9/10

Gerra (Laurent) - Laurent Gerra flingue la télé


De nombreux préjugés personnels encerclaient dangereusement Laurent Gerra avant de visionner son DVD. Le célèbre imitateur avait-il mal vieilli depuis sa dernière tournée ? Après son immersion délicate dans le 9ème art malgré une volonté certaine de bien vouloir faire les choses, l'humoriste ne lésinait pas à souligner sa nostalgie d'une époque révolue lorsqu'il promouvait son spectacle Laurent Gerra flingue la télé. Une opinion légitime mais donnant l'impression en contrepartie qu'il était hermétique a toute évolution, positive ou non. Chose qui risquait d'être grossièrement caricaturé dans ses sketchs.
Mais que nenni, ses 2h20 d'interprétations balaient d'un coup sec toutes ces idées reçues qui étaient venues semer la discorde dans mon esprits confus. Le caméléon vocal s'impose avec classe et distinction.

Le spectacle.

Même si une 2CV peine à démarrer, elle nous emmène au bout du monde une fois la mécanique enclenchée. Laurent Gerra, fait de même en nous accompagnant joyeusement jusqu'aux terres australes du rire. Pour cela, le doubleur de Pierre Bellemare rappelle dans un ordre chronologique les grands moments du petit écran et les acteurs l'ayant nourri. Après une introduction en chanson où l'homme parodie un Aznavour lassé d'assister à une dégradation télévisuelle abyssale, Laurent se moue dans la peau de Léon Zitrone entrain de commenter le mariage cavalier du Prince de Galle avec Camila. L'échange entre le public et l'humoriste est réciproque. Gerra, malgré une justesse dans l'intonation n'ose pas exagérer les mimiques. Les gens rentrent difficilement dans le jeu. Le sketch de Zitrone, même s'il est bien conté, paraît assez classique dans le fond. Son défunt confrère, Guy Lux récoltent la même semence. Mais petit à petit, l'homme lâche sa gestuelle, exagère ses expressions faciales, encourage le public à participer avec lui. Il ose enfin ! Laurent Gerra est de nouveau là, toujours avec le même sens de la formule incisive, la caricature taillé sur mesure sans entrer dans le mauvais goût. Quatre ou cinq personnalités (sur un total avoisinant les 70) nous donnent l'impression de ne pas avoir été suffisamment renouvelé pour redonner un peu de peps. Mais de nouveaux arrivants (Chevalier et Laspalès, Patrick Sébastien, Marc-Olivier Fogiel, Fabrice Luchini entre autre) viennent s'ajouter au cocktail explosif.


L'acteur reprend les mêmes ingrédients qui avaient nourri avec succès ses représentations passées. Chanter un morceau de variété reconnu en alternant les interprètes d'une facilité déconcertante. Ceci tout en soulignant leurs mimiques et projetant sur scène leur défaut personnels. Il en va de même avec les hommes politiques où il retrace leurs parcours, leurs programmes, formule des citations parfois reprises directement sur l'auteur originel. Jack Lang, dont le sketchs dessinent le même schéma que celui de Jacques Chirac lors de sa précédente tournée, en est l'exemple parfait. Bien entendu, les personnalités reconnues de la télévision n'échappent pas à l'exécution jubilatoire. Que ce soit d'anciens animateurs (Le petit théâtre de Philippe Bouvard, la dernière séance avec Eddy Mitchell) ou les nouvelles têtes du paf (ONPP avec Marc-Olivier Fogiel, Jour après jour, tout le monde en parle, Qui veut gagner des millions ...). Lorsque la parodie ne ridiculise pas ses victimes, elle cède la place à un profond respect amusé (Jean d'Ormesson) ou émouvant (Henri Salvador, les hommages en guise de bouquet final). Laurent Gerra n'est plus alors un simple imitateur, mais un véritable acteur rappelant avec grâce, le temps d'un spectacle, l'esprit de ces artistes ayant marqué la France. Des personnalités qui nous manquent, s'éclipsant humblement derrière cette scène soudainement dépeuplée.

Les bonus.


Laurent Gerra est un homme voulant paraître généreux. L'imitateur nous offre une DVD bonus entier où nous assistons à différentes tranches de sa vie paisible. Nous découvrons aussi, dans le DVD spectacle, les coulisses de "Laurent Gerra flingue la télé" quel que soit le lieu de la représentation (Théâtre Marigny, Palais des sports, Olympia). Cette partie expose surtout les impressions des nombreux artistes émus, ayant réservé une place aux premiers rang pour observer son spectacle, avec autodérison. Nous avons aussi un extrait de Campus, animé par Guillaume Durand. Laurent Gerra explique dans cet émission comment il a réussi à trouver le thème de son spectacle, ses impressions négatives sur la qualité des programmes actuelles, cet éternel et implacable nostalgie du "c'était mieux avant". Mais concrètement, on apprend peu de choses sur la naissance concrète de la tournée, la construction des textes, la mise en place de l'équipe.
Le second disque ne complète guère ce vide. Nous regardons Laurent Gerra profiter de son séjour au Liban pour préparer son spectacle là bas, et jouir de l'accueil chaleureux offert par le peuple libanais. Une certaine gêne apparaît alors lorsqu'on se remémore aujourd'hui les actions militaires dont a été victime le pays. Ainsi, nous faisons un retour en arrière, au coeur d'une ville insouciante, pençant ses blessures en reconstruisant par dessus les ruines, et où Laurent Gerra profite la cuisine locale en compagnie de ses compagnons de route.
Entre temps, nous visitons les coulisses du musée Grévin ou monsieur a eu le privilège de voir son mannequin inauguré dans la salle d'exposition. Nous y apprenons les différentes phases pour modeler le visage d'une future célébrité.


Enfin, Laurent Gerra est un fin gourmet s'installant, dès que l'occasion se présente, derrière les plus grandes tables de la restauration française. Entre les escapades dans les charcuteries lyonnaises, les soupes, sandwichs et autres plats aux truffes, les omelettes cuisinées avec amour par Marc Veyrat après avoir passé la matinée à ramasser toutes sortes de plantes avec lui... Tout y passe pendant que vous mangez votre jambon purée hebdomadaire. Par ce biais, Laurent Gerra veut montrer que malgré la célébrité, il est resté un homme simple, attaché à la terre et aux petits plaisirs de la vie... avec un 4 étoiles en guise de fond. De sympathiques excursions culinaires entamées entre deux trajets marqués sur la carte de sa tournée.
Ces bonus ne sont donc pas destinés à éclaircir certaines zones d'ombres refermant son talent, mais nous présente cependant un des secrets de sa réussite (où que la production cherche en tout cas à nous faire persuader lors du visionnage) : Laurent Gerra est une personne croyant en certaines valeurs, sincère, regorgeant d'humilité, et raccroché aux racines de son enfance... Reste à savoir maintenant si cela va réellement intéresser tout le monde même si le coffret demeure complet.

A titre de comparaison, Laurent Gerra est comme le vin. Un patrimoine du terroir qui se bonifie avec le temps.

A découvrir

Shogun Mag

Partager cet article

26 commentaires

  • Henry Letham

    02/11/2006 à 13h41

    Répondre

    WAooW ! Alors un fan du drolissime Laurent Gerra ... ca fait peur

  • iscarioth

    02/11/2006 à 13h54

    Répondre

    même s'il est parfois très réac (voire ses déclarations à fréquenstar, ca fait peur), je trouve que laurent gerra est non seulement un bon imitateur, mais un excellent humoriste. Comme scénariste bd par contre...

    Mon sketch préféré ; Léon Zitrone, qui est sur le dvd,je crois

  • iscarioth

    02/11/2006 à 16h23

    Répondre

    Hum... Je ne vois pas ce que peuvent faire Chevalier et Laspallès à coté de Patrick Sebastien

  • iscarioth

    02/11/2006 à 16h43

    Répondre

    Que le rap était une sous musique de jeunes excités et que rien ne valait un bon jacques brel... en gros

  • Anonyme

    02/11/2006 à 19h32

    Répondre

    Laurent Gerra est LE comique pour vieux, humour conservateur (on se moque des jeunes et on parodie les vieux) et imitations bien faite mais très dépassés (Gerra et le seul mec à encore imiter Zitrone), j'ai jamais aimé ce mec avec ses blagues faciles et son style de jeune premier.

    Je l'ai entendu plusieurs fois à la télé et il me fait penser au escort boy pour vieux retraités tellement ses paroles sont ciblés, personellement je le trouve pathétique, mais bon c'est mon avis personnel

  • iscarioth

    02/11/2006 à 19h39

    Répondre

    L'intéret du sketch de zitrone, c'est pas l'imitation de zitrone, mais la parade sexuelle du couple royal...
    Il a fait des imitations corrosives du groupe 113, c'était en réaction à une attaque du groupe qui le taxait de faschisme, si mes souvenirs sont bons.
    Sa chanson de Bruel "on s'était dit rdv dans un an", dédiée aux gens de la star academy, est terriblement bien vue...

    Encore un sujet sur lequel on diverge, cher Krisss ^^

  • Anonyme

    02/11/2006 à 20h03

    Répondre

    Gallu a dit :
    L'intéret du sketch de zitrone, c'est pas l'imitation de zitrone, mais la parade sexuelle du couple royal...
    Il a fait des imitations corrosives du groupe 113, c'était en réaction à une attaque du groupe qui le taxait de faschisme, si mes souvenirs sont bons.
    Sa chanson de Bruel "on s'était dit rdv dans un an", dédiée aux gens de la star academy, est terriblement bien vue...

    Encore un sujet sur lequel on diverge, cher Krisss ^^


    J'ai très bien entendu le sketch de Zitrone mais tout les éléments utilisés montre bien qu'il vise un public de vieux, perso le sketch sur le mariage du prince est un sketch déja fait (je sais plus par qui désolé), désolé mais je suis convaincu qu'il séduit le public de retraités (voir l'affiche façon vieux spectacle), il a aussi critiqué la techno parade, les homos (avec une plume dans le cul comme il dit) et il a fait une multitude de skecth sur Céline Dion et René (je trouve ça gonflant ), bref je pense pas qu'ils répondent à quoi que ce soit, honnêtement je le trouve lourd (ça c'est mes gouts) mais surtout en retard, autnat j'aime pas debouze pour son humour trop ciblé autant lui c'est pareil même si il tente de faire croire le contraire.

  • Veterini

    03/11/2006 à 11h18

    Répondre

    KRISSS a dit :


    le sketch sur le mariage du prince est un sketch déja fait (je sais plus par qui désolé)


    "bananas" de Woody Allen.
    Enfin c'est pas princial. Du coup je suis pas sur que tu avais bien ça en tête, mais en tout cas, effectivement ça rien de bien original.

  • Lestat

    03/11/2006 à 11h39

    Répondre

    A noter que l'affiche est signée du légendaire Melki (non, pas Gilbert).

    http://www.melki.org/hypertext/index.htm

  • Anonyme

    03/11/2006 à 19h23

    Répondre

    Veterini a dit :
    "bananas" de Woody Allen.
    Enfin c'est pas princial. Du coup je suis pas sur que tu avais bien ça en tête, mais en tout cas, effectivement ça rien de bien original.


    Non, pensais pas à celui la mais merci de l'avoir rappellé

    je sais plus si c'est Le Luron ou un autre comique dans les années 70-80 qui pouvaient pas s'empecher de refaire Zitrone qui a cette lointaine époque était cantoné à ce genre d'évenement, depuis Bern a pris le relais.

    Mais je voulais signaler juste cela, que Gerra utilisais des trucs vieillots et j'en suis assez persuadé.

  • iscarioth

    03/11/2006 à 19h58

    Répondre

    Dire que l'affiche est vieillotte, alors que Melki a réalisé de si belles images pour les hot d'or... franchement !

  • Henry Letham

    04/11/2006 à 02h48

    Répondre

    Et personnelement à part 2-3 personnages (qu'il utilisent du coup en boucle...) en plus je ne trouve pas que ce soit un bon imitateur... Je ne citerais que les exemples de Miss Dion (ou comme une majorité d' "imitateurs" haute game il pense qu'il suffit de prendre un qqc accent quebecois et de rajouter "mon méri rené" tous les 2 mots pour l'imitier), ou Nico, Giscard, ... (je viens encre d'entendre ces dernières sur france 2... ).
    Enfin ce n'est que mon avis, et comme je semble tompé sur le dernier fan club de ce grand personnage a l'humour encore plus fin que Bigard, je me retire derrière Krisss et dis "pas taper, pas taper".

  • Cineman

    06/11/2006 à 19h14

    Répondre

    Personnellement je ne fais pas partis de son fan club , je trouve comme Gallu ses discours sur les rappeurs et sur la jeunesse en général vraiment puant .... mais ca ne m'empêche pas de reconnaitre qu'il est l'un des meilleurs imitateurs qu'on est actuellement , en particulier lorsqu'il imite les chanteurs ( Gainsbourg et Nougaro sont plus vrai que nature ) .
    Il a vraiment un grand talent , dommage que ces idées ne suivent pas .

  • gyzmo

    06/11/2006 à 20h16

    Répondre

    J'ai vu son sketch sur la Star Ac, le bonhomme prend pour cible les petits jeunes en les caricaturant à l'extrême, il ne s'en prend pas à la mécanique de l'émission et à sa table de montage, beaucoup plus contestable. Attitude facile de sa part. Et peu marrante aussi. Perso, je l'ai toujours trouvé plus que lourd. Il manque de raisonnement, sans aucun doute^^

    Mais c'est un bon imitateur.

  • Protos

    06/11/2006 à 22h43

    Répondre

    Laurent si tu nous écoutes, sache que l'on est de tout coeur avec toi.

    C'est vrai aussi qu'il est laid, qu'il manque d'intelligence, qu'il est petit aussi, et puis il sent mauvais des aisselles...

    ...mais c'est un bon imitateur.

  • Anonyme

    07/11/2006 à 13h17

    Répondre

    Protos a dit :
    ...mais c'est un bon imitateur.





    Attention, niveaux imitateurs, je ne trouve pas que les derniers existants sont sensationnels, Lecoq par exemple est très bon techniquement mais ses spectacles sont pas exceptionnels, seul Dahan a réussit à se démarquer mais je doute qu'il réussisse longtemps dans cette voie.

  • iscarioth

    07/11/2006 à 20h37

    Répondre

    gyzmo a dit :
    J'ai vu son sketch sur la Star Ac, le bonhomme prend pour cible les petits jeunes en les caricaturant à l'extrême, il ne s'en prend pas à la mécanique de l'émission et à sa table de montage, beaucoup plus contestable. Attitude facile de sa part. Et peu marrante aussi. Perso, je l'ai toujours trouvé plus que lourd. Il manque de raisonnement, sans aucun doute^^

    Mais c'est un bon imitateur.


    J'adore ce sketch là aussi ("on s'était donné rdv dans un an". Comme tu le dis gyzmo il s'en prend plus aux acteurs qu'au système, mais chaque année les candidats atteignent un tel niveau de ridicule que le sketch de gerra est un excellent défouloir

  • Havrais76

    12/11/2006 à 20h41

    Répondre

    Laurent Gerra m'agace. Laurent Gerra m'énerve. Il arrive même que Laurent Gerra me donne des boutons. Et pourtant j'aime bien Laurent Gerra.
    Certes il a des preferences artistiques qui faisaient vibrer nos ainés. Oui ses parodies sont plus acerbes sur certaines personnalités politiques que sur d'autres. Il est exact enfin qu'il se sert de ses dons d'imitations pour regler ses comptes avec ses "collègues" du monde du spectacle.
    La force de Laurent Gerra ne réside pas dans un simple talent d'imitation (quoiqu'il n'imite pas à la perfection toutes ses "victimes" mais dans la gestuelle qui accompagne le texte. C'est un tout, et c'est la sa force. Apres c'est vrai qu'on peut critiquer la teneur de ses textes. Pourquoi ne devrait-il pas avoir une opinion ? Meme si on peut lui reprocher des raccourcis imbeciles (quoique je suis sur que son entourage, notamment celui qui ecrit ses textes, y est aussi pour beaucoup), y a quand meme pas mal de trucs chez lui qui font mouche et qui font en sorte de me faire rire (notamment ses detournements tres cons du temps de Studio Gabriel avec Fantomette qui rit qui pete ).

  • KaSuGayZ

    12/11/2006 à 21h47

    Répondre

    La grande force de Gerra c'est qu'il ne donne pas envie de voter Sarkozy. Bien malgré lui, certes, mais c'est déjà ça.

  • Pierre-Antoine Chevallier

    22/11/2006 à 16h23

    Répondre

    Bonjour à tous,

    Vous ne connaissez pas encore la relève de l'imitation française?
    Et pourtant, elle a un nom: Michael Gregorio et sera au café de la danse à Paris entre le 12 et le 23 décembre.

    Il a convaincu Laurent Ruquier d'écrie et de produire son premier spectacle.
    Un vrai concert, ou plutôt trente concerts en un seul: Edith Piaf, Jacques Brel, Raphael,-M-, Vincent Delerm, Cali, Mick Jagger, Ray Charles, Callas/Pavarotti, mais aussi Johnny, Grands Corps et Malade et beaucoup d'autres...

  • Pierre-Antoine Chevallier

    22/11/2006 à 16h24

    Répondre

    le site de Michael Gregorio:http://michaelonline.free.fr/index.html

  • Wax

    22/11/2006 à 16h35

    Répondre

    Pierre-Antoine Chevallier a dit :

    Il a convaincu Laurent Ruquier d'écrie et de produire son premier spectacle.


    Là tu m'as convaincu de pas y aller!

  • KaSuGayZ

    23/11/2006 à 16h07

    Répondre

    Espèce d'homophobe Wax !

  • Wax

    23/11/2006 à 17h22

    Répondre

    Ah nan! Juste Ruquierophobe...

  • Anonyme

    27/04/2007 à 16h08

    Répondre

    moi j'en connais un autre de Laurent gerra enfin ici c'est gerard qui vaut le coup aussi et notamment en raison de son groupe: Janitor
    http://www.myspace.com/janitorgroup

  • Anonyme

    24/05/2009 à 15h24

    Répondre

    je n'aime pas du tout  cette manie d'attaquer tout ce qui represente l'Eglise et meme le SEIGNEUR  notre DIEU JOURde l'ascension et, le Pape Benoit16. par contre tres bon imitaeur pour les politiciens et la vie prorfane à bon entendeur salut

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques