8/10

Dr Quinn, femme médecin - Saison 3 - Le tournant

Après deux premières saisons très convaincantes, ce qui avait été une très agréable surprise, on se demandait si Dr Quinn allait pourvoir tenir sur la longueur. Pointus que nous sommes sur Krinein, nous pouvions en effet craindre que la série ne tombe dans le piège habituelle des séries de l'ancienne époque : répétitivité des histoires, intrigue qui traîne ou tourne en rond, personnages usés jusqu'à la corde...


Le retour fracassant d'Ethan Cooper...
Et bien soyez rassurés chers krinautes, Dr Quinn nous prouve à nouveau qu'elle est de la catégorie des excellentes séries, de la version moderne de celles-ci qui ont fait du genre un art aussi attractif que le cinéma, si ce n'est plus.

Pourquoi ? Car dans cette saison 3, tout s'accélère et s'enchaîne à toute vitesse. Les nombreux personnages et leurs relations, au lieu de traîner, avancent rapidement, la question indienne devient plus aigüe que jamais, et les progrès techniques envahissent Colorado Springs. Beth Sullivan continue ainsi à dérouler sa petite saga en l'ancrant profondément dans le contexte historique. Trait aussi très moderne : réapparaissent certains personnages qu'on ne pensait pas revoir, notamment l'abominable Ethan Cooper qu'on aurait préféré laisser aux oubliettes.

Les scénaristes vont même beaucoup plus loin car cette saison 3 va constituer une véritable charnière, une sorte de première fin, précédant un départ vers de nouveaux horizons et préparant ainsi d'avance une saison 4 de qualité.


Libérera-t-il Myra ?
Au final, la seule véritable déception tient au double épisode "Washita". Il est toujours très dangereux de vouloir narrer directement un fait historique, surtout quand on l'associe à des personnages fictifs. La bataille/le massacre de Washita et le chef Bison Noir ont bel et bien existé, mais une polémique a lieu sur la réalité des faits qui se sont déroulés le long de la rivère. En gros, Washita était-il un massacre ou non ? Dr Quinn prend, sans véritable argument, le parti de l'option numéro un, ce qui est bien dommage car la cause indienne s'en voit dès lors un peu décrédibilisée au lieu d'être défendue. Laissons l'Histoire aux historien(ne)s : il aurait mieux valu, comme c'était le cas jusqu'ici, rester dans du fictif sur fond de faits historiques. Quoi qu'il en soit, ce double épisode Washita réussit totalement son pari de prendre le spectateur aux tripes par sa qualité narrative et émotionnelle. En outre, voir, pour la première fois, l'indestructible Michaela Quinn s'effondrer ajoute un élément de surprise attisant l'intérêt du spectateur.

Chers Krinautes, ne vous arrêtez donc pas en si bon chemin et poursuivez Dr Quinn.

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • jaiina

    25/01/2012 à 15h01

    Répondre

    et bien, y en a qui ont du temps libre http://television.krinein.com/dr-quinn- ... 18045.html

  • Islara

    25/01/2012 à 16h48

    Répondre

    Mdr, , et c'est toi qui me dis ça !

    Un épisode, c'est moins long qu'un film, c'est tout l'avantage pour les gens qui ont peu de temps libre justement.

  • Anonyme

    07/03/2012 à 13h45

    Répondre

    je suis carla je pense tout les jour àvous puis-je un jour vous rencontrer?j'aimerais avoir votre vie

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques