2/10

Koh-Lanta - Saison 1

TF1 a décidé de surfer sur la vague de la real TV grâce aux Aventuriers de Koh-Lanta, en reprenant le concept de Survivor, un jeu qui a pleinement fonctionné en terme d'audience à l'étranger.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le principe, voici la règle du jeu : 16 candidats (8 hommes et 8 femmes) d'âges très différents sont envoyés sur une île déserte avec uniquement un minimum de vivres et doivent se débrouiller pour survivre avec les ressources de l'île. Pour corser le tout (comme si ça n'était déjà pas assez dur), les 16 candidats sont séparés en 2 équipes qui s'affrontent dans des épreuves diverses, pour éliminer (ça ne vous rappelle rien ?) un candidat de l'équipe perdante (ce sont ses coéquipiers qui l'éliminent). Au final, il n'en restera qu'un (syndrome Highlander comme dirait Freud ou Christophe Lambert, je ne m'en souviens plus), qui remportera une forte somme d'argent. Voilà pour la version originale.

La version française de Survivor a quelques particularités : les robinsons volontaires ne seront pas naufragés sur une île unique, mais sur 2 séparées par un bras de mer de 100 m, une île par équipe, situées en mer de Chine. L'émission sera présentée par Hubert Auriol, ancien pilote et champion de rallye. Leurs aventures sur l'île vont durer 43 jours, pendant lesquels ils n'auront presque aucun contact avec d'autres êtres vivants que les varans, les rats, les insectes et les requins habitant dans les alentours de l'île (ainsi que les cameramen).
Présentons maintenant les candidat des deux équipes participant à cette aventure : les koroks, équipe rouge, formée de Gaël, la plus jeune du groupe (18 ans), bretonne baba cool ; Guillaume (24 ans) lui aussi breton, n'étant jamais sorti de sa Bretagne natale ; Guénaelle, publicitaire de 25 ans ; Harry, prothésiste dentaire de 44 ans ; Michelle, la grand mère de 58 ans ; Patricia, la jeune femme mariée de 31 ans, Romain, le jeune (27 ans) des banlieues, champion de France de kung fu et enfin William, 31 ans, intello du groupe, universitaire et célibataire. Passons maintenant aux Lanta-Naï, équipe jaune, formée de : David, le bout-en-train, musicien de 28 ans, Françoise, la ménagère de moins de 50 ans (41 ans), mère célibataire ; Géraldine, jeune femme (27 ans) mariée dynamique ; Jean-Luc, le Rambo, l'homme fort du groupe, malgré son âge (50 ans) commando de marine à la retraite, passe son temps à faire des pompes ou autres durant l'émission, a toute une stratégie pour gagner (mettre des rats dans les moustiquaires de ses concurrents, ne pas trop montrer sa force, il s'est vite fait éliminer). Marie, la jeune fille de 22 ans, étudiante en communication, Sandra, 19 ans, très sexy (syndrome Loana), elle aussi étudiante ; Stéphane, beau gosse du groupe (Jean-Edouard ?), 24 ans ; et finalement Gilles.

Comme vous pouvez le constater, toutes ces personnes sont très hétéroclites, contrairement à Loft Story, ce qui en fait l'un des points fort des Aventuriers de Koh Lanta, car chaque téléspectateur doit pouvoir s'identifier à au moins un candidat, pour mieux imaginer les réactions qu'il aurait s'il était sur l'île.
Passons maintenant au matériel emporté pour chaque candidat et pour chaque équipe : 1 poncho, 1 moustiquaire, 1 foulard aux couleurs de l'équipe, de la Crème solaire, 1 spray anti-moustique, 1 couteau de survie par personne et une ration de riz par jour, plus du matériel pour l'équipe : 2 litres d'huile, 1 kg de farine, 10 boîtes de conserve de légumes, 2 machettes, 1 hache, 1 pelle, 1 wok, 1 casserole, 1 pelote de ficelle, du savon et 1 cuillère en bois.

L'essentiel du principe a été énoncé. Alors que reste-t-il ? Pas grand chose à vrai dire... La réalisation et certains aspects des règles réduisent à néant un effort d'inventivité. En effet, l'aventure n'est pas au rendez-vous, le montage nous fait croire simplement à une vidéo de vacances au camping... Pour le côté trépidant de l'action on repassera ! Et encore plus fort, les épreuves entre les deux équipes (qui permettent d'éliminer des candidats) mettent en évidence l'aspect "colonie" de l'émission. Aucun challenge véritable en perspective. Le seul attrait c'est de voir les concurents dépités face à l'absence de nourriture...

A découvrir

maillon faible (Le)

Partager cet article
A voir

Groupe (Le)

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    30/06/2007 à 12h37

    Répondre

    noel vaincra

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques