Les malheurs de la série Alias (saison 5)

Le créateur et le producteur d'Alias (et aussi de Lost), J.J. Abrams, l'a confirmé: la cinquième et dernière saison d'Alias sera raccourcie :17 épisodes (au lieu des 22 traditionnels).


La chaîne ABC
a diffusé la série de façon décousue. Depuis septembre : 9 épisodes ont été diffusés. La naissance du bébé de Jennifer Garner avait sérieusement perturbé le tournage et la saison était resté en plan depuis décembre. La suite est programmée à partir du mercredi 19 avril prochain (épisodes 10 et 11). Un double épisode final (et définitif) clôturera les aventures de Sidney Bristow, mais il ne sera même pas tourné par J.J. Abrams, chargé de la réalisation de Mission: Impossible 3.
Afin de revitaliser l'audience très défaillante de la série, Alias prendra place après la série Lost.

A découvrir

Saison 2 de Medium

Partager cet article

A propos de l'auteur

6 commentaires

  • Anonyme

    30/11/2005 à 06h43

    Répondre

    Ahhhhh, voila une bonne nouvelle, j'espère qu'il arrêtera LOST avec.

    Je sais je suis pas gentil, mais j'ai essyé de regarder ses deux séries et je trouvent son style vraiment tape à l'oeil et mal foutu, en résumé j'aime pas du tout et pour moi ka fin d'ALIAS est une bonne nouvelle

  • Tasslehoff

    02/12/2005 à 15h21

    Répondre

    J'adore Alias, mais pour moi aussi c'est une bonne nouvelle la fin d'Alias, au dela de 5 saisons, les risques que l'histoire se repete, deviennent lassante se fait plus grande, en plus, une fin programmé à l'avance, de son propre chef, ça permet de cloturer l'histoire en beauté (meme si ils peuvent laisser un peu de mystère pour d'eventuels téléfilm ou film) et ne pas avoir une fin baclé voir pas de fin du tout.

  • bill colby

    03/12/2005 à 00h10

    Répondre

    Enfin il était temps !

    Le fait que l'audience de cette série que l'on disait déjà "culte" se soit effondrée au USA m'a permis de prouver mes talents de voyant.
    En effet vers fin 2004 j'avais prédit la fin de cette série car son scénario est tout simplement invraisemblable et tellement compliqué que même les scénaristes devaient sûrement revoir les anciens épisodes pour essayer de retomber sur leurs pieds.
    Même les gadgets de James Bond sont plus crédibles !

    On a assisté à la plus grande manoeuvre commerciale pour faire (sur)vivre une série qui normalement aurait dû se terminer plus tôt.

    Les personnages meurent puis comme ils plaisaient aux fans, on les ressucite (pire que les feux de l'amour). On crée des liens entre les personnages qui sont improbables (Ma mère a tué ton père mais ça va je t'aime quand même), le pire des traitres et des pourris devient le grand patron d'une unité de la CIA qui a carte blanche pour faire ce qu'elle veut, les parents n'hésitent pas à utiliser leurs enfants pour leurs intérêts personnels ... et encore je n'ai vu que 15 épisodes sur toutes les saisons diffusées en France.

    Pourtant au début, on a essayé de me justifier la haute qualité d'Alias en me disant que ce sont les meilleurs scénaristes du moment qui écrivent les textes. no comment ....

    Bref à part pour la plastique de Jennifer Garner (toujours mise en valeur par ses tenues et des plans de caméra choisis) et de celle qui joue sa soeur, je ne regretterai pas un seul instant cette série.
    Car enfin, pour un agent de la CIA, Sydney n'est pas très dégourdie parfois.

  • DJB59

    04/12/2005 à 16h07

    Répondre

    pour une fois qu' une série symap fesait de l' audiance

  • Anonyme

    05/12/2005 à 20h48

    Répondre

    DJB59 a dit :
    pour une fois qu' une série symap fesait de l' audiance


    sympa???

    suis pas trop daccord

  • Anonyme

    11/01/2009 à 13h59

    Répondre

    je trouve que cette serie et super .


    mais surtout se qui minteresse ses la relation entre sidney et von!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    jespere quil finirons ensmble 

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques