré-construit... et pourvu que naissent des amourettes entre les candidats, et que d'autres se détestent jusqu'au point de se battre ; du sexe et des disputes... rien de mieux pour déchaîner les foules, qui en demandent toujours plus.

Les "lofteurs" nous ont passionné et c'est finalement Loana, la grande blonde platine en manteau de fourrure et en plateform-boots, et Christophe, le gentil dragueur qui a trouvé, dans le Loft, Julie, "la femme de sa vie", qui l'ont emporté. Et un million et demi de francs chacun.

Aujourd'hui, où sont les autres ? Oubliés : Delphine, Philippe, Aziz, Kenza, Fabrice, Julie, David, Kimy... DJ Jean Ed' n'a pas vraiment percé avec sa compil'. Loana est aussi insupportable en pseudo-chanteuse qu'en présentatrice TV. Steevy lutte pour aligner une phrase correcte dans Fun Steevy. Quant à Laure, son émission télévisée diffusée sur le câble Laure de Vérité reste heureusement inconnue du grand public.

Triste bilan pour les candidats du premier épisode. Et le seul vainqueur, c'est M6 qui a enregistré des audiences records pendant deux mois. Alors évidemment, pourquoi ne pas retenter l'expérience ? On reprend d'autres candidats qui n'ont jamais servi, 10 plus 2 qui entreront une et deux semaines après le lancement de l'émission, on modifie un peu l'entrepôt de la Plaine-St-Denis qui a fait office de Loft l'année dernière, on rajoute la caméra dans la piscine qui a tellement fait défaut lors du précédent épisode et puis on rajoute une baignoire dans la salle de bains parce que les anciens avaient été jugés peu hygiéniques... et nous voilà en route pour Loft Story 2.

Cette fois-ci le couple gagnant se partagera 500 000 euros à investir dans une maison ou un appartement. Et chaque lofteur recevra une indemnité de 530 euros par semaine. 40 000 personnes ont postulé à travers toute la France pour faire partie des heureux élus, pour être au rendez-vous de la "célébrité" et de la "reconnaissance". Pour qu'ils soient reconnus dans la rue et qu'ils s'échappent du système scolaire. Pour qu'ils aient l'occasion de montrer leurs vrais talents à la télévision (hein, Loana !) et qu'ils aient une chance d'entamer une grande carrière dans l'audiovisuel. Un peu comme Aziz qui vient de tourner un téléfilm de M6 pour la collection Vertiges en Roumanie.

Et Loft Story 2, c'est pour le 11 avril. On le sait depuis le 20 mars. Alors préparez-vous, faites faire du saut à la corde à vos neurones, et faites-leur travailler leurs abdominaux. Parce que la tempête cérébrale est annoncée. Et "n'oubliez pas d'échanger vos impressions sur l'émission avec vos amis et votre famille."

A découvrir

Loft Story 2

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques