9/10

Internet Movie Database (IMDb)

Quel est le premier film de Jean-Paul Belmondo ?
Qui est cet acteur qui apparaît furtivement au début de Irréversible de Gaspard Noé ? Quel a été le budget de la Ligne rouge de Terrence Malick ?
Combien le Titanic a-t-il rapporté d'argent lors de sa première semaine d'exploitation ?
Quel est le titre original de L'au-delà de Lucio Fulci ?
Quand est sorti Ma nuit chez Maud de Rohmer dans les cinémas américains ?
Quels ont été les nominés pour l'Oscar du meilleur réalisateur en 1953 ?

Des questions les plus banales aux interrogations les plus pointues, IMDb est une véritable mine d'or pour tout cinéphile. The Internet Movie Database est une base de données spécialisée en cinéma, consultable gratuitement à partir d'Internet. IMDb est un très bon exemple de site utilisant intelligemment l'hypertextualité permise par Internet. En partant de la filmographie d'un réalisateur, on peut rebondir de film en film et de casting en casting pour atterrir finalement sur un tout autre profil. IMDb recense tous les films produits depuis l'invention du cinéma et intègre même dans sa base de données les téléfilms et séries. Ce quadrillage, très efficace et complet, permet par exemple de découvrir qu'un acteur est apparu en guest dans telle ou telle série. Pour que les usagers s'y retrouvent, chaque profil est subdivisé selon le type de performance : acteur (actor), réalisateur (director), producteur (producer), scénariste (writer, screenplay), compositeur de la B.O. (composer), etc... Sont même recensés les apparitions télévisuelles, ainsi que les contributions diverses (Archive Footage, Miscellaneous Crew). IMDb est une société possédée et gérée par Amazon.com, mais sa construction est collective, même si la possibilité d'écrire pour IMDb n'est pas toujours très apparente, contrairement à Wikipédia. L'internaute peut participer au perfectionnement d'IMDb en complétant une fiche de film, en rajoutant une citation, en votant, mais il lui faut tout d'abord s'enregistrer, gratuitement, par un système de confirmation par mail, de la même façon que l'on se crée un compte sur un forum. Chaque commentaire posté pour un film est signé de l'email de l'auteur. IMDb est consulté chaque mois par environ 35 millions d'internautes. En observant les statistiques de vote, sur lesquels nous reviendrons dans la suite de cet article, on peut se rendre compte que la moitié des utilisateurs semble être non états-unienne. Pourtant, IMDb est et demeure unilingue, c'est là son principal défaut, celui de ne pas s'adapter à une population mondiale plus large.

Une avalanche d'informations

Le principal attrait d'IMDb, ce sont les fiches de film. Elles sont toujours extrêmement développées. On trouve tout type d'informations. La plupart des usagers d'IMDb ne captent que les informations proposées dans le corps de l'article, à savoir un aperçu du casting, et de petits extraits de chroniques, citations, tests DVD... Hors, sur la fameuse colonne de gauche, que l'on regarde trop peu, une foultitude d'informations sont proposées, organisées en chapitre comme suit :

  • La vue d'ensemble (Overview) - Il s'agit des informations généralistes proposées d'entrée, sur la fiche de chaque film, en corps de page. Est ensuite disponible, dans la même catégorie, la liste complète des intervenants au film, du premier rôle au plus anecdotique figurant.
  • Les récompenses et chroniques (Awards & Reviews) - On recense ici les prix et nominations obtenues par le film à travers le monde, sans se limiter aux Oscars. Plus impressionnant encore, le recensement de dizaines voire de centaines de chroniques et critiques : des articles en dehors du site (external reviews) et des commentaires laissés par des usagers (User comments).
  • Mot-clés et citations (Plot and Quotes) - Sont recensés dans l'une des sous parties de ce chapitre tous les mots clés permettant d'accéder à un film. Par exemple, dans la liste des mots clés pour le film Les Affranchis de Scorsese, on retrouve des mots comme « drogues », « contrebande » et « mafia ». Ce recensement est un travail documentaire. Quand un usager d'IMDb cherche un film de contrebande, il tape « contrebande » dans le moteur de recherche interne en sélectionnant dans la barre de défilement « Keywords » (mot-clé, voir la capture d'écran ci-dessous) et accède à une liste de films parlant de contrebande, dont Les Affranchis. Toujours dans cette catégorie, on peut aussi accéder aux résumés de film réalisés par des usagers (Plot Summary) ou par la société Amazon (Amazon.com summary). On trouve aussi une liste des citations marquantes du film (memorable quotes). Idéal pour retrouver dans quel film vous avez entendu une déclaration qui vous reste en tête. Vous cherchez par exemple dans quel film entend-t-on la phrase devenue célèbre « You talkin' to me? » (« C'est à moi qu'tu parles ? »). En recopiant la citation exacte dans le moteur de recherche IMDb et en choisissant dans la barre de défilement « quotes » (citation), on retrouve le film en question, Taxi Driver (voir la capture d'écran ci-dessous)
    ___________________________________________________________________

___________________________________________________________________


___________________________________________________________________

  • Les anecdotes (Fun Stuff) - Dans cette partie, on trouve des informations sur les fins alternatives, les anecdotes de tournage, les références faites dans d'autres films, les erreurs de film, les gaffes et la liste des titres de la bande originale.
  • Autres informations (Other Info) - Une rubrique fourre-tout. Avec la liste des DVD sortis dans le monde (toujours linkés vers Amazon, bien sûr), les résultats du film au box office (parfois recensés à la semaine), le budget, les dates de sortie dans tous les pays du monde (release dates), les lieux de tournage (filming locations) ainsi que des informations plus techniques (technical specs, laserdisc details, DVD details).
  • Les éléments promotionnels (Promotional) - La partie recense les slogans, affiches, bande annonces et photographies promotionnelles du film.
    ___________________________________________________________________


___________________________________________________________________

  • Les liens extérieurs (External Links) - Comme son nom l'indique, il s'agit d'une série de pages de liens, qui peuvent amener vers des sites de fans, de fond d'écran, d'extraits vidéos ou sonores du film en question.
  • De l'interactivité

Les fiches d'acteurs, scénaristes ou réalisateurs sont beaucoup moins complètes que celles de films. On retrouve trois catégories : la filmographie (avec des possibilité de repenser le classement par genre, époque ou popularité), la biographie (articles rédigés par les usagers, photographies, news) et les liens extérieurs. Le contenu proposé est beaucoup moins intéressant et, pour se documenter sur un auteur, on préférera chercher ailleurs que sur IMDb.

Outre l'avalanche d'informations sur les films que nous venons de passer en revue, IMDb propose un autre aspect intéressant dans son fonctionnement : l'interactivité. Comme nous l'avons vu, chacun peut contribuer au perfectionnement du contenu de la base de données. Mais la participation des internautes est plus basée sur le vote. Pour chaque film, une note est délivrée, moyenne de toutes celles données par les internautes. Mais IMDb ne s'arrête pas là. Le site transforme ces votes en statistiques. Ainsi, on peut consulter le top 250 des films les mieux appréciés des usagers d'IMDb. Un classement intéressant, qui sort de l'ordinaire des habituels tops dressés par les médias et communautés de cinéaste. On retrouve, par exemple, à la deuxième place du classement, le film Les Evadés (The Shawshank Redemption) de Frank Darabont, dont on parle habituellement très peu. Un flop a aussi été mis en place (IMDB Bottom 100), avec un concours des films les plus mal notés. Le gros du travail statistique d'IMDb se situe cependant ailleurs. En cliquant sur la cellule de vote pour un film, on accède à une page statistique rendant compte du nombre de personnes ayant voté pour chaque note (de 0 à 10). On peut ensuite consulter les fluctuations démographiques (Demographic breakdowns) : les votes des femmes, des hommes, par tranche d'âge et situation géographique (pour cette dernière, le rapport est assez primaire : états-unien ou non états-unien). Chaque usager, une fois enregistré, peut accéder à son profil, avec l'historique de ses votes, commentaires, messages et ses statistiques personnelles.

___________________________________________________________________


___________________________________________________________________


La commercialité

IMDb appartient à Amazon.com, et ça se sent. A trop s'amuser à cliquer sur tout ce que l'on nous propose sur IMDb, on finit par se retrouver sur la page d'achat d'un DVD. Les bannières publicitaires et autres liens sponsorisés, présentes depuis 1996 sur le site, sont fleuves. Trop vous enfoncer dans les spécificités vous amènera souvent à des sites commerciaux. Par exemple, en cherchant des affiches et photographies de films sur IMDb, on est souvent redirigés vers des magasins de posters. Quant aux bannières animées, elles sont toujours en rapport avec le cinéma, ce qui est moins dérangeant. On notera aussi l'existence d'un portail professionnel : IMDb Pro, accessible gratuitement les deux premières semaines, puis payant.

Un site de passé et d'avenir

Le très gros défaut d'IMDb, c'est qu'il est américano centré. Même si les concepteurs ont aménagé pour les francophones une interface très partiellement francisée (http://french.imdb.com/), la base de données reste essentiellement pensée pour les états-uniens. Les sorties cinéma mises en valeur sont celles des Etats-Unis et les statistiques prennent peu en compte la diversité géographique des non américains. Les émissions de télévision recensées sont celles diffusées en Amérique, les traductions des titres originaux proposées sont peu étendues. Pour participer réellement à la vie d'IMDb et pour l'utiliser de manière soutenue, il faut maîtriser l'anglais. Autre frein à l'utilisation totale d'IMDb, la nécessité d'être enregistré - à la manière de ce que l'on demande pour un forum - pour accéder à toutes les fonctionnalités. Le contenu est peu rédactionnel et quand il l'est, il s'assume comme ouvertement subjectif, avec les commentaires. Il s'agit surtout de rendre compte d'informations ponctuelles (dates, castings, événements). Globalement, les erreurs sont rares même s'il est toujours utile, dans le cadre d'une recherche, de confronter ses sources pour plus de sécurité. L'autre gros problème d'IMDb est une difficulté d'accès au corpus et à la totalité des services proposés. Le problème des beaux projets, c'est qu'ils se noient dans leur propre richesse. Prenons par exemple Word, le traitement de texte de Microsoft. Une majorité de personnes se servent de ce programme mondialement reconnu, mais pourtant, des études ont révélé que la plupart des usagers ne maîtrisent qu'un dixième des possibilités offertes par le logiciel. Avec IMDb, le problème est à peu près le même. IMDb est un véritable outil, fourmillant de possibilités de croisement, de filtres, de catégories. Sans s'y plonger intensément, on ne connaît qu'une faible proportion des services proposés. Autre problème, plus minime, la récente investiture du genre jeux vidéo. IMDb commence en effet à étendre son travail de recensement et de recherche d'informations au domaine des jeux vidéo. A trop vouloir se diversifier, IMDb va peut être y perdre en identité. On voit plus difficilement le rapport entre les personnalités du cinéma et du jeu vidéo qu'entres celles du cinéma et de la télévision et des séries.

Rappelons pour conclure qu'IMDb est l'un des plus vieux projets du Web. Il existe depuis 1990 et est aujourd'hui reconnu comme la plus grande base de données de tout l'Internet.

A découvrir

Isa

Partager cet article

A propos de l'auteur

18 commentaires

  • schiste

    22/03/2006 à 09h40

    Répondre

    Il est clair que imdb est une institution en soit... complet, il continue perpétuellement de se dévelloper... par contre y a un hic qui n'a pas été abordé dans la critique, ou alors j'ai zappé ce passage sans faire attention, c'est la forme...

    Imbd est pas agréable. Il est vieux et ça se sent Je m'explique, dans les sites de nos jours on a le droit à un minimum de mise en page et d'esthétisme... là c'est réduit à ce qu'on faisait y a 10 ans ... et encore meme pas. C'est une base de donnée brute, avec les cpacités d'une bonne bdd mais une interface qui invite pas vraiment à la navigation.

    Autant j'adore quand c'est épuré, là c'est "vide" (je parle de la forme)... j'ai toujours voulu me plonger dans imdb mais l'interface m'a très largement refroidis..; du coup je ne m'en sert que très ponctuellement pour des infos ultra-précise, alors qu'avec un minimum de "modernisation" on pourrait passer ses journées dessus

    Je crois que le 9 reflète bien le contenu mais pas du tout le contenant

  • naweug

    22/03/2006 à 09h42

    Répondre

    Je l'utilise assez souvent et je l'ai trouvé toujours très complet.. sauf pour les têtes d'acteurs qui sont moyennement connus, dont les photos ne sont pas à jour

  • nazonfly

    22/03/2006 à 10h57

    Répondre

    IMDB est pile-poil dans l'idée idéale qu'on peut avoir du web : avoir accès à un nombre important de données. Certes tout n'est pas parfait et les reproches éventuels seront les mêmes qu'on peut faire à Wikipedia par exemple ou à n'importe quelle encyclopédie, n'importe que livre etc... On est obligé de faire confiance à un support...

    Même si le site est en anglais, il est assez facilement compréhensible je trouve, et les informations sont atteignables sans problème. Je pense que la majorité des utilisateurs (comme moi par exemple) se sert principalement de IMDB pour trouver les autres films de tel ou tel réalisateur ou acteur. Dans cette utilisation limité, il n'y a pas vraiment de problèmes de langue.

    Au niveau du design du site, je pense que l'aspect dépouillé (plutôt que vieillot) est un choix. Et je trouve qu'il est assez clair et qu'au niveau chargement une interface pauvre est parfois plus intéressante qu'une trop riche. Question de goût sûrement...

    En ce qui concerne la publicité, elle ne m'a jamais vraiment gêné dans mes recherches. En faisant un parallèle avec Allociné qui est un peu la même chose au niveau français, on se rend compte que la pub est beaucoup moins présente. Sur Allociné, il y a des calques annonçant la sortie des prochains blockbusters, ainsi qu'une immonde bannière en haut de page... Rien n'est parfait sur le web!

  • schiste

    22/03/2006 à 11h03

    Répondre

    Je maintient mon vieillot ^^...en fait c'est comme avant... des bords pages surchargés et le centre en arial noir sur fond blanc (pour la police je dis au hasard)...

    Parceque les menus sont "lourds" et les pages sont mornes...

    On est sortis de l'époque ou www c'etait un server en suisse

  • iscarioth

    22/03/2006 à 11h16

    Répondre

    schiste a dit :
    Il est clair que imdb est une institution en soit... complet, il continue perpétuellement de se dévelloper... par contre y a un hic qui n'a pas été abordé dans la critique, ou alors j'ai zappé ce passage sans faire attention, c'est la forme...

    Imbd est pas agréable. Il est vieux et ça se sent Je m'explique, dans les sites de nos jours on a le droit à un minimum de mise en page et d'esthétisme... là c'est réduit à ce qu'on faisait y a 10 ans ... et encore meme pas. C'est une base de donnée brute, avec les cpacités d'une bonne bdd mais une interface qui invite pas vraiment à la navigation.

    Autant j'adore quand c'est épuré, là c'est "vide" (je parle de la forme)... j'ai toujours voulu me plonger dans imdb mais l'interface m'a très largement refroidis..; du coup je ne m'en sert que très ponctuellement pour des infos ultra-précise, alors qu'avec un minimum de "modernisation" on pourrait passer ses journées dessus

    Je crois que le 9 reflète bien le contenu mais pas du tout le contenant


    C'est un reproche que l'on peut faire à IMDb et qui m'a totalement échappé. Après avoir lu ton post je suis allé y refaire un tour et c'est vrai que si l'on compare le site à d'autres à l'interface plus élaborée, on se rend bien compte que l'esthétique est un peu vieillote. Mais cela ne m'a jamais interpellé jusqu'à ce que je te lise, très certainement parce que, dès le départ, j'ai considéré IMDB comme un espace de contenu (une base de donnée, on le comprend dès le titre). Ca ne doit pas les empêcher de soigner leur interface, c'est vrai : l'utilisation de l'arial et du times new roman est clairement abandonnée par la plupart des sites d'envergure depuis pas mal d'années... Cela dit, le gêne ressentie au parcours prolongé est peut être moins due à l'interface qu'au fourmillement d'informations détaillé dans la critique...

  • schiste

    22/03/2006 à 11h27

    Répondre

    Hmmmm... bon faut dire que pour les sites web je suis super critique, j'ai pas encore trouvée de site dont l'interface me plaisait vraiment ^^

    Pour imdb, comme pour tout site, c'est un média et même si le contenu est magnifique, il FAUT que la forme soit agréable. Un magazine genre "Rune" (vieux mag des années 80') a un contenu génial mais aujourd'hui invendable car le moindre fanzine a une forme plus esthétique... pour moi il en va de meme sur le web...

    quand au épuré volontairement... heu non je trouve pas que imbd soit épuré...

    je suis fan des trucs épurés (ca me rappelle mon cerveau) pour dire je trouve la page d'accueil de kri ultra surchargée... (avis perso ) et meme l'acceueil de wiki ultra lourd, si le reste est épuré les acceueils sont souvent lourds... sur omdb c'est pas épurés;;. c'est ouais austere... pas attrayant... ca m'embete de lire un truc ou mon oeil ne se régale pas un minimum

  • Vincent.L

    22/03/2006 à 13h12

    Répondre

    Le style simple de l'IMDB en fait aussi son accessibilité la plus large. Clair et précis, il n'y a rien à changer. Un des sites les plus intéressant du monde, surtout lorsque l'on voit l'étendue des informations que l'on peut y trouver.

  • Alain

    23/03/2006 à 15h28

    Répondre

    Le gros défaut de IMDb c'est que c'est surtout une base bourrée d'erreurs... Entre les acteurs inexistants dans le(s) film(s) et les équipes technique qui se retrouvent avec de nouveaux compositeurs, monteurs etc... (sortis d'on ne sais où), ce n'est vraiment pas une base fiable... et je ne parle même pas des noms et prénoms très (trop) souvent mal orthographiés...

    Il y a un trop grand manque de rigueur dans la construction des profils de films.

    Autre point noir, il n'est pas noté d'après quel master le(s) film(s) sont crédités...

    A éviter ! Ou bien à recouper avec des infos fiables (par exemple, le véritable générique du film).

  • Sakana

    26/03/2006 à 18h56

    Répondre

    Désolé Alain mais je ne trouve pas qu'il y est tant d'erreurs que ça sur Imdb. De plus, à part si tu es réalisateur, critique ciné au Figaro ou otaku stupide, le peu d'erreurs qui semblent exister ne sont pas bien graves pour les profane(dont je fais partie).

  • Alain

    27/03/2006 à 13h39

    Répondre

    Salut Sakana,

    Je répond juste car ta réaction m'est directement destinée.

    Je ne suis ni critique, ni réalisateur, ni autre citation que tu utilise, par contre, j'utilise une gestion de mes DVD de façon avancée avec un logiciel qui construit lui aussi une base de donnée partagée. Si on ne fait que recopier bêtement les infos de IMDb, on se retrouve avec de faux profils et autant d'erreurs qui continuent à circuler sur le net. Par conséquent, nous n'utilisons que les génériques des films, d'ou le fait que je puisse affirmer que IMDb est bourrée d'erreurs. Maintenant, que les infos pour la plupart erronés venant de IMDb te suffisent, tant mieux pour toi, pour le reste ma critique est justifié.

    Je rajouterai pour la forme, que connaître des infos fiables ne s'adresse pas qu'a une élite mais à tout le monde, comme n'importe quelle connaissance et qu'accepter des erreurs, c'est aussi les répandres.

  • iscarioth

    15/03/2007 à 16h27

    Répondre

    Ils ont changé leur maquette, depuis qques semaines. C'est plus joli en arial

  • Anonyme

    08/12/2007 à 23h39

    Répondre

    Contrairement à ce qu'affirme le texte ci dessus,je trouve qu'il est plus facile pour le commun des mortels dont je fais partie d'écrire sur imdb;jamais on n'a accepté quoi que ce soit de moi sur ce dernier site alors que j'ai plus de 2500 commentaires sur l'imdb qui reste mon site préféré de tous le web

  • Anonyme

    05/06/2008 à 19h50

    Répondre

    Perso, j'ai jamais vu d'erreur, j'aimerai bien avoir un exemple juste pour comprendre.


    Sinon sympa d'en faire la pub même si je pense que la chronique en elle même est plutôt futile.


     Merci tout de même.

  • Danorah

    05/06/2008 à 20h16

    Répondre

    Futile ?? [img]http://www.krinein.com/forum/images/smilies/weuh.gif"%20border="0[/img]


    S'il y a bien une chose qu'on ne peut pas reprocher aux écrits de Gallu, il me semblait pourtant que c'était celle-là ^^ 

  • nazonfly

    05/06/2008 à 20h39

    Répondre

    C'est qui Gallu?

  • Danorah

    05/06/2008 à 20h50

    Répondre

    oups

  • Kei

    05/06/2008 à 22h59

    Répondre

    Je suppose qu'il parlait de la pub qu'on fait au site avec cet article, qui est on ne peut plus limitée. D'où le futile.


    Sauf que bon, on ne fait de pub pour personne, on parle d'un peu tout, point final.

  • Anonyme

    27/10/2009 à 21h46

    Répondre

    Impossible de trouver un endroit où s'exprimer pour ou contre Imdb, de toute façon personne ne répondrait, il semble que l'on n'est pas le droit de critiquer ce site.


    J'aimerai quand même savoir pourquoi, depuis une quinzaine de jours, imdb ne met plus les titres des films en français dans "autre titre".  Je vais sur imdb french !!!  C'est une vraie galère, heureusement qu'il exite d'autres sites... mais bon au niveau de la recherche c'est long car il faut naviguer sur plusieurs sites pour rassembler les rensignements désirés.


    J'espère qu'imdb va corriger cette lacune.


     

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques