6/10

Griffin (Les)

Il était tout désigné, pour Canal Plus, le digne successeur des Simpsons et de South Park. La troisième série dessin animé phare de la chaîne devait être les Griffin. Une nouvelle série dessin animé pour adultes à laquelle, finalement, le public français n'a pas accroché. En attestent les DVD de la série vendus en France, à moins de dix euros la saison seulement.


Victory is mine !

Comme bien souvent dans les séries du genre, on retrouve des personnages tous très typés, ce qui n'est pas forcément synonyme de médiocrité. Futurama, Les Simpsons, Daria, South Park, ces séries emblématiques et politiquement incorrectes regorgent de personnages aussi comiques que clichés. Les Griffin, c'est donc une famille composée d'un couple et de ses trois enfants. Le père est un gros bonhomme irresponsable, égocentrique et alcoolique, la mère une femme au foyer plutôt naïve. A l'image de Leila dans Futurama ou de Marge dans les Simpsons, Lois Griffin est le personnage le plus équilibré et donc le moins marquant. Cependant, contrairement à Leila ou Marge, Lois n'a pas non plus de quelconque particularité intrinsèque, ce qui la rend encore plus transparente aux yeux du spectateur. Sa fille, Meg Griffin est la caricature de l'adolescente superficielle, en quête de beauté et de popularité. Son frère Chris est un rebelle-rocker, plutôt mou. Les deux personnages les plus intéressants de la série sont très certainement ceux dont nous n'avons pas encore parlé : Stewie et Brian. Un bébé et un chien qui ont tous les deux la capacité de s'exprimer dans une langue un peu trop riche pour leur condition d'être non doué de parole. Cortex, de Minus & Cortex, projetait de dominer le monde. Autre génie du mal, Stewie, lui, projette seulement dans un premier temps d'assassiner sa mère. Stewie est très certainement le personnage le plus drôle et décalé de la série. Il part souvent dans des monologues de conspiration. Il élabore des plans farfelus, d'un regard sadique et de sa voix un peu cassée qui roule les « R ».


Absurde mais creux

Les Griffin se rapproche un peu de ce qu'a déjà fait Matt Groening avec les Simpsons. On retrouve à peu près la même structure familiale d'américains moyens, les mêmes codes graphiques et l'humour se base sur les mêmes ressorts absurdes. On distingue deux moteurs comiques : l'humour absurde, mené de manière très rapide, avec de multiples retours en arrières, des flash-back ultra furtifs et un enchaînement de plans d'une grande célérité. Dans les Griffin, quand l'un des personnages fait référence à quelqu'un, quelqu'il soit, il y a de forte chance pour que ce dernier débarque faire coucou dans la série, pendant quelques courtes secondes, qu'il ait un quelconque rapport avec l'intrigue ou pas du tout. Pour faire rire, les Griffin usent aussi de références culturelles. On pastiche de nombreux films et séries, les dialogues eux-mêmes sont très chargés en allusions à la culture populaire américaine. Là-dessus, pas véritablement d'innovation ni de discours osés. Les Griffin se plaisent à l'exercice mais ne renouvellent pas pour autant le genre. Depuis la fin des années quatre-vingt-dix et la révolution South Park, il devient difficile d'aller plus loin que Trey Parker et Matt Stone dans le domaine de l'impertinence. Les Griffin peinent à surprendre, avec des outils humoristiques qui n'étonnaient déjà avant l'arrivée de South Park. On a beau s'en prendre à l'image de la mère (Stewie déteste sa mère, il l'insulte souvent durement), on ne peut pas pour autant qualifier la série de « politiquement incorrecte » ou de réellement provocatrice. La série ne pose pas d'enjeux ni de questions sur notre société et notre mode de vie. Elle ne se fait pas non plus dénonciatrice. L'humour est absurde, parfois piquant, mais jamais véritablement osé. Le discours est tellement creux qu'on se demande, à l'écoute du générique, si les auteurs ont été sérieux ou ironiques en déclamant qu'aujourd'hui, il n'y a plus que « de la violence au cinéma et du sexe à la télévision » (« It seems today, that all you see, is violence in movies, and sex on TV / But where are those good old-fashioned values, on which we used to rely »). Cette impression de fadeur dans le discours est renforcée par la VF, très édulcorée. On traduit un « slut » par « petite peste ».


Les Griffin, c'est une série dans la lignée des Simpsons (certains hurlent même au plagiat), qui se distingue de la série mère par un sens de l'absurde plus prononcé et un rythme beaucoup plus soutenu et frapadingue. On reprochera aux Griffin ce que l'on reproche à la série de Matt Groening, surtout depuis le début des années 2000 ; une très grosse carence critique. L'absurdité et le dynamisme cachent un gros vide de réflexion. On se demande même parfois si les créateurs des Griffin ont réellement quelque chose à dire.


Partager cet article

A propos de l'auteur

19 commentaires

  • Anonyme

    07/09/2006 à 11h15

    Répondre

    je suis plutôt daccord avec ta critique mais une chose m'interpelle, pourquoi une série animé humouristique se devrait forcément de critiquer ou de dénnoncer ou même pasticher.

    Depuis l'arrivée de simpsons et ses débuts agressifs et beaucoup plus tard la sortie de south park ( que je n'apprécie pas mais que je respecte), on attend d'une série qu'elle soit dénonciatrice.

    Le plus étonnant dans tout ça est de voir que les séries que matt groenning a crée par la suite était plus critique que les simpsons et n'ont pour autant pas aussi bien marcher, profession critique n'a eu droit qu'à environ une saisons et futurama s'est cloturé au bout de 4 saisons (même si sa popularité a explosé ces derniers mois).


    Moir je pense que le seul problème des griffins est que le plagiat est tellement évident qu'il n'ont presque jamais tenté de s'en démarquer alors que le potentiel créatif est pourtant évident, je pense que justement, Les griffins suit pas à pas la progression des simpsons pensant garder une popularité cgrace à eux car les producteurs de la série doivent peut être penser que le succés des griffins repose entièrement sur ça.

    Mais qu'il nous fasse des épisodes plus fort que les épisodes émotions des simpsons si ils veulent un jour sortir du lot.

  • iscarioth

    07/09/2006 à 12h24

    Répondre

    Si je dis qu'il y a carence au niveau critique, c'est parce que la série est très aggressive dans son humour, très dur, mais sans fond réel. Comme quelqu'un qui hurle et casse les oreilles à tout le monde sans se demander pourquoi il est en colère.

  • Anonyme

    07/09/2006 à 13h04

    Répondre

    Oui je suis daccord mais on va dire que c'est des clin d'oeils, des constatations, les guignons font un peu de même sans pour autant proposer de solution, ils tirent sur tou ce qu'il bouge, je pense que les auteurs évitent de prendre partie et tente de massacrer tout le monde pour ne pas donner l'impression de véhiculer une image politique ou religieuse, pour ne pas se positionner quoi, ça peut être mal perçu, tu penses pas ?

  • iscarioth

    07/09/2006 à 13h48

    Répondre

    Je ne le perçois pas comme ça. Des séries comme Futurama ou South Park dénoncent tout et tout le monde, sans proposer de solution miracle (c'est bien plus flagrant sur South Park, certains épisodes de Futurama (c'est pire encore chez les simpsons) sont très réactionnaires).
    Le griffin, ca s'attaque à de grandes figures, ca tente de choquer à grand renfort de scatophilie, d'obscénités, de provocations, mais en fin de compte, rien ni personne n'est visé. Je sais pas si je m'explique bien clairement.

    En bref, d'un coté, les séries qu'on a cité tirent sur tout ce qui bouge, n'épargent personne, mais de l'autre, les Griffin n'atteignent absolument aucune cible. Ca ressemble à de la nuance mais la différence est capitale D'un coté il y a du fond, matière à reflexion et à rire, de l'autre, il n'y en a pas.

  • Anonyme

    07/09/2006 à 15h45

    Répondre

    Oui tu as peut être pas tort, de toute façon pour moi Les griffins sont bien en dessous, même de Daria (ok qu'elles n'ont pas de rapport mais d'un point de vue qualitatif...).

    Merci par contre de m'avoir rappeller que je dois changer mon avatar pour fêter le fait que je suis en possession de l'intégrale de futurama. (ça fait un moment en plus ...)

  • kou4k

    07/09/2006 à 18h27

    Répondre

    Et la critique familiale de la mère sans autorité sur son enfant voyons!

    Le bébé me fait tout de même marrer, mais c'est vrai que c'est bien loin du niveau des autres séries citées...
    sur tous les niveaux cités par vous deux dans votre discussion

  • iscarioth

    07/09/2006 à 18h34

    Répondre

    Oui, Stewie, c'est la seule raison pour laquelle j'ai mis au dessus de la moyenne.

    VICTORY IS MINE !!!

  • Anonyme

    07/09/2006 à 19h04

    Répondre

    kou4k a dit :
    sur tous les niveaux cités par vous deux dans votre discussion



    j'ai pas compris, tu penses qu'on fait bande à part ??? tu sais Gallu et moi c'est une grande histoire d'amour, on se lie on se sépare, on se déchire on se recolle, la vraie vie de couple quoi, la dernièrement, il m'a fait une crise pasque je lui ai fait remarqué que singleton faisait parfois des films sympas (pas poetic justice hein !!!).

    Enfin j'arrête le H.S

  • iscarioth

    07/09/2006 à 19h24

    Répondre

    Nan, dernièrement j'ai pas tiqué sur Singleton mais sur ton caca nerveux à propos du degré de réalisme sodomite dans les prisons américaines (voir topic sur prison break m6)

  • kou4k

    07/09/2006 à 20h57

    Répondre

    j'ai pas compris, tu penses qu'on fait bande à part ???

    non, vous êtes bien ensemble, pardon, je ne voulais pas froisser votre couple, promis je ne matte plus !

    quand on parle de sodomites...

  • Protos

    07/09/2006 à 21h27

    Répondre

    J'ai matté quelques épisodes, enfin, plutôt quelques brides d'épisodes... et je trouve que ça se rapproche plus de Profession Critique que des Simpson, bien qu'il s'agisse aussi d'une famille. Je m'explique, l'humour des Simpson est d'abord lié à des caractères bien spécifiques, Homer, Bart, Marge, Maggie, les Flenders, Moe, bref, des caractères qu'on ne retrouve pas chez les Griffin, car les Griffin sont plats, mais d'une platitude, terrible. Rien qu'à les regarder cinq secondes, la machoire inférieur fait inéluctablement un large mouvement vers le bas, suivit d'une expulsion d'air, ce que l'on appel communément, un baillement. En plus l'humour n'a rien à voir, les Griffin sont coincés, ils n'osent rien, et ne disent rien. "fin bref, cette série n'a aucun intéret. Profession Critique était un peu comme ça, un type complexé par sa rondeur, qui critique mais en fait n'ose rien. Homer, en revanche, il en a rien a battre de son bid.
    _Hééé... je suis pas gros !
    _'fin, je veux dire, que même s'il était gros, il en aurait rien a battre...

  • Anonyme

    08/09/2006 à 00h32

    Répondre

    Gallu a dit :
    Nan, dernièrement j'ai pas tiqué sur Singleton mais sur ton caca nerveux à propos du degré de réalisme sodomite dans les prisons américaines (voir topic sur prison break m6)


    ça je sais, mais que veux tu... quand on voit une série exceptionelle dur de nous la faire oublier, je suis d'ailleur étonné que tu adores autant prison break vu les films de prisons que tu as vu ...

    Je sais que t'as pas tiqué du tout même , on discute tout simplement, on peut pas être dacccord sur tout.

  • Anonyme

    25/08/2007 à 21h55

    Répondre

    J'aimerais savoir pourquoi la série des Griffins N'est plus diffusée sur télétoon.

  • Meow

    26/08/2007 à 15h35

    Répondre

    Parce qu' 'On se demande même parfois si les créateurs des Griffin ont réellement quelque chose à dire.'


     





     

  • Kei

    15/10/2007 à 17h49

    Répondre

    Petite remarque.


    Alors que Les GRiffins est une série presque inconnue en France (qui s'assoit donc sur le même banc que Daria), en Italie c'est un vrai phénomène chez les étudiants, sa popularité est encore plus grande que les simpsons.


     

  • el viking

    24/09/2008 à 11h55

    Répondre

    ouah! quand je vois cette nuée d'arguments plus ou moins pertinent sur cette série, ça me fait honte... non pas dans le sens que ce que vous dites est faux, sacrilège ou même vaguement insultant, mais plutôt dans la mesure où quand moi je regarde la série, je pense pas à tout ça du tout...


     On dit que cette série est en dessus des simpsons, mais perso je me marre plus en la regardant elle, que nos chères têtes jaunes de Springfield...


    C'est grave docteur?

  • Anonyme

    10/03/2010 à 07h31

    Répondre

    Jadore trop cool[img]/medias/../forum/images/smilies/love.gif"%20border="0[/img]

  • Anonyme

    29/08/2010 à 10h45

    Répondre

    ça c'est de la critique! Bravo pour votre article.


    http://maricasblog.over-blog.com/

  • Anonyme

    08/11/2010 à 19h19

    Répondre

    Mais au final, le but de la série est elle de dénoncer, de parler d'actualité, ou encore tout simplement de nous apprendre quelque chose ? Sa fonction ne serait elle pas aussi le divertissement ? Chose que les griffins réussisent plutot bien tout de même.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques