8/10

Guignols de l'info (Les)

Nous sommes en 2005 et vous croyez toujours ce que l'on vous dit sur Krinein. Bonsoir (ou bonjour, ça dépend de l'heure à laquelle vous lisez cette chronique). Intéressons-nous pour une fois au gentil monde de l'information qui nous narre depuis des années les mêmes discours politiquement corrects. Dans ce domaine où il ne faut surtout pas heurter le téléspectateur sous peine de le voir zapper et où tout est bon pour inciter les gens à se conformer aux idées véhiculées (n'oubliez pas l'information principale de ce journal : votez à droite comme le dirait Jean-Pierre Pernaut), il est bon d'entendre un discours fondamentalement opposé qui dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas.

C'est ce que fait depuis 1990 sur Canal + l'émission humoristique Les guignols de l'info. Le principe est simple : faire le tour de l'actualité en cinq minutes sous une forme satirique qui n'épargne rien ni personne. Pour pouvoir représenter tout ce petit monde, rien de tel que des grosses marionnettes de caoutchouc (à moins que ce ne soit du latex mais peu importe) qui permettent d'effectuer un large panel d'actions et de reconnaître immédiatement l'individu en question. C'est à Patrick Poivre d'Arvor, alias PPDA, qu'incombe la lourde tâche de présenter des informations toutes plus mordantes les unes que les autres et de recevoir des invités à l'état psychique souvent défectueux.

Les guignols de l'info, c'est vraiment L'autre journal de 20 heures, pas fondamentalement plus mauvais que ceux de TF1 ou de France 2 puisque l'information principale de l'actualité est donnée. A défaut d'obtenir des images ou des reportages, cet autre journal donne une vision plus acerbe des événements, collant la plupart du temps à des faits pas bien loin de la réalité. Les auteurs n'ont pas peur d'aller gratuitement dans la satire et c'est agréable de pouvoir entendre une émission avec cette liberté de pensée. Cela dit, ils vont parfois trop loin et tout n'est pas sujet à la rigolade. Ainsi, les sketchs mettant en scène Oussama Ben Laden ou le nouveau Pape sont d'un goût douteux et les auteurs devraient parfois réfléchir à deux fois avant de se lancer dans des propos à la limite de l'immoralité.

Si l'émission est aujourd'hui aussi populaire et renommée, c'est avant tout grâce aux moyens déployés ainsi qu'au talent des auteurs et des imitateurs. Comme pour toute comédie, si le texte ne vaut rien, l'ensemble ne vaut rien et inversement. Les guignols ont ainsi toujours su compter des auteurs créatifs dont les répliques mordantes ont su faire mouche. Il fallait ensuite trouver des voix pour incarner les personnages et c'est encore une réussite à ce niveau, en particulier pour les principaux protagonistes (Jacques Chirac, PPDA, Sylvester Stallone, Nicolas Sarkozy, Lionel Jospin, ...). L'émission a pu disposer au fil du temps et du succès de davantage de moyens pour mettre en scène tout ce petit monde. Les petits reportages sont assez impressionnants de ce côté puisque l'on constate des décors riches, un nombre important de personnages et même des effets de réalisation bien sentis.

L'émission, dont le statut est proche de culte, possède aujourd'hui un impact important sur ses téléspectateurs et même sur ceux qui ne la regardent pas. Ainsi, le fait de rendre un personnage agréable ou pas peut transformer énormément sa perception qu'en aura le public. Jacques Chirac a par exemple énormément profité de cette situation, passant pour un incompétent notoire mais toujours sympathique et rigolo. Il ne faut pas oublier que l'expression "Mangez des pommes" vient de là. Des sportifs comme Virenque (j'ai été dopé à l'insu de mon plein gré), Papin (Papin, P.A.P.1) ou Alesi (A fond à fond à fond !) sont quand même passés pour des crétins finis. Dur de mettre tout le monde sur le même pied d'égalité et même si les guignols de l'info dénoncent tout le monde, certains s'en sortent mieux que d'autres. En ce moment, il ne vaut mieux pas être socialiste...

Voilà une émission vraiment à part dans le paysage audiovisuel français. Caustique, piquant et drôle, ce programme devrait perdurer pendant de nombreuses années, à condition que les auteurs conservent le niveau actuel. Même si l'on constate quelques baisses de régime, il est toujours bon de regarder les guignols. Sur ce, vous pouvez éteindre votre ordinateur et reprendre une activité normale. A tchao, bonsoir !

A découvrir

Karambolage

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    15/01/2010 à 20h27

    Répondre

    ce n'est plus qu'une pale copie des guignols d'antan, (que bruno GACCIO revienne); SARKO peut dormir tranquille, lui et sa bande remerçient  bien les gentils journalistes "humoristiques"

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques