Krinein recommande

Je suis bien embêté pour cette semaine. Il me semble que tout ce que je peux vous conseiller se croisent sur deux jours : le mardi 30 décembre et le jeudi 1er janvier 2009, entourant la Saint Sylvestre comme des gardes du corps.

Eternal sunshine of the spotless mind
Eternal sunshine of the spotless mind
Tout d'abord, Virgin 17 diffuse Eternal sunshine of the spotless mind. Un film de Michel Gondry, auparavant magicien de clips (surtout ceux de Björk) et réalisateur de Human nature. Un film avec Jim Carrey, Kate Winslet, Kirsten Dunst et Elijah Wood. Comme on dit, excusez du peu ! Une histoire d'amour pas comme les autres où Clémentine décide d'effacer de sa mémoire le pauvre Joël. Comme une vengeance dérisoire, il fera de même... et le regrettera vite. Drôle, touchant, émouvant, Eternal sunshine of the spotless mind semble avoir été une réussite pour beaucoup de monde (même si je vous conseillerais plutôt Human nature ou La science des rêves du même réalisateur).

Gremlins 2
Gremlins 2
Toujours mardi soir, mais sur Gulli, la chaîne des enfants, c'est un véritable film culte qui est diffusé. A savoir Gremlins 2 dans lequel l'horreur et la comédie se mélangent allègrement. Pour ceux qui ne connaîtraient pas les Gremlins, il faut dire deux mots des Mogwaïs (oui comme le groupe). Un Mogwaï est une gentille boule de poils, avec deux grandes oreilles et de grands yeux, et que les enfants aimeraient bien avoir en peluche (pas que les enfants du reste, hein maman !). Seulement voilà il faut respecter trois règles avec les Mogwaïs : ne pas les mouiller, ne pas les exposer à la lumière, et surtout ne pas les nourrir après minuit. En effet, le premier les fait se reproduire, le deuxième les tue et le troisième les transforme en une horrible petite bête, aussi méchante qu'un Mogwaï est gentil, aussi moche qu'un Mogwaï est adorable. Dans ce second opus, les Gremlins envahissent un grand immeuble hi-tech, chantent New-York New-York, se transforment en chauve-souris ou en araignée. Idéal pour rire et frissonner. Voir à ce sujet le dossier de Krinein sur les créatures du cinéma.

Conan le barbare
Conan le barbare
Autre jour, autres moeurs. Direct 8 nous propose jeudi une spéciale Schwarzenegger en slip léopard, en armure et en grosse épée dans un enchaînement que n'aurait même pas osé un Chuck Norris des grands soirs : Conan le destructeur et Kalidor, la légende du talisman. A réserver à ceux qui aiment l'heroic fantasy bodybuildée, loin, très loin de Tolkien. Je passe sur les scénarios de ces films puisque là n'est pas l'intérêt. L'intérêt c'est de voir Gouvernator se coltiner des monstres et des vilains pas beaux, avec son regard noir et sa grosse épée. Il n'aura manqué que le premier volet, Conan le Barbare pour que Direct 8 fasse une soirée parfaite. Le bonus c'est que, dans la même soirée, TMC fait aussi revivre le bel Arnold dans A l'aube du sixième jour.

Les oiseaux
Les oiseaux
Enfin, film cultissime parmi les films cultissimes d'un réalisateur qui ne l'est pas moins (cultissime pour ceux qui ont du mal à suivre), Les oiseaux se voient l'honneur d'être diffusés par Direct 8 dimanche soir. Tellement classique que, même sans l'avoir vu, je me permets de vous conseiller. Ne serait-ce que pour pouvoir briller en société et vous dire que, non, vous n'êtes plus totalement ignares en matière de cinéma ! Pour le scénario, il s'agit  d'une adaptation d'une nouvelle de Daphne du Maurier où d'étranges oiseaux attaquaient inexplicablement une ferme des Cournouailles.

Signalons tout de même d'autres films à voir sans doute, voire à revoir : La traversée de Paris (Jean Gabin, Bourvil et Louis de Funès, dans un film pas très drôle sur l'Occupation, Direct 8, lundi), Les aventures de Robin des Bois (avec Errol Flynn, lundi, Arte), Full Metal Jacket (les petites joies de la guerre vues par Kubrick, Direct 8, mardi), Bienvenue à Gattaca (de l'eugénisme futuriste, NRJ12, mardi), La marche de l'empereur (des pingouins sur France 3, mardi, en attendant ceux de mercredi), Sacré Robin des Bois (une Melbrookserie hilarante, jeudi, France 4), Certains l'aiment chaud (Marilyn Monroe qui fait un détour par Arte, jeudi), et tous ceux que j'ai oubliés et qui passent en milieu de journée.

A découvrir

Krinein recommande

Partager cet article

A propos de l'auteur

Intéressé par beaucoup trop de sujets, nazonfly est en charge de la partie Musique Krinein depuis quelques années. Ce qui ne l'empêche pas de visiter les territoires des livres, du cinéma, des médias et même de sciences et tech.

7 commentaires

  • Anonyme

    29/12/2008 à 18h58

    Répondre

    J'aurais ajouté Portés Disparus avec le grand Chuck Norris en James Braddock (celui qui met les pieds où il veut Little John, et c'est souvent dans la gueule) mardi soir sur NRJ12 dans le registre nanar ainsi que Chute Libre (dans la nuit du 30 au 31 vers minuit) sur Direct8 et Good bye Lenin ! sur LCP à 19h30 le 31.

  • nazonfly

    29/12/2008 à 19h33

    Répondre

    Mon problème avec Good Bye Lenin !, c'est qu'il passe environ toutes les trois/quatre semaines sur la TNT. Pourtant c'est un très très bon film, mais je ne peux conseiller inlassablement le même film. Mais j'aurais dû le noter.


    C'est vrai que l'oubli de Chuck Norris est une honte... mais depuis que Bruce Lee lui a cassé la jambe, je n'ai plus confiance en lui. Je pense qu'il n'est pas si fort qu'il veut bien nous le faire croire.

  • gyzmo

    29/12/2008 à 21h08

    Répondre

    Puis bon, un mec qui se laisse arracher les poils du torse par un 2 fois plus gringalet que lui, c'est pas net !

  • el viking

    31/12/2008 à 00h07

    Répondre

    la défaite de Chuck Norris, ça reste néanmoins un des effets spéciaux les plus chers de l'histoire du cinéma, bande de gonzesses! Donc il n'y a pas à s'en faire, il n'a pas perdu! encore heureux, car avec un tel paradoxe, je ne sais pas si notre univers y aurait résisté!

  • gyzmo

    31/12/2008 à 10h30

    Répondre

    Mon oeil !


    Petit rappel des faits :


    Si on emboite convenablement les évènements, on se rend compte avec le recul que ce que le Chuck a perdu de touffe de poils sur le torse, il l'a par la suite récupéré sur son menton !

  • gyzmo

    31/12/2008 à 10h40

    Répondre

    Et inutile de rajouter que Norris a depuis lors endossé le déguisement d'une barbe suite à cette écrasante défaite afin qu'on ne puisse plus faire le rapprochement entre le Chuck de sa jeunesse et la légende qu'il est devenu entre temps 


    Mais à nous, on ne nous la fait pas ! On connaît depuis longtemps le talon d'Achille avec des poils dessus du môssier ha ha ha...

  • el viking

    31/12/2008 à 14h48

    Répondre

    Gyzmo, je n'ai qu'une chose à te dire:

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques