3.5/10

Joséphine, ange gardien

TF1 présente... Aïe !

Les séries françaises, et tout particulièrement celles produites ou diffusées par TF1, ont souvent pour point commun une nullité extrême. Mais cela n'empêche pas la diversité. Il y a plusieurs degrés de nullité mais aussi des nullités de plusieurs types. Grossièrement, on peut dessiner deux catégories. La catégorie policière, avec nos « flics de choc » nationaux : Julie Lescaut, Navarro, Une femme d'honneur... Et la catégorie que j'intitulerai « mièvreries et passéismes », avec toutes ces séries, comme L'Instit ou Louis la brocante, qui nous présentent une France démesurément en dehors des réalités, peuplée d'êtres à la naïveté humaniste plus que caricaturale. Joséphine, ange gardien fait bien sûr partie de cette deuxième catégorie. Quand notre héroïne arrive dans une famille à problème, tout change, et cela fini forcément par un merveilleux happy end, une réunion familiale et rigolarde autour d'une table.

Des gentils et des méchants

Eh oui, Joséphine, c'est tout un personnage. Toujours de bonne humeur, souriante, elle lit au travers de chaque nouvel entourage comme dans un livre ouvert. Il faut dire que la série ne brille pas par sa capacité à dresser de grands profils psychologiques. Généralement, il s'agit d'une petite famille dont un ou plusieurs membres ne peuvent être véritablement heureux à cause de quelques personnes trop bourrues qui se braquent contre leur choix de vie. Des gentils et des casse-pieds. Reste à savoir comment notre ange gardien va s'y prendre pour faire émerger l'océan d'amour enfoui tout au fond du coeur des casse-pieds pour que, au final, il ne reste plus qu'un paysage peuplé de « gentils » heureux. Que de palpitantes péripéties en perspective !

Natural born gentils

Mimie Mathy crée avec Joséphine, ange gardien, un personnage proche de son personnage public : un comique de la personnalité démesurément appuyé, souvent proche de la bouffonnerie. Joséphine, ange gardien donne un peu dans le genre mélodramatique et dans la comédie de moeurs. Le message est toujours celui de la tolérance, mais asséné avec beaucoup de mièvrerie et de simplisme. Tout le monde est beau et gentil, il suffit juste de trouver l'étincelle qui fait chavirer tous les coeurs dans le bonheur de l'harmonie, de l'écoute et de la compréhension mutuelle. Jamais, ô grand jamais, la série n'aborde les problèmes plus houleux, très souvent à la source de conflits humains. On ne parle pas des violences réelles, on ne parle pas des problèmes économiques et sociaux. Les seuls excès de violence que vous pourrez entrevoir dans Joséphine, ange gardien, sont les redoutables départs de table précipités. « Si c'est comme ça, j'm'en vais ! ». Tiens... Ca renvoie à beaucoup de téléfilms et séries françaises du même genre...

Made in France

Comme toute série française qui se respecte, Joséphine, ange gardien présente des acteurs très médiocres et une réalisation plus que grossière. Une série TF1 dans laquelle on essaye de vous faire comprendre par la caméra qu'un personnage est en colère, c'est un peu comme un enfant de huit ans qui veut vous amener à lui acheter un gros jouet. Ca se sent venir... La réalisation appuie considérablement sur l'enchaînement des gros plans aux mines torturées, des plans saisissant des tics et gestes d'humeur prononcés. Si, après ça, vous ne comprenez pas qui sont les gentils et qui sont les méchants, on ne peut plus rien pour vous ! Dans sa structure aussi, Joséphine, ange gardien, renvoie beaucoup aux séries françaises d'aussi pauvre qualité. Le cheminement est ultra classique, avec un empilement d'événement plus ou moins malheureux et, vers la fin, un ou deux gros déclencheurs en guise d'élément de résolution, qui font avouer tout à tout le monde.

Joséphine, ange gardien fait partie de ce que l'on appelle avec trop d'indulgence « le divertissement familial ». Inoffensif, gentillet, épuré. Une recette qui marche. Joséphine, ange gardien existe depuis 1998 et rassemble en moyenne huit millions de téléspectateurs à chaque diffusion.

Partager cet article
A voir

Glamour

A propos de l'auteur

23 commentaires

  • Anonyme

    05/08/2007 à 13h46

    Répondre

    C'est une trés bonne série avec mimie mathy . Cette série apporte de la gaieté dans ce monde de brute;

  • Anonyme

    27/08/2007 à 23h14

    Répondre

    Après cette série qui est positive, pourquoi VOUS CASSEZ TOUT EN  ARNAQUANT  les gens qui appelent le 3209 à 1€35 la minutes ?

  • Anonyme

    28/08/2007 à 11h13

    Répondre

    @yoyo :


    1,35 €/par appel + 0,34 €/min et pas 1,35 €/min


    Sinon c'est certe une serie d'une qualité "artistique" très moyenne mais elle remplie à merveille sont rôle premier : divertir les téléspéctateurs.

  • Prospero

    28/08/2007 à 14h22

    Répondre

    Divertir ? Je n'ai pas eu le sentiment d'être divertie. D'être considérée par le producteur comme une sombre crétine, oui, mais pas d'être divertie...

  • Anonyme

    16/09/2007 à 20h28

    Répondre

    Je suis à la retraite et constate que les nouvelles journalières ne font que parler de massacre, guerre films d'horreur et il est raffaichissant à l'occasion de regarder ce genre de série. Pour ceux ou celles qui n'aiment pas ce genre de série, ils n'ont qu'aller sur un autre postes..Il serait grands temps d'arrêter de gaver les jeunes avec des films ou la vision du sang est la principale raison d'exister


     

  • Prospero

    16/09/2007 à 21h12

    Répondre

    Oui, masquons la réalité pour ne pas fatiguer nos esprits et contentons-nous d'un optimisme à la fois irrationnel et laid, ça vaudra mieux pour nous les jeunes.

  • Anonyme

    05/11/2007 à 22h50

    Répondre

    Les "jeunes" comme on les appelle ne sont pas stupides et savent distinguer la réalité d'une série télévisée qui n'a d'autre but que de divertir son public en apportant un peu de fraîcheur. Alors certes, c'est très classe de lire Télérama, de n'apprécier que les films serbo-croates et d'en débattre dans les hauts salons, tout en se tenant bien éloigné de la franchouillardise de Joséphine; on ne va pas se compromettre avec ça, ho non, quelle honte! Joséphine, c'est pour les simples d'esprits, Madââme... hé bien du haut de mes jeunes 22 ans, j'aime regarder cette série qui a le mérite d'apporter de la fraîcheur entre les films qui se terminent toujours mal et les autres qui prônent la violence, l'horreur ou autres principes du même tonneau.

  • Wax

    05/11/2007 à 23h15

    Répondre

    Allez, pour réconcilier tout le monde je propose de doubler "Joséphine" en serbo-croate.

  • Anonyme

    06/11/2007 à 01h01

    Répondre

    franchement joséphine c totalement un bonheur iréel qui malheureusement je ne la verai jamais !!!

  • Anonyme

    06/11/2007 à 22h02

    Répondre

    J'aurai honte de critiquer josephine comme vous le faites, c'est ne serie super mignone, qui donne de l'espoir, bien sur si vous preferez les idioties qui passent sur tf1 le dimanche soir c'est votre chpoix mais votre avis negtatif gardez le au lieu de couper les seuls moment de bonheur qui passent sur tf1

  • Luz

    06/11/2007 à 22h10

    Répondre

    Alors, par curiosité je me suis posée la question "mais qui a t'il le dimanche soir sur TF1 la semaine prochaine : et pas de bol, pour une fois ca sera bien : Coeur des hommes.

  • hiddenplace

    07/11/2007 à 02h04

    Répondre

    Ouais, et moi je vais le regarder d'une manière ou d'une autre, vu que je suis allée voir Le coeur des hommes 2 sans avoir vu le premier, et que j'ai trouvé ça vraiment très joli! (à ce qu'il paraît, le premier est encore mieux!)


    Sinon jamais regardé Joséphine machinchouette

  • Anonyme

    12/11/2007 à 19h43

    Répondre

    Et puis ce qu'il y'a de bien dans cette série, c'est que pour une fois on a pas affaire à une actrice qui a réussi grâce à son cul !

  • Anonyme

    12/11/2007 à 19h54

    Répondre

    En vérité je vous le dit du haut de mes 188 centimètres :





    ON A TOUJOURS BESOIN DE PLUS PETIT QUE SOIT !






    Et puis même les nains ont commencé petits, alors...






    Là-dessus, c'est bien que les handicapés ont droit eux-aussi d'être des vedettes-télé, et cela même dans une série nunuche... Vous vous rendez compte, un handicapé vedette de la Télé, on avait pas vu cela depuis "l'homme de fer" avec R. Burr !!!

  • Anonyme

    31/05/2008 à 15h21

    Répondre

    Josphien ange gardien, est un série ou l'on peut encore rêver, et où il n'y a pas besoin de violence pour attirer les foules!


    Deplus, l'actrice Mimie Mathy sait nous faire vivre l'histoire avec elle.


     


    Sachez enfin, que quand on fait des critiques sur une chose ou l'autre, on prend au moins ses renseignements : Josphine ange gardien existe depuis bien plus longtemps que 1998! Comment voulez vous être crédible ? 

  • riffhifi

    31/05/2008 à 16h31

    Répondre

    C'est vrai. Le premier épisode a été diffusé le 15 décembre 1997. Bien longtemps avant 1998 donc : plus de deux semaines.

  • Anonyme

    31/05/2008 à 19h02

    Répondre

    "Divertissant" ? Je rigole doucement...


    Qu'on ne soit pas un amateur de voilence gratuite, d'érotisme cru, je peux le comprendre. Moi même, à l'occasion, je ne dédaigne pas regarder une gentille petite comédie romantique ou re-mater un vieux Disney des familles.


    Mais faire comme si "Joséphine" était le dernier rempart (français) contre la tornade abrutissante des blockbusters (d'outre-atlantique) dopés au sexe et au gunfight (sans parler de ces honteuses palmes d'or serbo-croates), c'est un peu fort de café, si je puis me permettre.


    Soyons francs, si le seul défaut de la série de Mimi était un légère exces d'optimisme dans sa représentation des rapports humains, on pourrait encore faire preuve d'indulgence. Mais là, le rythme est mou, les rébondissements perceptibles à trois kilometrès et les personnages totalement transparents. Et oui, plus que gentil, Joséphine est "mièvre". Personnellement, il m'apparait que ce sont de bien trop gros défauts pour être ne serait-ce que divertie. En d'autres termes, les seules fois où je m'y suis risquée, je m'y suis ennuyée comme un rat creuvé.


    Ayant confiance en la nature humaine en générale et télévisuelle en particulier, je continue à penser qu'on pourrait, nous, Héxagonaux, tourner des séries de qualité pour agrémenter nos soirées charantaises, et ce sans y inclure ni sexe ni violence. "Joséphine" n'entre clairement pas dans cette catégorie.

  • Anonyme

    24/07/2008 à 23h32

    Répondre

    jespére qu'un jour vous aller faire un episode de josephine ange gardien a charvieu

  • Anonyme

    27/07/2008 à 16h29

    Répondre

    j adore de trop la serie josephine ange gardien ces tres divertissant et cet une joie de retrouver la merveilleuse et talentueuse mimmi maty

  • Anonyme

    27/07/2008 à 16h36

    Répondre

    ces vrai sa arreter de critiquer les magnifique serie comme josephine ces tres divertissant si vous n avez jamais regarder cette serie alors regarder la vous ne serez pa decus si vous la regarder vous verrez que ces divertissent pour les enfants pa de violence dedans que de la joie et de la bonne humeur alors svp les gens les critiqueur au lieu de critiquer cette serie critiquer sans d autre parce qu il y a pire comme serie je ne citerez pa de nom merci

  • Bung

    27/07/2008 à 17h02

    Répondre

    Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.


     


    Et toujours seul un samedi soir

  • Anonyme

    13/06/2009 à 10h51

    Répondre

    Cé trop cool !!! 

  • Anonyme

    09/08/2009 à 22h20

    Répondre

    Cette série est à l'image des autres séries françaises: mièvre et abrutissante, pas de scénario, techniquement à la ramasse et par dessus tout mal jouée. Les gens apprécient parce que les gens n'ont pas le choix (à quand du Six Feet Under, The Wire, The Shield, BSG, etc... en prime sur nos grandes chaines !!!).


    Aux défenseurs de cette série avec le prétexte ridicule du divertissement, regardez un jour une série HBO, vous comprendrez ce que divertissement intelligent veut dire.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques