8/10

Extras - Saison 1 & 2

Comment réussir dans le cinéma quand on a tout quitté pour accomplir ce rêve et qu'on est petit, gros et anglais? Eh bien comme tout le monde, en faisant d'abord beaucoup de figuration et en essayant d'obtenir les conseils des stars qu'on croise.

Extras est donc la nouvelle série de Ricky Gervais et Stephen Merchant, à qui l'on doit déjà The Office (l'originale). Dans cette dernière, ils s'attaquaient au monde de l'entreprise. Et pour ainsi dire, ils ne changent pas de créneau mais ils ont cette fois pour cible un métier qui les concerne plus directement : l'audiovisuel.

Le pitch

Andy Millman (Ricky Gervais) est donc un passionné de cinéma. À tel point qu'il va un jour décider de tout quitter pour s'investir à plein temps dans cette passion. Mais comme pour beaucoup, la route vers la gloire est longue et parsemée de petits boulots comme figurant. C'est là toute l'histoire d'Extras. On y voit les différentes piges d'Andy sur différents tournages, ses amis, ses collègues, son périple vers le "succès" et la "réalité" des stars qu'ils sont amenés à croiser.


Andy et ses amis.

Des guests au naturel

C'est là la principale particularité, voire qualité de la série. Chaque épisode porte le nom de la vedette invitée que l'on découvre dans un naturel souvent inattendu. Découvrir ces célébrités avec leurs défauts ordinaires, de la simple grosse tête à l'insécurité, en passant par une lubricité débridée, cela surprend. Et surtout, cela amuse. Constater que tous ces grands noms se prêtent à ce cassage d'image en règle a quelque chose de profondément attendrissant. Si dans The Office, les auteurs faisaient porter tout le ridicule sur le personnage de Ricky Gervais, ici, ce sont d'immenses stars qui endossent volontairement ce fardeau, ce qui est très rafraîchissant.


DR.

De l'humour drôle et léger

Alors bien sur, on n'atteint pas les niveaux d'humour noir et caustique de The Office. Sans doute parce que les deux auteurs, bien contents d'avoir un tel casting, n'ont pas voulu trop charger la mule. Mais probablement aussi parce que le but n'est pas le même. L'accent est moins porté sur les personnages que sur le milieu du 7e art, sa perception par les néophytes et son influence sur les gens. Le ton y est donc plus léger, pas forcément aussi drôle, mais la vision donnée de ce milieu y est très affûtée et du coup, très intéressante.


DR.

La série, qui ne comprend que deux saisons, a été diffusée en France sur TPS Star, dès 2006.

Extras est donc une série intéressante pour la vision qu'elle donne du monde du cinéma et de ses stars. Ces dernières n'hésitent pas à s'y montrer sous un jour ridicule, plein d'auto-dérision qui amusera tous les amateurs de cinéma. Sans être aussi drôle que The Office, elle aura quand même le mérite d'être sans doute plus accessible.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques