8.5/10

Entourage - Saison 2

Vincent Chase (Adrian Grenier), Eric Murphy (Kevin Connolly), Johnny Chase (Kevin Dillon) et Turtle (Jerry Ferrara) sont de retour à L.A après leur escapade à New York...

A la suite d'une première saison remarquée en juillet 2004, la série Entourage a repris du service entre début juin et fin août 2005 (sur HBO) pour 14 nouveaux épisodes (contre 8 pour la première saison) de durées variables (entre 25 et 35 minutes). Toujours plongée dans le monde du cinéma, la création de Doug Ellin montre crûment et drôlement ce monde impitoyable où tous les coups sont permis, où il faut constamment s'imposer et où le "buzz" du moment est capital car source de profits.
Logiquement, la vie professionnelle de l'acteur fictionnel Vincent Chase reste au centre de la seconde saison. Autour de lui, ses amis sont là pour le manager (Eric), le soutenir moralement et dépenser son argent (Johnny et Turtle). Moins centré sur des fêtes hollywoodiennes mettant en relief la drogue et une vision machiste des femmes qui sont totalement considérées comme des objets sexuels, les nouveaux épisodes traitent de problèmes financiers, de caprices de stars, de relations amoureuses durables et s'arrêtent plus longuement sur le système cinématographique américain.

Après une pub pour payer les dettes et des fêtes pour se faire voir et négocier, l'agent de Vincent Ari Gold (Jeremy Piven) lui propose de jouer dans Aquaman, une adaptation à gros budget du célèbre Comic. Toute la saison tourne autour de la réalisation de ce projet: on suit ainsi les doutes de Vincent sur sa vie professionnelle, la présentation d'un film indépendant à Sundance (Queen's Boulevard) pour convaincre le réalisateur James Cameron de le prendre en premier rôle, une relation sentimentale complexe avec Mandy Moore... Plus encore que la première saison, les "Guests Stars" apportent une plus value indispensable. On remarque par exemple, dans leur propre rôle: Mandy Moore et James Cameron (!) donc, Brooke Shields, Pauly Shore, Richard Schiff, Melinda Clarke, U2, Vanessa Angel, le compositeur Larry Mullen Jr., Jaime Pressly, le directeur de Playboy Hugh M. Hefner, les pornstars Devon-Teagan et Jesse Jane, Danny Masterson, Peter Dinklage, Bob Saget ou encore Amanda Peet. Côté personnages totalement fictionnels, on apprécie particulièrement la prestation forcément inquiétante de Malcolm McDowell, de la belle francophone Emmanuelle Chriqui ainsi que des mignonnes Samaire Armstrong et Monica Keena en début de saison. Les éléments comiques principaux demeurent les personnages de Johnny Chase et d'Ari Gold (dont les excès et la vulgarité sont à mourir de rire).

Comportant plus de descriptions du fonctionnement du système hollywoodien et de conflits amicaux et sentimentaux liés aux indécisions de Vincent, la deuxième saison d'Entourage captive encore davantage que la première.

A découvrir

méthode Cauet (La)

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    28/02/2008 à 20h48

    Répondre

    Cette série qui paraît pourtant tellement superficelle est un vrai régal burlesque. Foncez !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques