6.5/10

Kyle XY - Saison 1

Un mystérieux individu au physique d'adolescent débarque dans la vie de la famille Trager. Il est caractérisé par une absence de cordon ombilical et par une perte de mémoire. Qui est-il ? D'où vient-il ? Pourquoi est-il là ? Le garçon semble cacher de nombreux secrets...

Incertitude scénaristique


Série fantastique et familiale (diffusion sur ABC Family oblige), la série Kyle XY a été créée par J. Mackye Gruber et Eric Bress, rendus célèbres pour avoir écrit le scénario de Destination finale 2 ainsi que pour l'écriture et la réalisation de L'Effet papillon. Ce programme « familial » donc, se situe constamment en équilibre entre les genres qu'il exploite. Dans les premiers épisodes, le programme surfe sur une vague comique avec un Kyle (Matt Dallas) en grand décalage avec la société. Ces moments constituent d'ailleurs une des plus grandes forces du show. Pour ce qui concerne les mystères, la série s'enferme clairement (et assez rapidement) dans une incertitude scénaristique qui se ressent. En effet, comme beaucoup de séries, Kyle XY a obtenu peu à peu (et grâce à de très bonnes audiences pour ce type de programme) le droit de se poursuivre. La première saison ne contient donc que dix épisodes où les scénaristes semblent eux-mêmes avoir été surpris par le succès.

Bons messages pour la jeunesse


Durant cette première saison, la famille Trager et Kyle tentent d'en savoir plus sur son passé. Pour le jeune homme, c'est à la fois une enquête et une quête identitaire. L'adolescent va être confronté aux humeurs de la famille Trager, entre acceptation et rejet. A ce propos, l'incohérence des personnalités de cette famille est parfois franchement irritante. Plus encore, Kyle se retrouve face aux regards d'une société qui ne laisse pas la place à des individus un peu à la marge. En conséquence, il doit parfois choisir entre le mensonge et la réalité, car a du mal à comprendre la complexité des comportements et actions humains. En cela, avec des propos faciles et souvent évident, Kyle dégage une grande positivité et de bons messages pour la jeunesse américaine.
Malheureusement, la série patine de manière trop évidente pour que le spectateur adulte soit captivé sur la longueur. De plus, les histoires sentimentales d'ados qui découvrent l'amour sont rapidement lassantes. Le personnage de Tom Foss (Nicholas Lea, Alex Krycek dans X-Files) apparaît comme une récurrente dangereuse trop manichéenne et facile. Malgré tout, sur la fin de la saison, l'histoire s'emballe un peu plus, le complot se complexifie et l'on ose espérer pour la deuxième saison, qui commencera sa diffusion le 11 juin 2007, sera plus dense.

Photos : © 2006 ABC Inc.

Partager cet article

A propos de l'auteur

6 commentaires

  • Anonyme

    18/07/2007 à 13h15

    Répondre

    J'ai testé Kyle XY jusqu'au deuxième épisode de la saison 2.

    Dans un premier temps j'ai été séduite par la ressemblance du synopsis
    avec celui de la série John Doe, je me suis donc lancée dans le
    visonnage de la première saison.

    Le mystère autour de l'identité de Kyle est mis au second plan au
    profit de sa découverte du monde. Découverte assez intéressante,
    l'acteur rend vraiment compte des sentiments de ce "nouveau-né" de 16
    ans.

    Puis on est frustré par la non-évocation des questions essentielles
    puis encore plus frustré par la révélation complète et brutale, en fin
    de première saison et début de deuxième, du mystère.

    On perd d'un coup l'intéret suscité et longuement entretenu, Kyle n'est
    plus si ignorant et disparait avec son innocence mon intérêt pour cette
    série.

    Malgré une deuxième intrigue sur fond de chasse à l'homme, la série a perdu son charme si rafraichissant...

    Dommage.


    http://blog.danamacarde.free.fr 


     

  • Anonyme

    27/07/2007 à 23h59

    Répondre

    en effet,si la premiere saison manque un peu de fond, surtout la fin qui est somme toute légèrement baclée.


    La deuxieme repart avec la même idée que notre héros n'as pas révélé tout son potentiel et que s'il n'est plus tout a fait l'ignare du début il le reste encore vis a vis de lui même


     je l'accompagnerai dans son évolution car on sent que la personne derriere cette série est celle qui as fait l'effet papillon ( film innovant de par son concept) 


     


     

  • Anonyme

    17/09/2007 à 03h15

    Répondre

     Je trouve le critique un peu trop simpliste. Le personne de Kyle dans la première saison me semble beaucoup plus interessant, il et très captivant et plein de bons sentiments; c'est justement pourquoi, moi en tant qu'adulte, il me plait bien. C'est une série distrayante et qui ne stresse pas trop son monde comme la plupart des séries. En effet je trouve que la vie en elle même est assez compliqué pourqu'on nous passe tout le temps des séries avec des scénars compliqués, des personnages bizarres. Je trouve justement que  ce que cette série a d'attrayant eszt sa relative simplicité.

  • Anonyme

    01/10/2007 à 16h05

    Répondre

    JE trouve cette série trés intéressante, je trouve que le personnage de Kyle est trés bien joué et montre son évolution au fur et à mesure des épisodes, il a été cré et pourtant lui apprend toute les choses de la vie, l'amour, l'amitié, la colère, la confiance etc...


    Cette histoire est simple et peut donc être regardée aussi bien par les plus jeunes comme les plus vieux....


     


    j'ai hâte de voir la saison 3...

  • Anonyme

    11/12/2007 à 14h18

    Répondre

    KYLE XY EST DE LOIN LA MEILLEURE SERIE QUE JE CONNAISSE BEAUCOUP DE SUSPENCE ON VIT TRES BIEN  L HISTOIRE J ESPERE QU IL Y AURA BEAUCOUP DE SAISON (J AIMERAIS AU MOIS 10 SAISONS CAR JE TROUVE QUE C EST UNE TRES BELLE SERIE ET JE SUIS IMPATIENTE DE CONAITRE LA SUITE)

  • Anonyme

    19/04/2008 à 18h37

    Répondre

    Sauf pour les adultes attardés ados (ou à la rigueur les vrais ados), je ne vois pas quel intérêt on peut trouver à cette série aux ressorts dix fois usés, copie conforme de John Doe avec quinze ans et un nombril en moins. Les acteurs sont inconsistants, les situations ridicules, et je passe sur le lit-baignoire, proprement absurde. Bon, d'accord, je vais faire un effort. Le moins méchant que je peux en dire, c'est que si javais 12 ans, je trouverais que Kyle il est bien gentil et qu'en plus il est trop beau

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques