2/10

Léa Parker

Quelque part dans Neuilly sur Seine
Siège de la chaîne M6

Nicolas de Tavernost, président de la chaîne, décortique les chiffres des audiences de la Nouvelle Star en se frottant les mains. On frappe a la porte.
"Entrez"
Thomas Valentin, vice président en charge des activités de programme, rentre hésitant : "Vous vouliez me voir patron, y a un problème ? Non ne dites rien ! Si c'est pour les Link Up et les Diadems je sais ça pue ! On a trop misé de pognon sur eux mais on va essayer de rentabiliser tout ça je vous le promets en matraquant à mort la promo et...
"Relax tommy boy c'est pas grave ! Je t'ai pas fait venir pour ça..."
"Ah... ben ouf alors..."
"Je t'ai fait appeler parce que j'ai eu une illumination dernièrement, une putain d'idée de génie même ! Et je me demandais si tu pouvais me caler ça à l'antenne rapido..."
"Euh... c'est comme vous le sentez patron..."
"Cool. Tiens écoute : si je te dis Sidney Bristow, Buffy et Sidney Fox, ça te fait penser à quoi ?"
"Hum... c'est les séries qui passent sur notre chaîne, pourquoi ?"
"Mais encore ?"
"Euh....c'est des femmes peut-être ?"
"Tout juste ! Des femmes ! Et des femmes qui en ont, si on peut dire. Le genre de nana qui met has been les héros bodybuildés des séries d'action classiques tu vois ?
"Ouais je vois... mais c'est quoi votre idée patron ?"
"C'est simple mon p'tit, tu vois toutes ces nanas-là, eh bien elles savent se battre, elles ont un putain de charisme et surtout elles sont malheureusement toutes américaines ! Et ça c'est énervant... c'est pour ça qu'il nous en faut une à nous ! Une GI Jane made in France quoi ! Qu'on rivalise avec ces cons de ricains ! Qu'on leur montre de quoi on est capable. Je me demande comment on a pas eu l'idée plus tôt !"
"Ouais pourquoi pas, mais vous verriez qui dans le rôle de ce tru... euh... de cette wonderwoman ?"
"Je vois grand mon p'tit, je veux la Sonia Rolland pour c't' affaire..."
"Qui ça ?"
"Sonia Rolland banane ! La miss France 2000 bordel ! Oh l'autre il connaît même pas Sonia Rolland ! Je ne vois qu'elle pour être notre héroïne. C'est la future star de demain je t'assure ! Elle est toute mimi et en plus elle a tout d'une grande actrice ! Je te le dis tommy boy, c'est pour moi la future Sophie Marceau !"
"Ah quand même..."
"Ouais pas mal hein ? C'est madame de Fontenay qui me l'a conseillée... Et avec cette nana on va écrabouiller TF1 à coup sûr et son prime du dimanche ; crois-moi mon p'tit, Le Lay va en manger son chapeau..."
"Si vous le dites patron..."
"Ouais, je le sens bien ce truc. Allez file m'arranger tout ça et fait tout péter. Je veux que ça saigne...."

Et à l'arrivée (malheureusement ?) nous nous coltinons quelque chose de bien trop cuit voire de franchement cramé car la série que nous propose M6 patine sévèrement dans le médiocre (mais bon qu'est-ce qu'on espérait vraiment de la chaîne aussi). Le plus curieux dans l'affaire c'est que malgré tout, la chose offerte est atypique, un véritable fourre-tout thématique même, qui lorgne (tant bien que mal) sur les recettes actuelles des séries d'action américaines, et accessoirement allemandes, sans arriver un seul instant à créer chez nous une étincelle d'intérêt. Le challenge (sur le papier) : mettre en place une série rythmée et moderne, est finalement un véritable ratage qu'on a pitié des acteurs qui jouent dedans. On se rend aussi bien vite compte que les producteurs ont, semble-t-il, eu de trop grandes ambitions pour cette série mais par manque de moyen, ou tout simplement manque de talent aux manettes, le résultat est affligeant de nullité et de comique involontaire. La série veut singer Alias mais fait plutôt penser à du sous Julie Lescaut, voire pire ! Lorsque l'héroïne, Lea Parker (la délicieuse et sympathique Sonia Rolland qui fait ce qu'elle peut) tente de se battre comme l'héroïne de ladite série, elle arrive juste à faire des bastons d'une pauvreté chorégraphique même pas dignes de Walker Texas Rangers...
La totalité du casting est du même acabit, composant un soit disant groupe d'experts, pour les "missiondeladernierechancequisauvelasituation", cette fine équipe est composée d'un chef intransigeant mais juste, d'un bidouilleur informatique génial (pléonasme), d'un baroudeur, d'une délurée, d'une casse cou et enfin de notre héroïne Léa Parker : LA Sydney Bristow nationale, le charisme en moins. Et le plus drôle c'est que tout ce beau monde est réuni dans une planque secrète cachée dans une sorte de débarras jouxtant les archives du ministère de l'intérieur ! On se moque, on se moque mais on en oublie d'avancer le pitch de cette "merveille", tiens prenons-en connaissance :

Léa Parker est flic d'élite au sein de la Division des Opérations Spéciales, une cellule ultra secrète de la Police Nationale. Aux côtés de Léa, experte en arts martiaux, Plastrone le patron de la D.O.S, Claire la reine du système D, Alex l'expérimenté et Benoît le spécialiste en nouvelles technologies, complètent cette équipe de choc. Planques, filatures et infiltrations de milieux sensibles, tel est le quotidien de Léa qui intervient dans des univers glamours et inattendus : Grand Hôtel, Hammam, Casino... Un mot d'ordre : confidentialité absolue... alors Léa cache la vérité à son entourage. Aux yeux de tous, elle est simple fonctionnaire, archiviste à la Police Nationale. Léa mène une double vie et jongle entre ses missions secrètes pour le Gouvernement, une jeune demi-soeur débarquée sans prévenir et sa vie sentimentale chamboulée...

Ouais ça a l'air chouette dit comme ça, mais à la vision c'est autre chose je vous le dis. Pour tout dire je m'ennuyais (bien vite) lors des scènes d'action et rigolais lors des scènes dites "dramatiques", il faut voir le jeu de l'actrice incarnant la soeur de Léa Parker pour vous faire une idée. Mais ne jetons pas la pierre, pour une fois qu'une chaîne tente de rivaliser sur le terrain des séries d'action et même si celle-ci se casse lamentablement la gueule : saluons l'effort. Peut-être que ça ouvrira la voie à une prochaine réussite. Quand même M6 ayez pitié de nous ! Remettez plutôt les "anges de choc", c'est nettement plus potable...

PS1 : A noter qu'on a droit (la chance !) chaque dimanche à deux épisodes à la suite, et il faut ajouter qu'il faut être maso pour les suivre (j'ai pas pu, pour ma part le pilote "Grand hôtel" ayant calmé mes ardeurs).

PS2 : explication de la notation, le premier point va pour l'effort malheureux et le second pour la charmante Sonia Rolland, perdue dans cette galère.

Partager cet article
A voir

Léa Parker

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    03/08/2009 à 19h20

    Répondre

    Moi , dans cette série , j'aime bien en particulier le personnage de Camille .

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques