3.5/10

Gerra (Laurent) - Ça balance !

Laurent flingue la télé, en musique, avec le Big band de Fred Manoukian. Personnellement, je ne connais pas de Big Band et je chante très mal, alors je flingue Laurent Gerra avec mon clavier.

DVD 1 : Le spectacle

Le Spectacle
Une fois n'est pas coutume, je vais oublier la bienséance qui voudrait que je rédige un texte objectif tout en masquant la part de subjectivité indissociable dont il pourrait faire l'objet. Je vais vous parler un peu comme une connaissance, un collègue, comme quelqu'un que vous rencontrez lors d'une soirée chez des amis et que vous n'aimez pas trop, parce qu'il parle surtout de lui et profère des avis malvenus. Voilà, mon problème, c'est que je n'accroche pas à Laurent Gerra. Mais vraiment pas. C'est viscéral, je ne peux pas rire devant un spectacle de Laurent Gerra, et il m'est quasiment impossible d'en visionner un jusqu'au bout (à part sous une forme ou une autre de réprimande, ou pour la rédaction d'une critique Krinein). J'ai essayé, je vous jure. Et je me sens d'autant plus mal quand je constate que certaines personnes de ma propre famille lui vouent une affection inconditionnelle, et encore plus mal quand je lis des critiques élogieuses comme celle-ci. Je ne me sens pourtant pas particulièrement hermétique à l'humour, même si le spectacle de Michael Youn m'a laissé en ruines il y a de ça quelques temps. 


Je reconnais des qualités à Laurent Gerra. Sérieusement. Je le trouve pas trop mal dans ses imitations, pas toutes mais la plupart, il chante plutôt bien, et il affiche un sens de la formulation assez précis. Oui, ça, je le reconnais. Juste que je ne me divertis pas devant un de ses spectacles. Déjà, parce qu'une grande partie de ses traits d'humour font appel à une vulgarité assez mal placée et rébarbative, et aussi parce que les numéros musicaux qui les émaillent sont à mon sens sans grand intérêt, ce dernier point m'étant, je pense, tout à fait personnel. Pourtant, je dois faire partie à peu près de la « cible », dans le sens où j'ai plus ou moins côtoyé les personnalités qu'il imite et qui appartiennent en grand nombre à l'ancienne génération. J'imagine que la problématique est différente pour la jeune génération qui doit découvrir sous les traits de Laurent Gerra des piliers du petit écran comme Guy Lux ou Léon Zitrone. Parfois, nous ne rentrons même plus dans le cadre humoristique, et nous découvrons des sortes d'hommages, souvent musicaux. C'est ainsi que j'ai pu apprécier une imitation très réussie de Régis Laspalès, et détester une parodie ratée de Philippe Chevallier.

Ca balance ! est une version 1.5 de Laurent Gerra flingue la télé, soutenue par l'orchestre de Fred Manoukian. La ligne principale est de se lamenter de l‘indigence de la télévision à travers les âges, et en musique. J'ai parlé précédemment de Guy Lux et Léon Zitrone, mais des personnalités plus contemporaines comme Marc-Olivier Fogiel, Céline Dion, Francis Cabrel, ou Thierry Ardisson sont également de la partie. Laurent Gerra les croque en disant tout haut ce que tout le monde pense et sait déjà, en un peu plus "enjolivé" si j'ose m'exprimer ainsi. Peut-être est ce le fait de s'attaquer à des personnes bien distinctes qui me rebute, à l'inverse d'autres humoristiques qui préfèrent s'attaquer à  des cas plus généraux ? Oui, peut-être. Peut-être que j'ai du mal à voir ce qu'il y a de drôle à attribuer à Céline Dion des paroles d'une vulgarité oppressante, même si je n'ai pas particulièrement d'affinités avec la chanteuse ? Peut-être que « La Cabane au fond du jardin » ne représente pour moi qu'une déformation artistique d'une abjection incalculable ? Peut-être que je ne suis tout simplement pas fait pour apprécier ce genre d'humour...

Tant de « peut-être », qui font de cette article un texte avant tout subjectif, et qui pourront certainement expliquer le décalage qui m'oppose à la popularité de Laurent Gerra, envers et contre tout. Je referme cette critique hors normes avec mes plus plates excuses, mais campé sur mes positions.

Le DVD
L'édition Simple
L'édition simple
Comme bon nombre de grosses sorties, le spectacle fait l'objet de trois éditions distinctes. Pour le même prix, soit 25€, vous aurez le choix entre l'édition collector du DVD ou le blu-ray, tout deux pourvus de la même quantité de bonus (dont la durée se chiffre autour des trois heures). Les moins regardants se rabattront sur une édition DVD simple coûtant 20€, n'affichant qu'un petit bonus de 16 minutes assez inutile (Joyeux Anniversaire).
Capturé impeccablement (en HD), le spectacle affiche un beau rendu visuel et de très belles couleurs, net dans les arrière-plans comme dans le front stage. La démesure musicale occasionnée par le Big Band de Manoukian est restituée à sa juste valeur par une piste 5.1 efficace, dotée d'une spatialisation efficace sans pour autant être incroyable. Les menus sont dans le ton du spectacle, imitant un juke-box ou un disque vinyle.

DVD 2 : Les Bonus

En ce qui concerne les bonus, c'est une déferlante, un ras de marée, un cyclone. C'est plus de trois  heures d'images vidéo qui vous attendent, inédites, qui aborderont aussi bien les répétitions que les réglages de dernières minutes, et les interventions télévisuelles et radiophoniques de Laurent Gerra.

L'édition Collector
L'édition collector
Joyeux anniversaire (sur le DVD 1)
La soirée d'anniversaire de Laurent Gerra, en présence de nombreuses  personnalités du Show-Bizz, telles Christian Morin, Bernard Lavilliers, François Berléand, etc. Le documentaire a l'avantage de nous montrer que Laurent Gerra est apprécié et connait du monde, mais sinon, on en ressort un peu les mains vides.

Septembre 2006 Novembre 2007
Un long bonus de près de 50 minutes, où Laurent Gerra et Michel Drucker glande dans les rues de Lyon, le tout rythmé par des extraits de duos télévisés (issus de Tenue de soirée) avec quelques grands noms de la chanson (notamment Delpech et Macias). Une prolongation intéressante pour les amateurs.

Premières Répétitions
Plus de 70 minutes pour ce documentaire, revenant sur les répétitions du spectacle. Avec professionnalisme et sens du détail, Laurent Gerra et Fred Manoukian construise la représentation jusqu'à la dernière seconde, tandis que l'équipe technique met en place ses instruments et effets. L'édition Blu-Ray
L'édition Blu-Ray
On penche la tête en regardant les types des lumières répéter leurs "tableaux de lumières", tandis que l'ampleur des moyens déployés et de l'organisation capte notre attention, tout en nous amusant de constater que jusque dans les derniers moments, l'humoriste ne savait pas encore par quelle imitation commencer le spectacle (Bécaud ou Polnareff ?). Le document est entrecoupé de morceaux d'une interview réalisée par Frédéric Zeitoun.

J-9
Encore une vidéo approchant les 50 minutes, représentatnt la quasi-totalité de l'enregistrement de l'émission radiophonique Le Grand Studio, sur RTL, avec différents intervenant. Même constat que pour le documentaire Septembre 2006 Novembre 2007, les fans devraient y trouver leur compte.

Conclusion

Une édition de grande qualité technique, offrant un éventail de bonus qui ravira tous les fans de l'humoriste, mais qui pourront certainement ennuyer les autres.

Partager cet article

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • Anonyme

    05/12/2008 à 12h42

    Répondre

    le DVD est genial ! un peu de bonne humeur dans un monde de constipé du bulbes... n'est ce pas ?

  • Anonyme

    07/12/2008 à 00h37

    Répondre

    Oula, ne t'inquietes pas, je crois que celà touche plus de gens qu'on ne le croit. Je pourrais rester des heures à regarder Gerra faire ses imitations sans jamais rire, ni même sourire. Pas moyen d'accrocher, et pas réellement envie non plus.


    Enfin j'en rajoute là.. car je ne pourrais pas rester des heures à regarder. Pas même quelques minutes;

  • Anonyme

    07/12/2008 à 15h54

    Répondre

    Pour moi, Laurent Gerra, c'est l'exemple même du mec réac' qui essaye de faire passer ça pour de l'impertinence. Et en plus, il ne sait pas enrober le tout d'assez d'humour pour faire rire. Autant l'humour gras est parfois libérateur, autant, lui n'arrive pas à dépasser le stade de la vulgarité bête et méchante.


    Je me souviens d'un extrait d'un émission lui étant consacrée à la télé, où il descendait en flèche le rap... Personnellement, ce n'est pas un style de musique que j'aime, mais on ne peut pas nier qu'il s'agit d'un courant musical majeur, d'une culture, avec ses moments de gloire, de justesse, ses faiblesses et ses excès... Dans cet extrait je retrouvais tout le personnage que je soupçonnait déjà sans en avoir de preuve.


     Je n'ai pas réussi à aller plus loin...

  • Anonyme

    27/01/2009 à 13h30

    Répondre

    Une critique personnel sans grand interet... Une critique étant censé être subjective, Autant ne pas la faire à ce moment là.


     Pour ce qui est de mon avis (Puisque nous lecteur pouvont donner notre avis personnel), Laurant Gerra à un humour que j'apprécie et quant à ses immitation, je ne peux qu'admirer cet artiste aux multiple talents.Il plait à bien plus de personne que l'ont ne le crois et c'est pour ca qu'il faisais salle comble chaque soir lors de sa dernière tournée (qui se poursuit me semble-t-il sans en être sure) au grand damne de ceux qui ne cesse de le déscendre dans des, soit disant, critique.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques