2/10

Loft Story 2

J'avais il y a quelques semaines écrit qu'il fallait laisser du temps au temps. Je crois que l'heure du verdict a sonné, puisque j'en ai assez vu pour former mon avis, en sachant pertinemment que les dernières semaines seront les plus lourdes. Car tout ce qu'on pouvait espérer dans ce nouveau loft a été vite balayé, s'imposant comme pire que le précédent. Preuves à l'appui.

Le mot d'ordre de ce loft 2e saison ? Tension, engueulade, animosité, on pourrait encore en citer des dizaines. Les valeurs les plus élémentaires indispensables à la cohésion d'un groupe, c'est à dire le respect, la tolérance, et la communication, n'ont pas l'air d'être les préoccupations des nouveaux lofteurs. D'une émission, on assiste maintenant à une bataille rangée entre clans, qui se cherchent, qui s'aiment parfois, mais qui se repoussent souvent. Il est incroyable que M6 n'ait pas retenu de leçons de sa précédente expérience, et ce soit tellement vautrée dans le casting. On aimerait avoir affaire à du divertissement, le rôle principal de la télé, mais ce sont encore et encore des maux qui nous sont montrés.

Comment peut-on expliquer cela ? Des personnages très typées, et pour la plupart des déficiences de QI probablement. Du côté des filles, j'ai du mal à trouver un semblant d'intelligence dans leur propos (elles ont d'autres qualités, comme la gentillesse pour Sandra), et du côté des garçons, je les vois provoquer et se moquer entre eux, peut-être pas méchamment, mais jamais de la façon la plus drôle. Et une fois dehors, la fusillade continue hors tranchées : "Ouais, ils sont trop différents de moi, j'les aime pas, c'est nul, ils sont pas intelligents..." Désolé, c'en est trop.

Le Loft saison 2 nous ramène à des valeurs primitives de clans sans aucun intérêt. Pour la bonne cause, et surtout pour ne pas dire que tout est mauvais, mes préférences vont à Karine, pour son caractère et son écoute, et à Kamel, pour son humour et son côté "j'aime tout le monde".

Chère M6, tu vois bien qu'ils sont malheureux, sors-les de là très vite et rends leur la liberté. Pour la France. Pour la démocratie. Pour nous.

Pour information, voici le texte de l'article précedemment publié sur Loft Story 2 :
Et c'est reparti ! Depuis le jeudi 11 avril, M6 relance son maillon fort et enflamme une nouvelle fois le paysage audiovisuel français. Un an après le premier volet, Loft Story est de retour, plus fort encore, prêt à pilonner tous ses concurrents sans la moindre hésitation.

Retour en arrière. Il y a un an, Loft Story devenait la première expérience de télé-réalité du paysage médiatique français. Et apportait avec elle un lot important de critiques, dénonciations, appels à la décence, mais aussi une vague incroyable de fans ne jurant plus que par Loana et Steevy. Quelques ébats dans la piscine et autres confessions plus tard, les "lofteurs" devenaient des icônes incontournables de la télé, présents dans la moindre petite manifestation, et régulièrement ciblés par les émissions satiriques (les Guignols en tête).

Les gagnants, Christophe et Loana, ont empoché chacun 1,5 Million de francs à investir dans un bien immobilier, et tous les perdants ont eu droit à leur compensation (émission de télé, single).

Le résultat, on le connaît tous. Outre un bilan très positif pour la chaîne M6, on s'est mangé : le 2-titres Lofteurs, Up And Down qui a provoqué des millions de suicides de chaînes Hi-Fi, les émissions Laure de Vérité et Fun Steevy, D'autres 2-titres à l'image de celui de Loana Comme je t'aime, un bouquin Miettes de Loana, des émissions L'été de Loana, bref du Loana partout !!

D'un point de vue objectif, Loft Story n'a pas séduit par son côté racoleur, mais par le côté humoristique dont les lofteurs faisaient preuve. Le feu d'artifice qu'en faisait M6 donnait à l'émission un mauvais aspect, les lofteurs devenant des stars de la chanson (...) ou de la télé en quelques secondes, alors que des véritables talents trimaient des années pour atteindre cet objectif.

Force est de constater qu'ils ont tous plus ou moins disparu du devant de la scène, poussés par leurs concurrents de Star Academy et de Popstars. M6 ramène donc sa poule aux oeufs d'or, dans un deuxième épisode attendu au tournant. Oui, on s'attend tous à des pâles copies de Loana ou Steevy. Loft Story 2, l'attaque des clones ?

Jeudi 11 Avril. Les nouveaux candidats arrivent. Bien sûr, je ne vais pas essayer de porter un jugement sur ce que j'ai pu voir ce soir-là, une critique qui serait purement subjective et basée sur des préjugés... Ou alors si on pouvait en dire deux mots peut-être ? Allez !

Côté filles, l'expérience Star Academy a porté ses fruits : un minimum de physique demandé semble-t-il. Et aussi beaucoup de caractère. Et pendant qu'on y est aussi, un QI pas trop élevé. Entre Marlène la blonde mangeuse d'hommes qui rigole tout le temps, Lesly la Loana bronzée coiffée comme Tina Turner, Angéla la grande gueule très sûre d'elle, Karine la catalane ("Tranquille !") charismatique, et Julia la grungie Rat-Queen, difficile d'espérer un semblant de culture. Bien sûr, une nouvelle fois, je rappelle qu'il s'agit de préjugés et que l'avenir nous en dira certainement plus (mais quand même).

Côté garçon, c'est mieux. L'indispensable belle gueule, sous les traits de David ancien mannequin (très causant, très imbu de lui-même), l'amuseur Félicien (le fêtard, le mal rasé), Kamel l'apprenti chauffeur de bus (le "rigolo"), Thomas l'artiste (le "vierge" du groupe), et William le Jackson Five (le confident, l'ami).

Vous l'avez compris, je pense que du côté garçon c'est cent fois mieux que la dernière fois, et qu'ils ont tous des bonnes chances de gagner. Pour les filles, c'est mieux en apparence, mais je ne suis pas sûr que finalement on gagne au change. Chacun a sa petite histoire, plus ou moins heureuse, sa petite particularité. Et tout ce beau monde se bouffe déjà joyeusement le nez autour de l'extravagante Lesly. Vus les caractères très forts, cela risque de monter en intensité dans les prochaines semaines.

Bien sûr, il manque encore deux candidats, qui feront leur apparition les deux prochaines semaines. Le loft a été réaménagé pour être encore plus mieux, une nouvelle caméra dans la piscine pour filmer les ébats aquatiques de nos amis lofteurs. Et tout ce beau monde joue pour 500.000 euros.

Si je pense que le premier loft fut une expérience de télévision immanquable, il me paraît exagéré de renouveler l'expérience. Bien sûr, cela va encore marcher, mais il y a de fortes chances pour que certains téléspectateurs (comme moi) retournent leur veste et boudent le nouveau loft.

Par ailleurs, M6 n'a pas changé sa ligne de conduite par rapport à l'événement, mais il semble que Benjamin Castaldi soit plus à l'aise, et donc peut-être meilleur. Par contre, autant Marie Guillaumond en ambassadrice du loft était insupportable, autant je ne trouve pas de mot pour Séverine Ferrer qui la remplace.

A découvrir

Courrier International

Partager cet article
A voir

Loft Story 2

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques