2/10

Ile de la tentation 2007 (L')

L'île de la tentation revient en force cet été pour nous proposer un programme en tout point identique... et toujours aussi efficace pour se débarasser de son couple.

Décidément, TF1 ressort toutes ses émissions avec un fort audimat. Cet été laisse place au sixième épisode de l'île de la tentation. Rappelez-vous vos têtes lors du premier épisode. Vous y êtes ? Gardez la pause pendant la lecture de ce qui suit, et vous serez dans le ton.

Vous êtes jeunes, ou si ce n'est pas le cas, vous êtes encore bien conservé et vous souhaitez prouver à l'amour de votre vie que vous serez fidèle, jusqu'à la mort ? Venez sur l'île de la tentation, on vous attend. La tentation sera terrible, des hommes, des femmes, bâtis comme les plus réussies des statues grecques. Au mieux, vous repartez avec votre tendre, après un parcours chargé ou non de dérapages pardonnés, au pire vous abandonnez votre moitié, pour le dieu ou la déesse de la beauté.

Vous en rêviez, TF1 l'a fait : le soleil, la plage, la mer, et des tas de personnes du sexe opposé à vos pieds, le rêve.

Vous y avez cru ? Si oui, nous allons vous peiner, vous êtes fait pour cette émission, ne pas participer serait un tort.

L'idée de l'émission dérange : tester l'autre. Autant dire, ne pas faire confiance, et pousser l'autre dans les bras d'un tiers. Autant mettre sa tête dans la gueule d'un lion : « Allez chéri, on va se tromper, et en plus on l'aura fait de bon cœur ». Les plus naïfs, qui iront avec la certitude de rentrer à deux, marié même, se mettent un peu les doigts dans les yeux.

Tout est fait pour pousser les deux membres du couple au péché : Les représentants du sexe opposés sont parfaits physiquement, et complètement dépourvus de cerveau, de quoi céder. Si ce n'est pas fait, les mises en scène sont là pour ça : les balades en bateau de nuit, les petits rendez-vous dans les bois, soirées dansantes endiablées : de quoi exciter un admirateur de Benoît XVI.

S'il reste quelques hésitations, les vidéos au coin du feu sont faites pour les dissiper ; les images sont minutieusement choisies, afin de mettre en doute un geste, une parole de l'autre, poussant à ressentir des émotions difficilement contrôlables : la tristesse, la colère, et par conséquent, la vengeance, c'est-à-dire, céder à la tentation.

« Le meilleur moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder »
Oscar Wilde

A découvrir

Destin de Lisa (Le)

Partager cet article
A voir

Max la menace

A propos de l'auteur

Geek hyperactive

10 commentaires

  • Anonyme

    03/08/2007 à 18h50

    Répondre

    euh , c'est pas plutot koh-lanta qui s'intitule palawan??......


    rhalala 

  • KaSuGayZ

    03/08/2007 à 18h52

    Répondre

    En effet.

  • KaSuGayZ

    03/08/2007 à 19h07

    Répondre

    Sinon concernant la critique, elle est un peu légère (une introduction quoi) surtout pour coller un 2 à ce grand concept qu'est l'île de la tentation.

  • Guillaume

    03/08/2007 à 23h44

    Répondre

    Mouahaha, et dire que c'est moi qui ai rajouté le sous-titre Palawan là où ça allait bien


    En fait ça n'allait pas...

  • Luz

    04/08/2007 à 00h10

    Répondre

    Le chef est entrain de dire qu'il peut arriver qu'il se trompe.
    Imprimez tous cette page

  • Anonyme

    18/08/2007 à 12h44

    Répondre

    franchement moi jiré jamais avec mon pti ami car c sur c'apré on le perd ou la per c sa qui me dégoute bn a+ a tous le monde

  • Anonyme

    18/08/2007 à 20h55

    Répondre

    j'aime regarder mé jms je n'iré la dedans c de la folie!!!

  • protoss

    18/08/2007 à 21h12

    Répondre

    A quand l'île de la tentation de la secret story de la star academy de Koh Lanta  ?


     


     


     


     


     

  • Loudon dodd

    19/08/2007 à 23h36

    Répondre

    Il y a dans cette émission un côté qui me rappelle un peu celui des films d'horreur américains des années 80, qui mettaient en scène une invariable bande de jeunes qui partaient faire du camping sauvage dans les coins les plus paumés des U.S.A, et se faisaient trucider un à un par des ploucs dégénérés, des insectes mutants ou des morts-vivants. Sauf qu'ici les zombies seraient remplacés par des Chippendales et des actrices porno.


    Quant à la façon outrageusement niaise de traiter le concept de la fidélité conjugale ("tenir la main d'une fille, est-ce que c'est tromper sa copine ?"), elle montre bien qu'un programme comme celui-là est destiné à un public tout juste pubère.


    Le plus frappant peut-être dans L'Île de la Tentation tient dans le rapport, vraisemblablement inédit, en tout cas audacieusement disproportionné, entre la durée totale de l'émission et la durée des résumés, interminables (il y en a trois par émission : un au début, qui récapitule plus ou moins tout ce qui s'est passé depuis le début ; un au début de la seconde partie, qui répète ce qui a été diffusé avant la coupure de publicité ; un à la fin, qui montre ce qu'on reverra la semaine suivante - et je ne compte pas les feux de camp, où l'on remontre des images diffusées déjà à deux ou trois reprises.)


    En tout cas, je trouve assez émouvantes les confessions des candidats, qui fournissent un effort intellectuel visiblement  éprouvant pour verbaliser les conflits entre des désirs contradictoires.


    Enfin, comme on sait, tout ça c'est du flan : personne n'est jamais allé sur "L'Île de la tentation" pour tester la solidité de son amour, ni aucun "célibataire" pour trouver l'âme soeur.

  • Anonyme

    26/07/2009 à 19h01

    Répondre

    pk vous faite pas lile de la tentation merci davance

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques