2.5/10

John Doe

Un homme se réveille nu et amnésique sur une île au large des côtes de Seattle. Il ne sait pas qui il est, ni comment il est arrivé là. Cependant il voit en noir et blanc, et il a une marque mystérieuse sur la poitrine. Il est aussi doté de solides connaissances, une connaissance encyclopédique même !

Ainsi commence John Doe, une série qui sur le papier a tout pour devenir une série culte dans la lignée du Caméléon. L'excitation nous gagne (surtout votre serviteur), et on se précipite vers notre téléviseur avec empressement. Hélas on déchante très très vite...

Début prometteur...

En effet la série part sur les chapeaux de roues, tel le génial Jarod, le héros entame une quête d'identité en utilisant ses dons exceptionnels pour savoir qui il est : il s'enrichit très vite afin d'utiliser tous les moyens technologiques disponibles (base de données des disparus, télévision, presse etc.) et c'est durant ses recherches qu'il croise la route de l'inspecteur Frank Hayes qui enquête sur la disparition d'une jeune fille, sans doute enlevée. Jarod... oups lapsus, monsieur John Doe décide de l'aider car pour la première fois il voit en couleur. En effet en voyant la photo de la fillette, il la découvre en couleur. Et il semblerait que ce passage colorisé marque un tournant dans la série, peut-être bien. Mais bon, on peut dire aussi que c'est là que nous commençons à perde de notre intérêt pour la série.

... Et le soufflé retombe.

En effet la série prometteuse se transforme par la suite en une sorte de dérivé de La sentinelle, période dure (quand Sandburg, le chevelu, devient tête-à-claque) avec dans le rôle du héros "Jim Ellison", héros-gadjet de la série susnommée, John Doe. Celui-ci devient au fur et à mesure une sorte de "solution de facilité" pour faire avancer le récit : style le flic n'arrivant pas à choper un criminel dangereux et insaisissable (Fantômas ?), devinez à qui il vient quémander de l'aide ? Bingo ! A son vieux pote Doe !
Et la série s'enfonce dans les rebondissements téléphonés digne de L'Agence Tous Risques, avec un duo improbable formé par l'inspecteur Hayes et Doe aussi sexy que le duo de Sentinelle. C'est dire la frustration que l'on ressent à la vision.
Autres faiblesses de la série ? D'une part, des personnages secondaires complètement inutiles mais répondant au besoin impératif de "sociabiliser" le héros ; nous avons donc un patron de bar philosophe et blasé, Digger (genre "vieux sage") qui prend Doe sous son aile, une jeune fille, Karen Kawalski, naïve et impulsive venant de la rue qui trouve en Doe "le père/grand frère qu'elle n'a pas connu" (plus cliché, tu meurs) et enfin la chef de l'inspecteur Haynes, le lieutenant Jamie Avery, archétype de la femme forte au travail et femme fragile dans le privé (cliché type des séries dites "psychologiques").
Et d'une autre part, la grosse mocheté qui plombe bien l'envie de poursuivre la vision de la série, l'introduction d'une ambiance style X-files complètement foirée (une mystérieuse organisation "mystico-techno-ésotérique" de sourds-muets sans doute responsable de l'amnésie de Doe et qui tente de le manipuler) et aussi une tentative vaine pour mettre en place une ambiance paranoïaque et oppressante façon L'homme de nulle part.
Tout est fait pour désespérer les sérievores endurcis à la mêlasse télévisuelle.

L'an dernier, Oz fut une belle avancée lors de sa diffusion sur M6, la première saison était bien doublée et on attendait impatiemment, en se frottant les mains, la suite mais, malheureusement, M6 n'a pas cru bon continuer, pour quelle raison ? Mystère. Voilà encore une fois la façon dont la télé se fout de la gueule de ses téléspectateurs, et des gens en général, au lieu de s'activer à mettre en place des séries dignes d'intérêt, il nous balance "ça" : John Doe, l'histoire d'un anonyme, avec une intrigue anonyme et des acteurs méritant l'anonymat. Cela aurait été mieux, pour tous, si la série était resté anonyme. Franchement... faut pas pousser mémé dans les orties.

PS 1 : A noter, on peut le leur accorder, l'excellente bande son de la série à base de Coldplay, Hives, Strokes et toute la scène garage rock en vogue...

PS 2 : M6 escroc ! Rendez-nous vite Oz !

A découvrir

Sugoi !

Partager cet article
A voir

Tiger Sushi

A propos de l'auteur

7 commentaires

  • Anonyme

    26/07/2007 à 02h07

    Répondre

    Bof l'article..je trouve la série géniale et l'article plutot nul au contraire..heureusement que l'auteur s'est arrêté car on s'essoufle vite à le lire! regardez la série plutôt!

  • Anonyme

    18/05/2008 à 16h25

    Répondre

    Vraiment il ya du bon dans l'article en ce qui concerne m6 et le foutage de gueule en notre encontre, mais au sujet de la serie je ne suis pas d'accord je la trouve vraiment super et je pense que l'auteur de l'article n'a vu que 3 ou 4 episodes et a juger bon de donner son avis, mais bon chez moi un repas je le termine avant de dire ci je me suis regaler.

  • Anonyme

    18/05/2008 à 16h42

    Répondre

    Un avis bien tranché, et signe d'une incrédulité et d'une stupidité à toute épreuve. Je me souviens d'un article sur Prison Break, qui a eu une notation de 8.5.


    Pourtant, cette série est pleine de clichés : un gars innocent, au milieu d'une intrigue gouvernementale à la sauce "XFiles ratée". Et après, on vient nous dire que John Doe - série avant gardiste mais imparfaite - est une bouse.


    Serait-il possible que notre humble serviteur soit embourbé dans des bouses télévisuelles pseudo-choc (je cite :"Prison Break, la série choc") ? Ou encore ait un esprit tellement arrêté et tranché qu'il ne voit pas plus loin que le bout de son nez ?


    Cette notation n'est pas fondée sur des crtères précis, juste sur les goûts d'un pseudo critique anonyme et qui ferait bien de rester dans l'anonymat et de ne pas nous brûler les yeux avec "3615 je raconte des goûts télévisuels en les faisant passer pour des critiques".


    À bon entendeur.

  • Kei

    20/05/2008 à 14h05

    Répondre

    Je ne connais rien de toutes ces séries, mais avec une critique datant de 2003, ça me semble dur d'invoquer un abrutissement dû à Prison Break.

  • Anonyme

    15/01/2009 à 18h56

    Répondre

    non mais là faut arrêter de dire des conneries pareilles !!!cette série est géniale et captivante,franchement celui qui a  fait cette pseudo chronique ferait mieux d'arrêter d'écrire des kro'...enfin pfff 

  • Anonyme

    27/08/2009 à 11h18

    Répondre

    Très bonne série qui change des séries americaine à l'eau de rose. Bref domage qu'il n'y ai eu qu'une seule saison.


     

  • Anonyme

    07/09/2009 à 15h21

    Répondre

    jmré kil mettent la saison 2

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques