Krinein recommande

Flopée de films à 9/10 diffusés cette semaine. Petit aperçu d'une semaine relativement chargée.

Kramer contre Kramer
Kramer contre Kramer
Dès lundi, Arte lance le bal avec Kramer contre Kramer qui rapporta cinq statuettes de chez M. Oscar : meilleur acteur pour Dustin Hoffman, meilleur second rôle pour Meryl Streep, meilleur film, meilleur réalisateur et meilleure adaptation. Comme on dit, excusez du peu. L'histoire tient en quelques mots : Madame Kramer quitte son mari, M. Kramer en lui laissant la garde du petit Kramer qui pourtant préférait sa mère, vu le peu de temps que son père parvenait à lui accorder après son boulot dans la publicité. Un film sur les rapports humains, de la mono-parentalité à la difficulté de vivre avec un mari toujours absent. Des thèmes qui, 30 ans après, sont bien évidemment toujours d'actualité. (lundi, Arte)

Conan le Barbare
Conan le Barbare
Autre chaîne, autre film, autre public sans doute. Schwarzenegger dans un de ses plus beaux rôles revêt la peau de Conan le Barbare, le personnage de guerrier typique de l'heroic fantasy créé par Robert Howard. Quel acteur aurait pu mieux incarner cette montagne de muscles que l'acteur américano-autrichien ? Certes le héros perd un peu de son cerveau pendant le passage au grand écran, mais l'adaptation ne perd pas le souffle épique, aventureux et majestueux et reste un formidable opéra brutal et sanglant, fait de muscles, d'épées, d'amitiés viriles, de courses dans les steppes. A voir tout simplement parce qu'il est un des meilleurs films d'heroic fantasy à ce jour. Il faut aussi noter que Direct 8 enchaîne avec la suite, Conan le destructeur. (jeudi, Direct 8)

Danse avec les loups
Danse avec les loups
Signalons rapidement le Lolita de Kubrick  (samedi sur France 3), le moyen Planète des singes de Burton (jeudi, NT1), l'Incassable de Shyamalan (dimanche, NT1), Nos jours heureux avec Jean-Paul Rouve (jeudi, M6) pour nous arrêter mardi sur Danse avec les loups de et avec Kevin Costner. Evidemment ce choix peut étonner, mais Danse avec les loups est un film intéressant sur l'harmonie humaine, qui aurait pu exister entre Indiens et Hommes Blancs. Comme s'ils s'étaient tous assis autour d'un calumet de l'amour et de la paix, version hippie. Sans doute pas la plus réaliste des films sur l'époque, mais de bien belles images qui ont valu 7 Oscars tout de même ! (mardi, France 3)

A découvrir

Krinein recommande

Partager cet article

A propos de l'auteur

Intéressé par beaucoup trop de sujets, nazonfly est en charge de la partie Musique Krinein depuis quelques années. Ce qui ne l'empêche pas de visiter les territoires des livres, du cinéma, des médias et même de sciences et tech.

8 commentaires

  • gyzmo

    20/04/2009 à 17h43

    Répondre

    Très beau screen d'Arnold !


    Ca résume tout à fait l'esprit du film, je trouve.

  • Veterini

    20/04/2009 à 17h48

    Répondre

    Wah le Twist trop puissant :


    Nazgul recommande Shymarmelade !

  • nazonfly

    20/04/2009 à 20h50

    Répondre

    J'aurais même presque envie de le regarder tant on m'a dit que c'était l'un des meilleurs.

  • Anonyme

    21/04/2009 à 17h55

    Répondre

    Oh, ne surtout pas rater le magnifique Incassable, entre autres.

  • Veterini

    21/04/2009 à 18h04

    Répondre

     


    Carrément !




    Parce c'est un truc de malade à la fin Il y a un « Touiste » mortel, où on apprend que Bruce Willis il n'est pas incassable ! En fait Bruce Willis c’est le frère jumeaux de celui qui est mort au début, et comme il est schyzo il se prend pour son frère !



    Et alors, c’est là qu’il y a un « Dabeule Touiste ! » Car à la toute fin,  Bruce Willis se réveil dans le train du début, et on se rend compte que tout cela n’était qu’un rêve !!!!!


    Trop on s'y attend pas koi.

  • el viking

    22/04/2009 à 13h37

    Répondre

    oh?

  • Anonyme

    22/04/2009 à 21h31

    Répondre

    Quand on ne comprend rien à un film, on le résume à un twist qui n'en est même pas un, si l'on a bien suivi l'histoire qui nous est contée.  David Dunn, surement le plus beau role offert à Bruce Willis.

  • Veterini

    24/04/2009 à 16h05

    Répondre

    Oui, bien sûr, tu as raison.


    Mais je voulais pas spoiler la toute-fin : "Le Triple Touist" où alors que Bruce Willis se réveille de son rêve, la caméra prend alors un extérieur du train, et on se rend compte que ce n’est pas un train mais un vaisseau Alien ou des extra-terrestres font des expériences sur la résistance humaine !!!!!



    Et là on est bluffé, totalement.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques