8/10

Entourage - Saison 1

Bienvenue à Los Angeles, la ville du soleil et d'Hollywood. La ville des rêves, des célébrités, des stars, du cinéma, de la télévision, des fêtes riches, des filles faciles...

Entourage raconte la vie de Vincent Chase (Adrian Grenier), un jeune acteur à succès, de son ami et manager officieux Eric (Kevin Connolly), de son demi-frère Johnny Chase (Kevin Dillon), acteur « has been », et de Turtle (Jerry Ferrara), un ami qui profite du « buzz » généré par la star.

Créée par Doug Ellin, produite entres autres par Mark Wahlberg, Entourage est la série qui, en juillet 2004, date de début de sa diffusion, a fait grand bruit aussi bien dans les foyers américains qu'au sein des critiques (le récent Golden Globe de la « meilleure série musicale ou comique » en est un bel exemple).
Plantant ses épisodes de 30 minutes chacun à Hollywood, Doug Ellin a décidé de nous proposer une vision crue du monde du showbiz: sans mensonges, romantisme, poésie ou contes de fées.

A L.A, tout va bien tant qu'il y a de l'argent. C'est ce que nos personnages principaux comprennent très vite. Vincent Chase, star montante du grand écran, peut tout se permettre: envoyer balader son manager officiel Ari Jacobs (Jeremy Piven), se payer une maison gigantesque, s'offrir une limousine sans réflechir plus de 3 minutes, sortir avec 2 filles minimums par jour... Pour son demi-frère Johnny Chase (nom de scène Johnny Drama), c'est bien moins facile: après son heure de gloire dans une série T.V, il a désormais un mal fou à intéresser les producteurs et à décrocher des auditions pour un rôle. Pour Eric, le manager intermédiaire entre Vincent et Ari, la vie est plutôt sympa: quelques coups de fils par-ci par-là et le petit profite de l'argent de Vincent sur fond de relations amoureuses entres deux magnifiques petites amies. Pour Turtle, on n'en parle pas: à part écouter du rap, profiter du rayonnement de la célébrité de son ami pour coucher avec des filles sublimes et dépenser sans compter, ce personnage ne fait absolument rien.
Sans argent donc, on n'est rien et on ne fait rien à Hollywood. Un film ne se montera pas sans sous; même si le scénario est génial, on préférera faire une daube avec des stars célèbres...
Ensuite, Hollywood c'est aussi la drogue et les filles: on voit donc nos 4 héros fumer des dizaines de joints, boire des litres d'alcool, enchaîner les filles et les lacher comme de vulgaires torchons.

Alternant comique, critique fraîche et franche du monde du showbiz, Entourage apporte un souffle nouveau dans le monde de la série télévisée. Accompagnée à chaque épisode de « Guest Stars » prestigieuses du cinéma et de la télévision qui jouent leur propre rôle, telles Mark Wahlberg, Ali Larter, Jessica Alba, Sara Foster, David Faustino, Sarah Silverman, Luke Wilson, Gary Busey, Larry David ou encore Scarlett Johansson, la série bénéficie aussi d'acteurs et d'actrices plus ou moins connus dans des seconds rôles, comme Monica Keena (Dawson, Freddy Contre Jason...), Samaire Armstrong (The O.C...), Debi Mazar (Le Smoking, Be Cool...) ou encore Val Kilmer (Heat, Le Saint, Alexandre...).
L'humour apparaît majoritairement avec le personnage de Johnny Chase qui, avec son égo démesuré et son intellect limité, est absolument irrésistible. Il transpire aussi au travers de la relation tendue existant entre Eric et Ari qui, pleine d'insultes et de piques bien senties, est à savourer sans modération. Côté comique des « Stars Invitées », on pourra difficilement oublier les performances de Val Kilmer en producteur de Cannabis totalement déjanté et de Gary Busey, presque aussi dingue dans son rôle.

Chacun des 8 épisodes de la première saison d'Entourage se termine sans révélations, retournements ou événements importants qui seraient à suivre dans l'épisode d'après. Comme l'on suit de très près la vie de nos 4 héros, l'essentiel se situe dans ce que la série montre sur le monde du showbiz: que ce soit le système, les relations professionnelles, les anecdotes ou encore les ficelles.
Certains ressentiront un vide, d'autres comprendront que c'est une manière très subtile de vous rendre encore plus accro à la série...

Partager cet article
A voir

Pomms

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • phiiip

    11/07/2006 à 09h45

    Répondre

    excellent série, en effet. un pote me l'avait conseillé, et les thèmes m'avaient au début laissé dubitatif. et puis au fur et à mesure, les personnages sont forts, accrocheurs, avec leurs qualités et leurs défauts, leurs valeurs, évoluant dans un milieu qui ne prend pas de pincettes avec leurs états d'âme.

  • Anonyme

    22/08/2009 à 15h53

    Répondre

    On dirait une série sans queue ni tête O.o

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques