7/10

Les Aventures de Flynn Carson - Le mystère de la lance sacrée & Le trésor du roi Salomon

Noah Wyle est Flynn Carson, aventurier télévisé séduisant et sympathique, qui mérite bien qu'on lui accorde autant d'attention qu'à son tonton cinématographique un peu fatigué.

Noah Wyle, on l'a croisé dans les couloirs des Urgences durant onze ans sous le nom de John Carter. L'idée de le voir parader en pseudo-Indiana Jones dans un diptyque (bientôt triptyque) télévisé produit par Dean Devlin (co-scénariste et producteur des films de Roland Emmerich dans les années 90) suscitait donc une certaine curiosité, à défaut d'une excitation excessive. Sous le titre français explicite et vigoureux Les aventures de Flynn Carson (en vo : The Librarian, et le nom du personnage est Carsen), TF1 a diffusé les deux téléfilms avec un certain succès, et les propose à présent en DVD sous la forme d'un coffret. Si vous n'en voulez qu'un seul, vous pouvez donc vous brosser (ou vous arranger avec un ami qui veut l'autre).


"J'ai 22 diplômes, alors oui, je sais lire."
Flynn Carson, étudiant trentenaire bardé de diplômes, refuse de quitter les bancs de la fac. Ses professeurs s'arrachent les tifs par poignées entières, et le supplient de partir vivre sa vie et de quitter le domicile maternel où il joue les Tanguy. Sa génitrice elle-même tente de le marier pour qu'il commence enfin une vie d'adulte. Mais la nouvelle vie de Flynn se présente de manière beaucoup plus surprenante, sous la forme du poste de Bibliothécaire qu'il décroche. Car il ne devient pas un simple bibliothécaire. Il devient LE Bibliothécaire (the Librarian, donc), celui qui doit veiller sur la plus grande bibliothèque de l'univers, qui contient également des pièces de musée comme l'Arche d'Alliance (tiens tiens) et Excalibur. Et occasionnellement, il doit sauver le monde.

Le mystère de la lance sacrée (2004), malgré une narration solide et la présence de Kyle MacLachlan, est un peu plombé par l'exposition du personnage et du concept, qui occupent une bonne première demi-heure (sur 1h30). Noah Wyle apporte un indéniable capital sympathie à son personnage, et le côté "Indiana Jones maladroit" de ses aventures ont un charme atemporel. Sa partenaire Sonya Walger assure le quota de féminité et de baston, dans un renversement de rôle déjà vu mais toujours rigolo. Et la dernière scène, ouverte vers une suite, est particulièrement sympathique. Le tout garde un inévitable fumet de téléfilm tourné en studio, mais permet de passer un plaisant moment familial.


"Dans mon contrat, il est dit que je ne
fais jamais équipe avec une moche."
Pourtant, on n'aura aucun mal à se laisser séduire davantage par le deuxième opus, Le trésor du roi Salomon, qui envoie Flynn Carson sur les traces d'Allan Quatermain. Réalisé par Jonathan Frakes, formé à l'école Star Trek (interprète du commandant Riker de La nouvelle génération, il en réalisa une tripotée d'épisodes ainsi que deux films), ce deuxième volet entre immédiatement dans le vif du sujet, avec la découverte du crâne de cristal (tiens tiens tiens, on n'est pourtant qu'en 2006 !), et montre un Flynn Carson bien plus maître de ses actions que précédemment. Le changement est judicieux, et permet une narration sans baisse de rythme, menée pied au plancher par un réalisateur qui tire le maximum de son budget (confortable pour une production télé, mais trop limité pour faire des merveilles) et de son sujet (une enfilade de clichés parfaitement assumés). La direction d'acteurs et le sens du gag de Frakes, qui se réserve d'ailleurs une apparition en clin d'œil, permettent de grands moments de rigolade décomplexés, et on se réjouit de savoir qu'il sera à nouveau aux commandes du troisième épisode, intitulé The curse of the Judas chalice (diffusion aux USA fin 2008).

Le coffret DVD n'est pas là pour révolutionner le monde de l'édition vidéo, et il le fait savoir : zéro bonus, en-dehors d'un lien vers le site internet de TF1 Vidéo (sérieusement, on pensait que ça ne se faisait plus depuis des années, ce genre de niaiserie !), et impossibilité de basculer de la version originale à la version française en cours de visionnage. Les deux pistes sont néanmoins mixées avec un soin égal (un bon son qui pète, mais encodé en 2.0 seulement - est-il besoin de rappeler une nouvelle fois qu'il s'agit de productions télévisées ?), et Noah Wyle est doublé par le même comédien que dans Urgences, ce dont on ne peut que se réjouir.

Deux bons moments à passer, pour peu qu'on n'en attende rien de plus qu'un divertissement enlevé et vite digéré. Dans ce registre, osera-t-on même dire qu'on a pris plus de plaisir au deuxième épisode de ce Flynn Carson qu'aux dernières aventures du héros cinématographique trop attendu de Spielberg ?...

A découvrir

Secret Story - 2008

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    28/12/2008 à 17h42

    Répondre

    tres bien les deux film

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques