9.5/10

Homeland - Saison 1

La chaîne câblée américaine Showtime est passée maître dans l'art de commander de (très) bonnes séries : Shameless, Dexter, Weeds, Californication, etc. Homeland est sans doute à classer parmi les très bonnes et est, avec Boss, la deuxième meilleure nouvelle série de l'année 2011/2012. Adaptée d'une série israélienne, Hatufim, elle la transpose avec brio à l'américaine, avec un casting de rêve, une écriture extrêmement bien rodée et une réalisation impeccable.


Claire Danes - Carrie Mathison / Agent de la CIA paranoïaque

Le pitch

Difficile de résumer l'intrigue de la saison 1 sans vous en dévoiler un petit peu le contenu. Mais que cela ne vous empêche pas la lecture de cet article, puisque les trailers et les topos présents sur le web vous en raconteront bien plus que sur Krinein.

Nicholas Brody est un des deux marines portés disparus en Irak en 2003. Grâce à une intervention des forces armées américaines, il est enfin libéré au bout de huit ans de captivité. Son retour public à Washington est célébré en masse par la population, mais en privé, c'est une toute autre histoire qui se déroule. Comment se ré-adapter à une vie sociale, à une vie de famille, à du confort, après huit ans d'enfermement, de tortures, et d'autres choses plus affreuses les unes que les autres ? Surtout que sa femme, ayant fait son deuil au bout de plusieurs années d'attente, a une liaison avec son meilleur ami... Tandis qu'à la CIA, un agent remet en doute l'intégrité et les véritables intentions du héros. Est-ce simplement de la paranoïa ou a-t-elle vu juste ?


Damian Lewis - Nicholas Brody / Héros de guerre traumatisé

Une adaptation réussie

Au départ, existait Hatufim. Mais comme le moteur narratif était trop spécifique à Israël, les auteurs (qui étaient alors scénaristes sur 24 heures chrono) ont décidé de transposer ce drame familial en un thriller psychologique. Avec comme idée de départ, la possibilité qu'un soldat américain captif ait été reprogrammé par l'ennemi, dans le but d'une attaque sur le sol américain.

La série aurait pu s'enliser dans une énième histoire manichéenne à l'américaine... sauf qu'il n'en est rien : Homeland se situe dix ans après les attentats du 11 septembre 2001. Depuis, Oussama Ben Laden a été tué et le Printemps arabe a eu lieu. Contrairement à 24, qui était une réaction à cet attentat, la série essaie de montrer, de manière complexe et argumentée, les problématiques qu'il a entraînées une décennie plus tard. La narration, facilitée par la diffusion sur une chaîne câblée (donc sans coupure toutes les sept minutes par la pub), entraîne le téléspectateur dans un état hypnotique pour qu'il s'adapte au rythme assez distillé, mais toujours dense de l'histoire. Tout à coup, le genre de la série évolue : Thriller ou fable politique ? Série d'action ou drame sentimental ? Chronique familiale ou fiction paranoïaque ? Ce qui est sûr, c'est que la série reste humaine, en se concentrant sur deux personnages aux passés chaotiques et emplis de démons intérieurs, avec comme toile de fond, le pays et la politique.


Une famille si joyeuse en public...

Le casting

Damian Lewis (Nicholas Brody) est un acteur d'origine britannique, plutôt cantonné aux seconds rôles. Après avoir fait une apparition remarquée dans Band of brothers (frères d'armes), il obtient le rôle principal dans la chouette série Life. Espérons que Homeland lui permette de vraiment décoller dans sa carrière. Il est parfait dans son rôle de soldat traumatisé, et y prend beaucoup de plaisir : "Ce rôle requiert une forme de souplesse mentale assez unique qui m'amuse beaucoup. Mon défi consiste à transmettre de nombreux sentiments sans qu'ils ne se superposent comme dans un pudding. Ce que j'aime aussi énormément, ce sont les aspects subversifs de Homeland. L'image d'un marine qui n'est peut-être pas parfait est forcément très controversée aux États-Unis, car ces soldats y sont perçus comme des symboles."

Claire Danes (Carrie Mathison) est une actrice qu'on ne présente plus. Mais en fait si, car à part son succès dans la courte série (19 épisodes) Angela 15 ans, pour lequel elle a eu un Golden globe en 1994 (elle n'avait que 15 ans), et le film Roméo+Juliette de Baz Lurhmann... ses carrières cinématographique et télévisuelle sont assez courtes (bon ok, elle a aussi joué dans Terminator 3...). Et pourtant, quelle actrice ! Son interprétation est époustouflante, dans le rôle d'une agent de la CIA atteinte d'un trouble neurologique : "Cette fille est en miettes. Quand je me glisse dans sa peau, je n'essaie pas de la rendre séduisante, je ne cherche pas à protéger artificiellement son statut d'être intéressant ou aimable. Pour moi, le défi consiste à dire la vérité sur son instabilité tout en n'oubliant pas ses capacités exceptionnelles d'agent de la CIA."


Morena Baccarin (Jessica Brody) & Diego Klatenhoff (Mike Faber) jouent à "je t'aime moi non plus"

Le reste du casting est tout aussi impressionnant, qu'il s'agisse de la femme de Nicholas Brody (interprétée par Morena Baccarin, femme fragile mais déterminée), de ses enfants ou de tous les personnages secondaires qui gravitent autour d'eux. Tous les rôles sont écrits avec justesse.

La série a reçu le Golden globe de la meilleure série dramatique et Claire Danes, celui de la meilleure actrice dans une série dramatique.

En bref

Vous l'aurez compris, chers lecteurs de Krinein amateurs de bonne série, celle-là, on en est fan et on attend avec une grande impatience sa saison 2. En l'attendant, on va patienter en regardant une nouvelle fois la saison 1, qui est programmée pour le 13 septembre en première partie de soirée sur Canal+.

 

Voilà le trailer extended que nous vous déconseillons de regarder si vous ne voulez pas être trop spoilés.

Guide des épisodes
Pilote

Grace
Clean skin
Semper I
Blind spot
The good soldier
The weekend
Achilles heel
Crossfire
Reprensentative Brody
The vest
Marine one

Partager cet article

A propos de l'auteur

39 commentaires

  • Lopocomar

    10/09/2012 à 09h51

    Répondre

    En tant qu'ex-fan de 24 je regarde en ce moment et j'apprécie. A l'épisode 8 pour l'instant, on sent les influences de la série de Jack Bauer mais sans ce goût pour les twists à l'infini.

    C'est bien joué et interprété et assez addictif. Verdict définitif dans quelques jours !http://television.krinein.com/-25476/ho ... 19513.html

  • OuRs256

    10/09/2012 à 10h39

    Répondre

    J'ai jamais aimé 24 et... ben j'ai jamais aimé Homeland non plus. Dès le premier episode, j'ai su que j'accrocherai pas, pourtant j'ai été assez loin :s

  • Choucroot

    10/09/2012 à 13h28

    Répondre

    Naweuug merciiii !!! Tu viens de me faire réaliser pourquoi le rythme et l'écriture sont si différents sur les networks et sur le cable. Y a pas que le talent et le pognon, y a la pub ! Bon du coup c'est une histoire de pognon quand même, mais bref. C'est tellement gros que j'avais jamais réellement mis le doigt dessus


    Ha et je suis bien d'accord avec ta critique, Saul aurait mérité une petite mention, j'ai adoré ce personnage

  • Guillaume

    10/09/2012 à 13h30

    Répondre

    La très bonne découverte de cette année

  • sven

    10/09/2012 à 14h27

    Répondre

    Idem, en attente impatiente de la saison 2!

  • naweug

    10/09/2012 à 15h04

    Répondre

    Choucroot a dit :
    Naweuug merciiii !!! Tu viens de me faire réaliser pourquoi le rythme et l'écriture sont si différents sur les networks et sur le cable. Y a pas que le talent et le pognon, y a la pub ! Bon du coup c'est une histoire de pognon quand même, mais bref. C'est tellement gros que j'avais jamais réellement mis le doigt dessus


    Ha et je suis bien d'accord avec ta critique, Saul aurait mérité une petite mention, j'ai adoré ce personnage


    Ouais, hein, on y pense jamais nous puisqu'on les voit sans pub. Mais en effet, je voyais mal cette série là atterrir sur un grand network non câblé...
    Pour Saul, oui, j'aurais pu, mais ma critique commençait à être longue .

  • hiddenplace

    10/09/2012 à 18h55

    Répondre

    Tout pareil que tout le monde. Et même si je le dis à chaque fois : Claire Danes >

  • froo

    10/09/2012 à 19h27

    Répondre

    Rarement une série m'a tenue autant en haleine que celle-ci... (genre la 1ere saison de Dexter).

    Hâte de voir la suite !! C'est celle que j'attends avec le plus d'impatience.

  • Akashinai

    11/09/2012 à 10h20

    Répondre

    froo a dit :
    Rarement une série m'a tenue autant en haleine que celle-ci... (genre la 1ere saison de Dexter).

    Hâte de voir la suite !! C'est celle que j'attends avec le plus d'impatience.


    Oui voilà c'est ca que j'aurais dit, mot pour mot, si tu ne l'avais pas encore écrit.

  • Hugo Ruher

    14/09/2012 à 19h03

    Répondre

    Elle me donne bien envie ta critique, et pourtant j'ai pas suivi de séries depuis Lost!

  • naweug

    04/10/2012 à 22h12

    Répondre

    La 2e saison a repris dimanche. Ce premier épisode part doucement, mais ça reste vraiment bien, et l'aperçu du suivant promet de bons moments.

  • Akashinai

    05/10/2012 à 09h50

    Répondre

    Oui ca part tout doux mais avec ce genre de série, qui construit son intrigue, il fallait s'y attendre

  • naweug

    24/11/2012 à 23h32

    Répondre

    Homeland a été renouvelée pour une 3e saison

  • Loïc Massaïa

    25/11/2012 à 08h51

    Répondre

    naweug a dit :
    Homeland a été renouvelée pour une 3e saison


    Je n'en suis qu au 7eme épisode de la 1 ère saison, et bien que ça ecole de façon assez inattendue, je vois mal comment on peut faire tirer une telle intrigue 3 saisons sans être lourdingue. Alors du coup, je suis curieux.

  • naweug

    25/11/2012 à 10h39

    Répondre

    Pour le moment, la saison 2 ne traîne pas et ça évolue, certes lentement, mais c'est réaliste. Donc, perso, ça ne me gêne pas. Et pour une fois que Damian Lewis (à part Band of Brothers) arrive à jouer dans une série qui n'est pas vite annulée..

  • naweug

    20/12/2012 à 14h21

    Répondre

    Hébé, quel season's finale. Je m'y attendais un peu, ceci dit.

    Bon par contre,

    je me demande ce que raconte Saul dans la scène finale en Arabe. Il prie ?

  • sven

    20/12/2012 à 14h31

    Répondre

    De l'arabe ou de l'hébreu?

  • naweug

    20/12/2012 à 14h41

    Répondre

    sven a dit :
    De l'arabe ou de l'hébreu?


    Ah oui, tiens, très bien vu. Je m'ai trompée je crois, mais comme je ne connais ni l'une ni l'autre.. ça m'étonnait aussi que ça soit de l'Arabe.

  • cubik

    20/12/2012 à 14h56

    Répondre

    ah c'est fini, je peux recuperer alors >

  • hiddenplace

    20/12/2012 à 20h02

    Répondre

    Hâte de reprendre (la saison 2 entière). Au programme de ces vacances ! comme les autres séries que je suis (y en a pas bcp) :Walking dead et Dexter, même si les 2 premiers épisodes de celui-ci m'ont fait un effet un peu fadou. Dommage que GoT ne reprenne qu'en mars.

  • Choucroot

    20/12/2012 à 20h04

    Répondre

    D'ailleurs les épisodes de la saison 3 de GoT font 5/6 minutes de plus que ceux des saisons précédentes. Bon, toujours 10 épisodes, mais ça fait presque une heure de plus ! youpi youpla !

  • Akashinai

    21/12/2012 à 10h40

    Répondre

    Je parirai pour de l'hébreu moi aussi. Il avait deja prié de cette manière lors de la saison 1 au moment où ils interrogeait un terroriste (celui qui s'est suicidé avec une lame que (selon les dire d'Estes) Saul lui aurait passé

  • naweug

    21/12/2012 à 11h14

    Répondre

    Sinon, cette fin de saison m'a assez plu, mais je trouve qu'ils risquent de tourner en rond. Je suis moins emballée que sur la saison 1, pour l'instant. On verra

  • Loïc Massaïa

    21/12/2012 à 14h24

    Répondre

    naweug a dit :
    Sinon, cette fin de saison m'a assez plu, mais je trouve qu'ils risquent de tourner en rond. Je suis moins emballée que sur la saison 1, pour l'instant. On verra


    déjà la saison 1 est chouette, mais ça me semble déjà difficile de tenir 2 saisons comme ça... donc bon, effectivement, j'ai peur que ça s'essoufle vite. J'espere juste que les scénaristes auront conscience de leurs limites et ne tireront pas sur la corde trop longtemps...

  • cubik

    21/12/2012 à 15h33

    Répondre

    c'est toujours le problème avec les series qui ont une bonne histoire, c'est qu'elle est bonne parce qu'il y a un dénouement
    et quand il faut étirer, suite au succès, c'est moins ça
    par exemple, j'aimais bien le concept de 24, mais pourquoi faire une saison 2 (et je parle même pas des suivantes)
    y a des concepts qui devraient accepter d'être terminés, malgré le succès

  • Akashinai

    21/12/2012 à 17h35

    Répondre

    Ca m'a fait exavctement la meme chose sur Dexter, même si apparemment les dernières saisons sont intéressantes, perso j'a itrouvé la 2 chiante à mourir alors que la 1 est parfaite!

  • Maat

    06/01/2013 à 12h00

    Répondre

    Suite à la bonne critique de beaucoup de personnes de mon entourage, je me suis penché sur Homeland. J'en suis à l'épisode 4 et je trouve qu'il ne se passe vraiment pas grand chose. 200 min pour... 2 ou 3 moments qui sortent de l'ordinaire.
    Je vais insister un peu pour voir si c'est juste la mise en place qui traine (pourtant j'aime bien l'ambiance autour du "héro" mais ce n'est pas suffisant à mon gout pour l'instant pour tenir...)

  • Kil.Art

    08/01/2013 à 17h19

    Répondre

    Malheureusement Maat, Homeland éprouve toutes les difficultés du monde a tenir en haleine.
    Cette série est l'illustration même du formatage opéré par les chaines de TV sur les blocs de diffusion a savoir qu'une série dramatique doit être composé de 10 a 15 épisodes de 45 minutes, ni plus ni moins et surtout, ne doit pas avoir de scénario prédéfinit a plus de 2 épisodes afin de pouvoir opéré des changements en cours de route en fonction des réactions du spectateurs ...

    On assiste donc impuissant a un scénario, qui avait pourtant une bonne façade, mais sent le renfermé et s’épuise a vouloir respecter a tout prix ces codes, alors qu'il n’était a priori pas fait pour être traité de cette manière.

    De plus on notera le casting catastrophique des personnages secondaires que sont la femme du sergent Brody et le directeur des opérations de la CIA, ce qui n'arrange effectivement pas le récit...

    Je ne vais pas t’empêcher de regarder la suite, mais très honnêtement la série est particulièrement soporifique et les très rares spin off ne sont la que pour clôturer les épisodes imbuvables afin de s'assurer la curiosité avant le générique (qui sont eux aussi particulièrement mauvais d'ailleurs ...)

    Personnellement dans le marasme actuel de la série dramatique, y'a que Mad Men et Boardwalk Empire de vraiment interessants.

  • sven

    08/01/2013 à 18h05

    Répondre

    Tu m'as l'air bien désabusé, dis donc

  • Choucroot

    08/01/2013 à 20h31

    Répondre

    A part le casting discutable de Mme Bordy et de M Estes, j'en pense à peu de choses près exactement l'inverse de Kil.Art .
    C'est pas un chef d'oeuvre, mais quand même ! Maat je t'encourage à poursuivre, c'est effectivement une question de mise en place

  • gyzmo

    08/01/2013 à 20h53

    Répondre

    Pareil que Choucroot. Clairement, la série parvient à bousculer tout en n'ayant pas du tout le rythme d'un 24h. Ça ne vise pas le même genre de public, je pense. Très agréable en passant d'avoir une série qui ne cale pas tout le temps son climax inutile entre deux plages pubs pour "tenir en haleine" le spectateur. En fait, c'est plutôt un drama dans lequel le suspens plane en permanence autour de personnalités complexes. Et son héroïne est hallucinante (l'interprétation de Claire Daines, wahou !). La trame est vraiment bien construite. Perso, à l'approche du final, j'en ai pris pleins les tripes.

    Puis le dernier épisode >

  • naweug

    08/01/2013 à 21h01

    Répondre

    A peu près les mêmes avis que plus haut, sauf que le dernier épisode de la saison 2 m'a un peu fâchée avec le reste de la saison qui, était un peu en-dessous de la 1e.

  • Loïc Massaïa

    08/01/2013 à 21h36

    Répondre

    gyzmo a dit :
    Pareil que Choucroot. Clairement, la série parvient à bousculer tout en n'ayant pas du tout le rythme d'un 24h. Ça ne vise pas le même genre de public, je pense.


    C'est vrai, mais en meme temps c'est pas ce dit Kil.Art. Il parle de Boardwalk empire et de Mad men... Rien à voir avec les séries à "rythme" !
    Reste que perso, je trouve Boardwalk plus chiant, et Mad men j'aurais du mal à en parler vu que j'ai dormi 30 min sur les 50 du premier épisode, et que j'ai jamais tenté la suite du coup...
    Elles sont certainement plus "abouties" (niveau interprétation, et réalisation surtout), mais entre Boardwalk empire et homeland, je n'en trouve pas une mieux écrite que l'autre. D'un côté on a une série qui évolue lentement, où les personnages comme le récit sont écrit de façon ultra réaliste, mais tout celà sans aucune originalité, aucune surprise, et peu d'enjeux, ou disons un peu flous. D'un autre côté on a une série plus schématique, avec un vrai concept qui se remet en question plusieurs fois dans la même saison et des enjeux énormes prédominants de récit. Et dans ces deux genres, les deux sont bien foutues.
    Reste que perso, j'ai tendance à préférer le type de série à la homeland. Même si c'est vrai, c'est pas la série la plus funky du siècle, ni la plus haletante.

  • gyzmo

    08/01/2013 à 22h09

    Répondre

    Loïc Massaïa a dit :
    c'est pas ce dit Kil.Art. Il parle de Boardwalk empire et de Mad men... Rien à voir avec les séries à "rythme" !

    Je ne comprends pas pourquoi tu fais le lien entre ce que dit Kil.Art (dont je n'avais pas lu le message en passant^^) et ce que je pense de Homeland. Tu peux m'expliquer ?

  • Maat

    08/01/2013 à 22h15

    Répondre

    Bon bah je vais insister encore quelques épisodes, on verra bien, et si je trouve toujours Homeland aussi chiant, je vous maudirai sur 10 générations
    On verra si j'ai le même avis que Kil.Art ou pas

  • Loïc Massaïa

    09/01/2013 à 09h40

    Répondre

    gyzmo a dit :
    Loïc Massaïa a dit :
    c'est pas ce dit Kil.Art. Il parle de Boardwalk empire et de Mad men... Rien à voir avec les séries à "rythme" !

    Je ne comprends pas pourquoi tu fais le lien entre ce que dit Kil.Art (dont je n'avais pas lu le message en passant^^) et ce que je pense de Homeland. Tu peux m'expliquer ?


    Ben parce que tu dis "comme choucroot"et que Choucroot dis penser l'inverse de kil.art. Donc quelque part tu lui répond. J'ai certes fait un raccourcit un peu rapide, mais bon

  • gyzmo

    09/01/2013 à 11h12

    Répondre

    T'as plutôt fait une rapide sortie de route que pris un raccourci, si tu veux mon avis. Car contrairement à ce que tu affirmes, je ne réponds pas à Kil.art. J'estime écrire en français correct, mais pour éviter les embrouilles inutiles, voilà ce que je voulais dire à propos de cette saison 1 :

    Comme Choucroot, je dirais que Homeland n'est pas un chef d’œuvre, et met vraiment du temps à se mettre en place. Mais je conseille à Maat d'essayer de creuser un peu. Du moins jusqu'à l'épisode 7, où il me semble que l'intrigue décolle enfin. Cela dit, il ne faut pas s'attendre au même rythme endiablé que 24h Chrono - avec qui Homeland partage un contexte identique (lutte antiterroriste sur territoire américain, agent prêt à se mettre hors la loi pour défendre les hautes instances, etc). Ce qui peut être trompeur sur le papier. Les téléspectateurs qui ont adoré 24 pour son énergie débordante ont des chances d'être déçus par Homeland. En tout cas, même si aimer les deux formes est tout à fait compatible, c'est globalement les retours que j'ai eu sur ce point. A sujet presque identique, elles ne boxent pas dans la même catégorie. Ce n'est pas une série 100% action, avec du twist à la minute (calibré pour caser la pub, comme souligné dans l'article de Naweug). Homeland, c'est avant tout une série dramatique diésel. Mais malgré son rythme et la présence de clichés un peu con-con (l'épouse et le meilleur ami, le boss imbécile), ça vaut le coup de faire un petit effort pour aller jusqu'au bout. Les deux persos principaux sont tout de même vachement intéressants dans leur construction et interprétation respective. En plus, Homeland fonctionne bien en tant que "oneshot" je trouve (pas encore vu la seconde saison).

  • Loïc Massaïa

    09/01/2013 à 11h44

    Répondre

    Ok, ok, j'ai bien compris que tu répondais à Maat et pas à Kil.art. c'est le "comme Choucroot" qui m'a fait aussi penser que tu répondais indirectement à Kil.art. Pas la peine d'en faire tout un plat non plus

  • naweug

    13/01/2013 à 12h51

    Répondre

    Homeland 3e saison débutera le 29 septembre prochain.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques