7/10

Grimm - Saison 1

La saison TV 2011/2012 est marquée par l'avènement de nouveautés d'inspiration féériques. Grimm revisite, à sa manière, les contes de fées par le biais d'une série policière, largement teintée de fantastique. Pour un résultat loin d'être déplaisant, mais loin d'être vraiment bon aussi.

Il était une fois...


David Giuntoli (Nick)
L'action se situe à Portland, dans l'Oregon. Nick et Hank sont flics à la criminelle du coin, et résolvent assez régulièrement des crimes assez banals jusqu'au jour où Nick, alors qu'il enquête sur une affaire de meurtres de personnes sans aucun lien apparent, voit sa tante (qui l'a élevé depuis tout petit) débarquer chez lui... et sa vie change totalement : elle lui apprend qu'il n'est pas qu'un simple flic, mais aussi un Grimm, un chasseur/profiler de créatures mythologiques qui évoluent au milieu des humains, sans que ces derniers ne le sachent. Et pas n'importe quel Grimm, il est l'un des derniers d'une longue lignée. Nick n'a pas le choix et se retrouve avec cette "malédiction", qu'il ne peut dévoiler à personne... sauf aux créatures qui le détectent à chaque fois qu'il les déniche.


Oh qu'elle est moche !
Le pitch est assez alléchant sur le papier, surtout lorsqu'on sait que les producteurs de la série sont les mêmes que sur Buffy ou Angel. Certes, ces deux avaient des défauts, mais côté fantastique, ils étaient plutôt bons et novateurs. Côté effets spéciaux, c'était loin d'être crédible, mais cet aspect kitsch apportait un petit quelque chose de plus aux histoires. Ce même kitsch est présent lui aussi dans les maquillages des créatures de Grimm.

La série ne se prend pas au sérieux, malgré les sujets plutôt graves, puisqu'il y règne une atmosphère assez bon enfant, comme dans les contes de fées. D'ailleurs, la réalisation joue subtilement avec les plans pour ramener toujours l'attention du spectateur au centre de l'image, et la photo sublime les lumières et les couleurs pour rendre l'image féérique. Et, n'oublions pas les visages des êtres fantastiques cachés dans un visage anonyme : les peurs enfantines sont stimulées et le doute s'immisce petit à petit dans notre cerveau...


La tata malade
Néanmoins, malgré ces points positifs, la série n'est pas la meilleure des nouveautés de l'année 2011/2012. Les acteurs sont sympathiques, la réalisation réussie, mais les scénarios sont assez "basiques", malgré une intrigue de fond liée au secret de Nick qui pourrait prendre une importance plus conséquente... mais qui reste assez en arrière et progresse trop lentement.

... des créatures féériques...

David Giuntoli (Nick Burckhardt / Grimm) : l'acteur incarne avec justesse son personnage du gentil héros un peu naïf, au visage un peu "bogoss" mais pas trop... Malgré une très longue liste de petits rôles, David Giuntoli n'a jamais eu de rôle marquant auparavant. Pour la petite histoire, c'est le premier à avoir été casté pour la série.


Nick et Hank
Russell Hornsby (Hank Griffin) : c'est le black de la série, avec une carrure massive et une belle voix grave qui en impose. C'est un peu le monsieur muscles du duo, avec une tendance à foncer d'abord pour réfléchir ensuite.

Bitsie Tulloch (Juliette Silverton) : la compagne de Nick, qui ne sait rien de sa double vie. Elle est inquiète pour son couple, mais sa générosité et son altruisme primeront toujours sur sa personne. L'actrice est naturelle et représente la fraîcheur dans cette série sombre. Petite anecdote : elle a joué dans The Artist...

Silas Weir Mitchell (Eddie Monroe) : une des rares créatures à aider Nick dans ses enquêtes et dans sa quête personnelle. L'acteur est généralement cantonné à des rôles de personnages assez dérangés, voire cinglés. Vous l'aurez aperçu dans My name is Earl, Prison break, 24... et un nombre incroyable d'autres séries. Son jeu est toujours assez similaire, mais il sait rendre son personnage assez crédible.


Nick et le chef
Sasha Roiz (Capitaine Sean Renard) : le chef de la section criminelle de Portland. Lui aussi joue un double jeu... l'acteur, aux yeux bleus perçants et froids, a été aperçu dans Caprica, Warehouse 13, et tant d'autres. Sans doute le meilleur personnage de la série.

Reggie Lee (Sergent Wu) : le faire-valoir comique, limite débile, de la brigade. Qui nous rappelle incontestablement Vince Masuka dans Dexter. L'acteur, qui a la filmographie la plus importante de tous, a toujours été cantonné à des rôles d'asiatiques de second plan, sans réel intérêt.

... qui n'auront pas une fin happily ever after

Pour conclure cette découverte, qui sera diffusée à partir de ce soir sur la chaîne SyFy, voici deux vidéos.

Trailer de la saison 1

 

 

 

 

Preview de l'épisode 1 (regardez le plutôt après avoir vu celui-ci)

 

 

 

A propos de l'auteur

15 commentaires

  • naweug

    24/04/2012 à 13h59

    Répondre

    Vous reprendrez bien un peu de contes de fées ?http://television.krinein.com/-24988/gr ... 17822.html

  • froo

    24/04/2012 à 14h25

    Répondre

    J'ai dû regarder une dizaine d'épisodes de la série. C'est pas mal sans être exceptionnel. Je suis assez d'accord pour les effets spéciaux, c'est vraiment limite parfois.

    Mais il y a quand même un truc qui me hérisse le poil : leur utilisation assez farfelue des mots allemands. Genre "Blutbad" (littéralement "bain de sang") qui au pluriel devient "Blutbaden" (alors que ça devrait être "Blutbäder" pour être correct).
    C'est un détail, mais bon... Avec un tout petit peu de recherches en plus ils auraient gagné beaucoup en crédibilité.

  • OuRs256

    24/04/2012 à 14h33

    Répondre

    froo a dit :
    J'ai dû regarder une dizaine d'épisodes de la série. C'est pas mal sans être exceptionnel. Je suis assez d'accord pour les effets spéciaux, c'est vraiment limite parfois.

    Mais il y a quand même un truc qui me hérisse le poil : leur utilisation assez farfelue des mots allemands. Genre "Blutbad" (littéralement "bain de sang") qui au pluriel devient "Blutbaden" (alors que ça devrait être "Blutbäder" pour être correct).
    C'est un détail, mais bon... Avec un tout petit peu de recherches en plus ils auraient gagné beaucoup en crédibilité.


    Pour moi qui fait pas d'allemand, ça passait très bien . A mon avis, ils ont plus voulu faire un truc "simple" à prononcer parce que phonétiquement, le "bloutbédeur" pour un américain, c'est violent ^^

    En tout cas, moi j'ai plutôt bien aimé aussi, je me plais bien à regarder la tante défoncer des monstres comme si elle avait 20 ans alors qu'elle est en train de mourir du cancer

  • Islara

    24/04/2012 à 14h54

    Répondre

    La première saison de certaines excellentes séries est souvent assez moyenne (cf Friends, Buffy, Babylon 5). Il faudra voir ce que vaut la saison 2 pour savoir vraiment ce que Grimm a dans le ventre.

  • Noctenbule

    24/04/2012 à 16h11

    Répondre

    En tout cas tout cela m'a donné envie de regarder la série. Je regarde les horaires de passage sur SyFy.

  • cubik

    24/04/2012 à 16h39

    Répondre

    N(ayant jamais regardé Buffy, je ne sais pas trop
    mais à l'occasion, si je tombe dessus (ou si ma blonde veut)

  • OuRs256

    24/04/2012 à 16h42

    Répondre

    cubik a dit :
    N(ayant jamais regardé Buffy, je ne sais pas trop
    mais à l'occasion, si je tombe dessus (ou si ma blonde veut)


    les blondes, toujours les blondes... Impose toi un peu ! >_<

  • cubik

    24/04/2012 à 16h49

    Répondre

    bah attends, ce soir, c'est GoT oh! >

  • gyzmo

    24/04/2012 à 17h41

    Répondre

    Par curiosité, j'ai jeté un oeil sur le pilote. Bah, c'est pas fameux. Ca m'a pas donné envie d'aller plus loin.
    En même temps, y'a tellement de séries qui sortent que...

  • naweug

    24/04/2012 à 19h17

    Répondre

    Gyzmo, oui ce n'est pas fameux. Mais pour le genre, et vu le nombre de séries chaque année (*sigh*), celle là se détache un peu par ses aspects fantastiques et un peu kitschos. Mais si tu dois faire le tri, oui, tu peux t'en passer sans problème.

  • Maat

    24/04/2012 à 19h26

    Répondre

    Ben tiens, moi j'suis comme Gyzmo, et du coup j'me rends compte que je fais comme toi Naweug pour The River

  • gyzmo

    24/04/2012 à 19h36

    Répondre

    The River / Grimm, c'est pas le même calibre, ni le même budget.
    Par contre, niveau originalité, c'est kif-kif bourricot.

  • Noctenbule

    25/04/2012 à 14h34

    Répondre

    J'ai jeté un coup d'oeil hier soir sur SyFy, c'est sympathique mais pas transcendant. J'ai pu regarder la série tout en lisant un magazine.

  • Cerbere69

    26/04/2012 à 00h47

    Répondre

    Sans être transcendante la série se laisse regarder.
    En tout cas hier je n'ai pas zappé.

  • froo

    16/09/2012 à 13h22

    Répondre

    Petit déterrage de topic. ^^
    J'ai fini par voir la suite et la fin de la saison 1. C'était pas mal du tout. J'ai beaucoup aimé l'introduction d'un nouveau personnage, Rosalee (mais qu'on ne voit toujours pas assez), parce que ça manquait sérieusement de rôles féminins d'importance et Juliette est un peu traitée de façon passive et secondaire : on ne la voit quasiment jamais à son boulot (à 2 exceptions près), genre elle est vétérinaire mais elle a plein plein de temps libre et passe son temps à attendre son copain flic, un peu trop "passive" à mon goût. Pour cet aspect-là, je préfère 1000 fois Once Upon a Time.
    L'usage de l'allemand dans la série me fait toujours grincer (en plus ils prononcent "Wesen" très mal, genre "vaisselle". Ptin, la syllabe accentuée c'est la premièèèèère). Du coup, je me demande comment ils ont traité ça dans la version allemande de la série. Faudra que j'essaie de me renseigner.
    J'aime bien le personnage de Monroe. J'aime bien aussi Renard, et le fait qu'on ne sache toujours pas qui il est, ni sur quel pied il danse

    ni pourquoi il a besoin du Grimm à ses côtés, bon, ok, y a l'histoire de la clé, certes, pas ça reste très très mystérieux.


    La saison 2 a commencé il y a un mois, je pense ça fera partie des séries que je vais (essayer de) continuer à suivre cette année, mais pas en priorité.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques