Desperate Housewives - Saison 4

Quatrième saison. Quatre filles désespérées de retour. Et quatre fois mieux que ce qui a déjà été fait.

Preview basée sur les épisodes 1 à 9 de la saison 4 de Desperate Housewives. Cette critique ne comporte aucun spoiler, vous pouvez donc continuer la lecture. Vous n'apprendrez rien sur l'évolution de l'histoire.

Le phénomène Desperate Housewives est de retour ! Oui, j'ose le clamer haut et fort et le prétendre comme une vérité. Cette quatrième saison devrait remettre tout le monde d'accord. Tous les blasés et les ronchons qui répètent depuis maintenant deux ans que c'était mieux avant vont être obligés de revoir leur discours, tout simplement parce que cette nouvelle saison surpasse tout ce qui a déjà été fait, que ce soit dans le comique ou dans le tragique. Wisteria Lane n'a pas fini de nous surprendre.

Avec mes lunettes de soleil, je passe incognito
Avec mes lunettes de soleil, je passe incognito
Pourtant, on était en droit de douter après une troisième saison à moitié ratée, marquée par la grossesse de Marcia Cross. Pris de cours et obligés d'éluder un personnage principal, les scénaristes faisaient avancer les vies respectives de nos protagonistes sans grand coup d'éclat ni moments notables, excepté lors d'un épisode choc. Seulement, cette saison 3 permettait de repartir sur une nouvelle base et sa conclusion, sur une image forte, n'était qu'un meilleur moyen de faire repartir la série de plus belle.

Alors que l'on attendait un premier épisode grave, celui-ci prend tout le monde à contre-pied pour se révéler être le plus drôle de la série. Les situations comiques s'enchaînent, faisant la part belle à Gabrielle, Bree, Susan et dans une moindre mesure Lynette. Outre le fait de retouver un excellent sens comique, cette saison se permet le luxe d'installer une nouvelle intrigue sur une famille de retour à Wisteria Lane et qui semble autrement plus intéressante et complexe que les Applewhite.

Elle se prend pour qui la pimbèche avec ses lunettes ?
Elle se prend pour qui la pimbêche
avec ses lunettes ?
Toutefois, la réussite de cette saison n'est pas due qu'au retour des éclats de rire et de moments de suspense. Cette année, les scénaristes ont réussi à trouver le parfait équilibre entre les histoires de chaque famille. Alors qu'habituellement chacun faisait ses affaires dans son coin, cette saison bouleverse cette règle en liant les personnages les uns aux autres. Ainsi, dès qu'un événement se produit, ce n'est plus seulement Lynette ou Gabrielle de touchées, ce rebondissement emporte tout le monde sur son passage. Cela fait plaisir de voir enfin tout le casting réunit en même temps lors de nombreuses scènes et de voir cette communauté se recomposer. Et comme d'habitude, il s'en passe des choses à Wisteria Lane, de quoi faire la une quotidienne des journaux locaux !

Malgré une légère baisse d'intensité lors des derniers épisodes (excepté le dernier), cette quatrième saison apparaît pour le moment comme la meilleure de Desperate Housewives. La série n'avait encore jamais fait aussi bien en terme de comédie et d'intensité dramatique. Espérons qu'au retour de la grève, les scénaristes resteront sur la même voie. En fait, la seule chose que l'on pourrait reprocher à cette nouvelle saison, c'est qu'il faut absolument avoir vu tous les épisodes précédents sous peine de rater une grande partie de l'humour et de l'intrigue.

A découvrir

Dexter - Saison 2

Partager cet article
A voir

Gamekult.com

A propos de l'auteur

6 commentaires

  • Anonyme

    30/04/2008 à 17h31

    Répondre

  • Anonyme

    05/07/2008 à 21h30

    Répondre

    C'est quand qu'il sort en France ???

  • Anonyme

    25/11/2008 à 12h57

    Répondre

    JE VOUDRAIS BIEN VOIR PLUS D EPISODES ILS N EN MONTRENT PAS ASSEZ A LA TELE MERCI!!!!

  • Islara

    25/11/2008 à 13h55

    Répondre

    Une magistrale 4ème saison qui revient aux sources et aux bonnes recettes de la saison 1 : une trame policière qui nous tient en haleine de bout en bout agrémentée d'une panoplie de gags en tout genre.


    Son seul hic : victime comme les autres de la grève des scénaristes (qui sont forts on est bien obligé de l'admettre), elle ne contient que 17 épisodes, enfin, qqch comme ça.

  • nazonfly

    25/11/2008 à 13h58

    Répondre

    17 de trop.

  • Wax

    25/11/2008 à 14h18

    Répondre

    17 de trop.



    Je suis assez d'accord. Je ne comprend pas vraiment l'engouement pour cette série. Dans le genre, Sex and the City c'était nettement plus marrant même si assez saoulant à force. Weeds est plus féroce et intéressant dans son portrait de la faune de suburbia.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques